record de vaccinations mardi, 792 339 injections


CORONAVIRUS DIRECT – Emmanuel Macron s’est exprimé hier et a annoncé des mesures fortes comme l’obligation vaccinale pour les soignants, l’extension du pass sanitaire et la fin des tests PCR dits de confort. Ce mardi, 792 339 injections ont été effectuées, un record de vaccination. Tout savoir les mesures et les derniers chiffres.

[Mis à jour le mardi 13 juillet 2021 à 20h42] Au lendemain des annonces d’Emmanuel Macron, un record d’injections quotidiennes a été atteint. Au total, 792 339 doses de vaccins anti-covid ont été administrées ce mardi, a annoncé le Premier ministre Jean Castex sur son compte Twitter. “Notre pays est confronté à une reprise forte de l’épidémie qui touche tous les territoires“, a déclaré Emmanuel Macron, lundi soir, en préambule de son allocution. Il a donc appelé tous les Français à se faire vacciner, sans tarder. Le Chef de l’Etat a annoncé l’obligation vaccinale pour les soignants avant le 15 septembre. Après cette date, des contrôles et des sanctions auront lieu. “À partir du 15 septembre, si vous êtes soignant et que vous n’êtes pas vacciné, vous ne pourrez plus travailler et vous ne serez plus payé, a confirmé Olivier Véran sur LCI un peu plus tard dans la soirée. Il a également annoncé l’élargissement du pass sanitaire à d’autres lieux et activités. A partir du 21 juillet, il est indispensable pour les lieux de loisirs et de culture (cinéma, théâtre, musée…) regroupant plus de 50 personnes. En août, il sera étendu aux restaurants, bars, centres commerciaux, maisons de retraite, hôpitaux, trains, avions et cars long trajet. Les tests PCR dits “de confort” seront rendus payants à l’automne. Ils le sont déjà pour les touristes étrangers depuis le 7 juillet. L’état d’urgence sanitaire est rétabli pour la Réunion et la Martinique, en plus d’un couvre-feu. Quels sont les derniers chiffres de l’épidémie ? Que disent les cartes de suivi de l’épidémie ? Quels sont les symptômes du coronavirus ? Quand s’isoler et combien de tempsQuel est le taux de R0 du virus ? Quand est-on contagieux ? Que sait-on des vaccins ? Des effets secondaires après la vaccination ? Chiffres et infos du jour.

  • Près de 800.000 injections en un jour. Le nombre d’injections de vaccins anti-covid effectuées en une journée a atteint un nouveau record mardi, au lendemain des annonces d’Emmanuel Macron. Au total, 792 339 doses ont été administrées, a annoncé le Premier ministre Jean Castex sur son compte Twitter. “Cet élan doit encore s’amplifier et se poursuivre dans les semaines qui viennent“, a encouragé le chef du gouvernement.
  • Pass sanitaire et masque obligatoire pour le défilé du 14 juillet. Les personnes qui souhaitent assister au défilé militaire du 14 juillet sur les Champs-Elysées à Paris, devront présenter leur pass sanitaire et porter leur masque, a annoncé la préfecture de police.
  • Prolongation du régime transitoire d’état d’urgence. Le régime transitoire d’état d’urgence sanitaire va être prolongé jusqu’au 31 décembre, annonce Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement le mardi 13 juillet. Pendant cette période, le gouvernement a la main et peut prendre plusieurs mesures comme la mise en place d’un couvre-feu, des restrictions d’accès à certains lieux…
  • Souplesse pour les moins de 18 ans. Des “règles de souplesse” s’appliqueront dans la mise en œuvre de l’obligation de présenter un pass sanitaire pour les enfants et adolescents de 12 à 18 ans, a promis Gabriel Attal mardi. Emmanuel Macron avait indiqué hier que le pass sanitaire était obligatoire pour tous les citoyens à partir de 12 ans. 
  • Tests de moins de 24h pour certains pays. Clément Beaune, secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes a annoncé sur son compte Twitter que les personnes non vaccinées devraient présenter un test négatif de moins de 24 heures au départ pour l’Espagne et le Portugal, deux pays sous surveillance renforcée. Idem pour le Royaume-Uni, en plus de justifier d’un motif impérieux pour s’y rendre. 
  • Vaccination obligatoire pour les soignants. Dans un premier temps, pour les personnels soignants et non soignants des hôpitaux, des cliniques, des maisons de retraite, des établissements pour personnes en situation de handicap, pour tous les professionnels ou les bénévoles qui travaillent au contact des personnes âgées ou fragiles, y compris à domicile, la vaccination sera rendue obligatoire“, a annoncé Emmanuel Macron lundi soir. Les Français concernés auront jusqu’au 15 septembre pour se faire vacciner. À partir de cette date, “des contrôles seront opérés et des sanctions seront prises”, a précisé le président de la République. Les soignants non vaccinés après le 15 septembre, ne pourront plus travailler et ne seront “plus payés” a prévenu Olivier Véran sur LCI. 
  • La vaccination obligatoire pour tous les Français n’est pas envisagée pour le moment. Nous serons sans doute obligés de nous poser la question de la vaccination obligatoire pour tous les Français”, a prévenu le chef de l’Etat, avant de balayer cette option à ce stade : “mais je fais le choix de la confiance“. 
  • Le pass sanitaire étendu à de nouveau lieux. “Dès le 21 juillet, le pass sanitaire est élargi à tous les lieux de loisirs et de culture réunissant plus de 50 personnes”, a annoncé Emmanuel Macron. À partir du début du mois d’août, il s’appliquera ensuite dans les cafés, dans les restaurants, dans les centres commerciaux, dans les hôpitaux, dans les maisons de retraite, dans les établissements médico-sociaux. mais aussi dans les avions, trains et cars pour les longs trajets. “Seuls les vaccinés et les personnes testées négatives pourront accéder à ces lieux qu’ils soient d’ailleurs clients usagers ou salariés“, a-t-il précisé. “En fonction de l’évolution de la situation, nous nous poserons la question de l’extension du pass sanitaire à de nouvelles activités“, a enfin indiqué Emmanuel Macron.
  • État d’urgence sanitaire et couvre-feu pour la Martinique et la Réunion. Emmanuel Macron a annoncé que l’Etat d’urgence sanitaire allait être décrété dès mardi en Martinique et sur l’île de la Réunion. Un couvre-feu sera également instauré sur ces territoires ultra-marins. Le chef de l’Etat a justifié ces mesures, qui seront entérinées en Conseil des ministres, par le “niveau de vaccination insuffisant” et par la “forte pression” hospitalière. Un couvre-feu sera mis en place dès mercredi à la Réunion et durera au moins trois semaines, a indiqué Jacques Billant, le préfet de l’île, pendant une conférence de presse organisée mardi. Ce couvre-feu s’appliquera de 23h à 5h du matin. 
  • Les tests PCR payants à l’automne. “Cet automne, les fameux tests PCR seront rendus payants sauf prescription médicale“, a indiqué Emmanuel Macron. “Et ceci afin d’encourager la vaccination plutôt que la multiplication des tests”, a-t-il justifié. Le chef de l’Etat a indiqué qu’il convoquerait “le parlement en session extraordinaire à partir du 21 juillet pour l’examen d’un projet de loi qui déclinera ces décisions“. 
Actu à voir aussi ...  Il était une fois la pâtisserie

Les chiffres de l’épidémie de Covid-19 en France sont publiés quotidiennement par le site Carte-et-données du gouvernement et par Santé Publique France.

Quels sont les chiffres du jour ?

Nombre de cas de Covid (13 juillet) Nombre de morts du Covid (13 juillet) Nombre de personnes en soins critiques (12 juillet) R0 (3 juillet)
5 820 849 111 436 (+22 en 24h) 957 1.1 (+71.9% en 7 jours)
Nombre de cas de Covid (13 juillet) Evolution sur 24 heures Nombre moyen de nouveaux cas confirmés quotidiens (8 juillet) Taux d’incidence (8 juillet) Evolution du taux d’incidence sur 7 jrs
5 820 849 + 6 950 3250 34.7/100 000 habitants +60.6%

Le nombre de déclarations de nouvelles hospitalisations et admissions en services de soins critiques diminuait encore en semaine 26 (5-11 juillet) respectivement -16% et -23% par rapport à la semaine 25. Néanmoins, l’évolution du taux d’hospitalisations doit être suivie avec attention ces prochaines semaines en raison de l’augmentation du taux d’incidence en semaine 26. Au 8 juillet, le nombre d’hospitalisation est toujours en baisse. Voici les chiffres à jour selon le site du gouvernement et Data-gouv.fr

  Nombre de patients Covid hospitalisés  Nombre moyen de nouvelles hospitalisations quotidiennes (11 juillet) Nombre de patients Covid en soins critiques Nombre moyen de nouvelles entrées en soins critiques quotidiennes (11 juillet) 
Au 12 juillet 7137 114 (-1.7% en 7 jours) 957 23 (-8% en 7 jours)

Nombre de personnes actuellement hospitalisées par région au 12 juillet 2021 (source : gouvernement.fr)

Région Nombre de personnes actuellement hospitalisées Evolution en 7 jours
Auvergne-Rhône-Alpes 629 -15.9%
Hauts-de-France 1 090 -6.3%
Provence-Alpes-Côte d’Azur 680 -13.8%
Grand Est 469 -10%
Occitanie 447 -0.9%
Normandie 467 -1.5%
Nouvelle-Aquitaine 387 -8.7%
Centre-Val de Loire 223 -14.9%
Bourgogne-Franche-Comté 296 -11.9% 
Bretagne 290 -6.5%
Corse 29 +16%
Pays de la Loire 135 -11.8%
Île-de-France 1 611 -8.6%
Guadeloupe 103 -1
Martinique 35 +45.8%
Guyane 93 -15.4%
La Réunion 153 -2.5%
Mayotte 0 NC

La mortalité liée à la COVID-19 a faibli. 111 436 décès sont recensés au 13 juillet dont 84 931 à l’hôpital (+22 au cours des 24 dernières heures), selon les chiffres de Santé Publique France. Ce chiffre ne comprend pas les décès à domicile. 

►Les décès de patients COVID-19 hospitalisés étaient toujours en diminution en semaine 26 (-24%) et ceux survenus dans les établissements sociaux et médico-sociaux (ESMS) restaient à un niveau très faible.

courbe-covid-deces-morts-france
© Santé Publique France

En semaine 26 (28 juin-4 juillet), Santé Publique France indique une dégradation de la situation après plusieurs semaines d’amélioration des indicateurs épidémiologiques, avec une augmentation de la circulation du SARS-CoV-2 chez les moins de 65 ans et une forte progression de la détection du variant Delta.

courbe-covid-nombre-de-cas-france
© Santé Publique France

Pour rappel, la France a connu trois “vagues” épidémiques depuis janvier 2020 : 

→ Une première vague marquée par un pic épidémique au cours de la semaine du 6 au 12 avril 2020, soit 15 jours après la mise en œuvre du premier confinement de la population (le 17 mars 2020).

→ Une deuxième vague marquée par un pic au cours de la semaine du 16 au 20 novembre 2020, trois semaines après le deuxième confinement (29 octobre 2020).

→ Une troisième vague dont le pic épidémique a été estimé à la mi-avril 2021. 

Actu à voir aussi ...  Samsung veut vous mettre des haricots dans les oreilles

Les résultats préliminaires de l’enquête Flash #12 du 22 juin 2021 montrent que la part du variant préoccupant Alpha était en nette diminution. En revanche, l’augmentation de la part du variant Delta était marquée (de 8,5% à 30,5% en deux semaines). Le variant Delta circule sur la majeure partie du territoire avec des transmissions communautaires rapportées dans de nombreux départements. La diffusion croissante de ce variant est suivie avec la plus grande attention, compte tenu de sa transmissibilité accrue par rapport aux souches virales de référence et au VOC Alpha, d’une possible augmentation de la sévérité de l’infection et de données préliminaires en faveur d’une moindre efficacité vaccinale lors d’un schéma vaccinal incomplet. En semaine 26, les mutations E484K et E484Q ont été détectées dans respectivement 19,1% et 0,8% des prélèvements positifs criblés recherchant ces mutations. La détection de la mutation L452R (portée principalement par le variant Delta) augmentait fortement : elle était retrouvée dans 43% des prélèvements positifs criblés (21% en S25).

Il n’y a plus de couvre-feu en France depuis le 20 juin. Le port du masque en extérieur n’est aussi plus obligatoire au niveau national depuis cette date mais des villes ont recommencé à l’imposer début juillet à cause de la diffusion du variant indien (Lille, Saint-Malo, Touquet…). La réouverture des discothèques est prévue le 9 juillet avec un protocole très strict. Il n’y a plus de jauge imposée dans les restaurants, bars et salles de sport. 

La vaccination contre la Covid-19 se poursuit en France avec les vaccins Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca et Janssen (chez les médecins généralistes, au travail et en pharmacie). Selon les chiffres du ministère de la Santé, au 9 juillet, 35 556 011 personnes ont reçu au moins une injection (soit 52,4% de la population totale) et 26 302 376 personnes ont désormais un schéma vaccinal complet (soit 39% de la population totale). Les épidémiologistes recommandent un taux de vaccination de 90% de la population pour atteindre l’immunité collective. La prise de rendez-vous est possible sur les sites Internet Doctolib, Maiia et KelDoc et peut aussi se faire en contactant par téléphone le centre de vaccination le plus proche de chez soi (liste disponible sur Sante.fr). En cas de difficulté, le numéro vert national : 0 800 009 110, permet d’être redirigé vers le standard téléphonique d’un centre ou d’obtenir un accompagnement à la prise de rendez-vous.

Nombre de personnes vaccinées en France au 8 juillet 2021
Nombre de personnes vaccinées en France au 8 juillet 2021 © Gouvernement.fr

Les Européens vaccinés contre le Covid-19 peuvent entrer en France sans test PCR depuis le 9 juin. Une preuve de test négatif (PCR ou antigénique) sera toujours exigée pour les voyageurs en provenance du Royaume-Uni et des Etats-Unis. A partir du 9 juin également, les flux de voyageurs entre la France et les pays étrangers seront rouverts selon des modalités de chaque pays et de la vaccination. Le pass sanitaire européen est entré en vigueur le 1er juillet pour pouvoir voyager en Europe.

Le dépistage du Covid-19 est réalisé en France par RT-PCT et par tests antigéniques (sans avance de frais et 100% pris en charge par la Sécurité sociale). Depuis le 11 février 2021, les tests salivaires sont déployés dans les établissements scolaires et peuvent être utilisés en première intention pour dépister la Covid-19, conformément aux recommandations de la HAS. Depuis le 12 avril, des autotests Covid sont aussi disponibles en vente libre dans les pharmacies françaises (non remboursé) et peuvent être utilisés dans les écoles. Enfin, des tests sérologiques peuvent être réalisés en laboratoires (moins en pharmacie) pour avoir connaissance d’une infection passée au Covid (ils ne sont pas remboursés par la Sécurité sociale). “Il reste déterminant que chaque personne présentant des symptômes évocateurs de COVID-19 s’isole immédiatement et réalise un test diagnostique dans les plus brefs délais” rappelle Santé Publique France dans ses bulletins hebdomadaires.

Si au début, on ne parlait que de fièvre, toux sèche, rhume, état grippal et de fatigue, les symptômes de l’infection par le coronavirus ont évolué. On sait désormais que le virus peut avoir des effets sur la peau (urticaire, lésions inflammatoires sur les orteils), la sphère digestive (vomissements, diarrhées…), l’odorat, le goût et même le cerveau.

Chaque personne présentant des symptômes évocateurs de COVID-19 doit s’isoler immédiatement et réaliser un test diagnostique dans les plus brefs délais (sans avoir d’ordonnance).

Appeler le 15 en cas de difficultés respiratoires : “Si la toux et la fièvre s’accompagnent d’une gêne respiratoire qui devient permanente avec souffle court, difficulté à inspirer et à expirer, d’une aggravation importante de la toux, cela peut signifier une évolution de la maladie sous la forme d’une pneumopathie. Il s’agit alors d’une urgence respiratoire potentielle et comme dans tous les cas d’urgence, il faut alors appeler le 15 qui prendra les meilleures dispositions pour répondre à la situation”, prévient le Dr Patrick Aubé, médecin généraliste.  

DATES CLÉS DE L’ÉPIDÉMIE EN FRANCE

2019

  • 31 décembre 2019, l’Organisation mondiale de la Santé en Chine est informée de plusieurs cas de pneumonies dans la ville de Wuhan. 44 personnes sont infectées entre cette date et le 3 janvier 2020.

2020

  • 7 janvier 2020, les autorités chinoises identifient un “nouveau type de coronavirus”.
  • 13 janvier, un cas importé est recensé en Thaïlande.
  • 15 janvier, le virus cause la mort d’une première personne à Wuhan, un homme de 69 ans. 
  • 23 janvier, trois villes chinoises dont Wuhan sont placées en quarantaine.
  • 25 janvier, trois personnes contaminées sont recensées en France, deux à Paris et une Bordeaux. Ce sont les premiers cas enregistrés sur le continent européen.
  • 30 janvier, l’Organisation mondiale de la Santé décrète l’urgence de santé mondiale. Cette mesure n’avait été décrétée que 5 fois depuis sa création (pour Ebola (deux fois), la grippe H1N1, Zika et la poliomyélite). 
  • 23 février, la France déclenche le plan ORSAN, un dispositif exceptionnel d’organisation des soins.
  • 28 février, la France passe en stade 2 de l’épidémie.
  • 11 mars, l’OMS classifie de pandémie la diffusion de la maladie à coronavirus Covid-19 dans le monde.
  • 12 mars, le président de la République Emmanuel Macron annonce la fermeture nationale des crèches et établissements scolaires de France à compter du 16 mars et “jusqu’à nouvel ordre”.
  • 14 mars, la France passe au stade 3 de l’épidémie.
  • 16 mars : la France met en place un premier confinement interdisant les déplacements.
  • 26 mars, un premier cas jeune meurt en France, une adolescente de 16 ans, en Ile-de-France originaire de Morsang-sur-Orge.
  • 27 mars, le confinement de la population française est renouvelé jusqu’au 15 avril.
  • 13 avril, Emmanuel Macron annonce le prolongement du confinement jusqu’au 11 mai.
  • 11 mai, la France commence son déconfinement.
  • 20 juillet, le port du masque est rendu obligatoire dans les lieux publics clos en France.
  • 17 octobre, un couvre-feu est instauré dans 9 territoires français (Paris-Ile-de-France, Rouen, Grenoble, Lille, Lyon, Aix-Marseille, Montpellier, Saint-Etienne, Toulouse).
  • 29 octobre : un deuxième confinement est instauré en France.
  • 28 novembre : réouverture des commerces non essentiels un mois avant les fêtes de fin d’année.
  • 15 décembre : déconfinement avec couvre-feu de 20 heures à 6 heures du matin.
  • 24 décembre : autorisation du vaccin Pfizer-BioNTech en France.
  • 27 décembre : début de la vaccination en France avec le vaccin Pfizer BioNTech.

2021

  • 8 janvier 2021 : autorisation du vaccin Moderna en France.
  • 31 janvier : fermeture des frontières de la France aux pays extérieurs à l’Union européenne
  • 2 février : autorisation du vaccin AstraZeneca en France.
  • 11 février : déploiement des tests salivaires dans les établissements scolaires.
  • 12 mars : autorisation du vaccin Johnson&Johnson.
  • 16 mars : autorisation des autotests en France.
  • 19 mars : confinement de 16 départements pour une durée de 4 semaines. Le couvre-feu repasse à 19 heures dans toute la France au lieu de 18 heures.
  • 25 mars : confinement de 3 nouveaux départements pour une durée de 4 semaines.
  • 3 avril : la France met en place son troisième confinement, les écoles ferment pour trois semaines, les déplacements sont limités à 10 km.
  • 12 avril : ouverture de la vaccination à tous les Français âgés de 55 ans ou plus.
  • 3 mai : première étape du déconfinement avec la fin de l’attestation de déplacement et de la limitation des déplacements à 10 km. Le couvre-feu est en vigueur de 19h à 6h.
  • 10 mai : ouverture de la vaccination aux plus de 50 ans.
  • 19 mai : deuxième étape du déconfinement avec la réouverture des lieux essentiels fermés (terrasses des bars et restaurants, musées, cinémas, théâtres, commerces…) et couvre-feu de 21 h à 6 h. 
  • 31 mai : ouverture de la vaccination à toutes les personnes majeures, sans aucune condition. 
  • 9 juin : troisième étape du déconfinement avec la réouverture de plusieurs lieux (piscines, salles de sport, restaurants, bars, parcs d’attractions…), la mise en place d’un couvre-feu de 23h à 6h et du pass sanitaire national. 
  • 17 juin : fin de l’obligation de porter le masque en extérieur.
  • 20 juin : fin du couvre-feu.
  • 30 juin : déconfinement total de la France, suppression des jauges.
  • 21 juillet : Extension du pass sanitaire à tous les lieux de loisirs et de culture réunissant plus de 50 personnes

Cet article est mis à jour quotidiennement par Aurélie Blaize et Anaïs Thiébaux.





Source link

Actu à voir aussi ...  à quoi va ressembler le smartphone à double écran de Microsoft ? – 01Hebdo #268