Cet affront dont elle a été victime enfin réparé après sa mort ?

[ad_1]

Micheline Presle est morte à 101 ans, elle qui résidait à la Maison nationale des artistes de Nogent-sur-Marne. Sur Twitter, un hommage est réclamé alors qu’il lui avait été refusé de son vivant.

La légende du septième art Micheline Presle s’en est définitivement allée ce mercredi 21 février 2024. La doyenne du cinéma français s’est éteinte à l’âge de 101 ans à la très célèbre Maison nationale des artistes à Nogent-sur-Marne, une maison de retraite unique en son genre où elle résidait depuis plusieurs années. Micheline Chassagne, de son vrai nom, laisse derrière un héritage cinématographique impressionnant. Il faut dire qu’avec pas moins de 150 films à son actif, elle a marqué le cinéma français, et plusieurs générations de cinéphiles. 

Enfin un hommage concret à Micheline Presle ? Ses fans se questionnent

Pour autant, la mère de la réalisatrice Tonie Marshall – décédée brutalement en 2020 à 68 ans, des suites d’un cancer du poumon -, n’a pas été assez décorée et honorée par les pouvoirs publics. C’est en tout cas ce que pensent plusieurs de ses fidèles admirateurs. Notamment le critique de cinéma Gilles Jacob. En effet, juste après l’annonce de la mort de Micheline Presle, il a déploré sur son compte X (anciennement Twitter) qu’aucun espace public ne portait encore le nom de cette grande dame de cinéma. 

« Les officiels ne savent pas avoir un geste, honorer, faire plaisir. Elle avait eu 100 ans et j’avais demandé à la mairie de Paris de baptiser un bout de jardin, même un arbre ‘Micheline Presle’. Mais non, le règlement : il faut mourir d’abord, je suppose« , a en effet écrit celui qui a été Président du Festival de Cannes entre 2001 et 2014. Et qui était visiblement très proche de l’iconique actrice dont la dernière apparition au cinéma remonte à 2016. 

Micheline Presle honorée au Jardin du Luxembourg ?

Un post rempli d’émotions auquel ont réagi plusieurs internautes cinéphiles. L’un de ses plus grands fans, qui lui rendait vraisemblablement souvent visite à la maison de retraite et avec qui elle avait tissé des liens, a même rétorqué : « Merci cher Gilles d’avoir essayé de porter ce projet ».

Avant de livrer une anecdote : « Ça l’a faisait sourire, lui faisait plaisir, et elle répondait ‘c’est pas grave, de toute façon, le jardin du Luxembourg, c’est mon jardin.. Mais je le prête !’. Espérons que la toute nouvelle ministre de la Culture, Rachida Dati, prenne le sujet à bras le corps. Nul doute également qu’un hommage lui sera rendu à la 49e cérémonie des César ce 23 février.



[ad_2]

Source link