ce qu’on aurait dû y voir et ce qu’on en attendait

[ad_1]

Le Convention Center de Los Angeles ne verra pas des hordes de journalistes (et de gamers) se presser dans ses allées au mois de juin prochain.
L’ESA, l’association américaine des éditeurs de jeux vidéo qui se charge d’organiser chaque année le salon E3, est contrainte d’annuler l’événement le plus attendu des gamers. Le coronavirus aura eu raison de ce rendez-vous qui rassemble des milliers de personnes chaque année.

2020 sera donc une année sans E3 et pourtant elle revêt une importance énorme pour le jeu vidéo ! La sortie des nouvelles consoles Sony et Microsoft, les solutions de cloud gaming, de nouvelles technologies PC (Intel, Nvidia et AMD), sans parler de tous les jeux qui ont été repoussés ou qui devaient sortir, comme prévu, en fin d’année. 2020 devait et sera sans doute une année foisonnante pour le petit monde du jeu vidéo. L’E3 aurait donc dû être un moment important.

C’est un coup vraiment dur pour toute l’industrie du jeu vidéo qui va devoir vite trouver des solutions de remplacements et sans doute changer son fusil d’épaule pour organiser des événements de plus petites envergures.

Xbox Series X : Microsoft perd l’E3 avant même qu’il commence

Ce n’était plus un secret depuis plusieurs mois. Microsoft devait intégralement dévoiler sa prochaine Xbox Series X lors de l’E3 2020. Surtout que Sony a déclaré ne pas vouloir présenter la PlayStation 5 à ce moment-ci de l’année. Le Japonais avait même annoncé ne pas participer à l’événement du tout pour la seconde année consécutive. Microsoft avait donc un boulevard devant lui pour s’accaparer l’attention des médias et des joueurs.

De la Series X, on en connaît déjà beaucoup, c’est sûr. Mais, à Los Angeles, Phil Spencer, patron de la division Xbox, et ses équipes auraient dû présenter toute la machinerie de ce monstre, les innovations graphiques au menu et donner un prix, une date de précommande voire… le jour de sa sortie dans le commerce.

Comme les rumeurs persistent autour du lancement d’une version moins musclée de la Series X, peut-être même qu’elle aurait été annoncée à Los Angeles.

Mais tout n’est pas perdu. Microsoft a d’ores et déjà prévu de tenir une conférence de presse en ligne. C’est ce qu’a annoncé Phil Spencer sur Twitter. Une façon comme une autre d’éviter la catastrophe et de tenter de marquer des points malgré tout.

Le cloud gaming et des technos PC resteront à l’ombre

L’E3 2020 était sans doute le moment que Google avait choisi pour annoncer plusieurs jeux parmi les 120 promis pour Stadia cette année. Sans parler du déploiement des technologies annoncées mais qui ne sont toujours pas au menu dans le service de jeu de Google.
Le géant pourrait toutefois prendre un peu d’avance (ou ne pas prendre de retard) prochainement. En effet, les équipes de Stadia devraient communiquer lors d’une conférence dédiée, le 23 mars prochain, en lieu et place de la GDC, elle aussi annulée.

Toujours dans le cloud, l’E3 aurait sans doute permis à Nvidia de faire un peu d’animation autour de son GeForce NOW et ce, malgré les récentes déconvenues du service. Le salon aurait permis à la fois de promouvoir son offre, d’en faire des démos et aussi, de tisser des liens de partenariats ou d’essayer de rattraper les déserteurs qui ont abandonné le navire ces dernières semaines.
L’E3 aurait également été l’occasion pour Nvidia de donner corps aux annonces de nouvelles GeForce RTX qui devraient avoir lieu à la fin du mois lors de la GTC, qui ne se tiendra qu’en ligne.

Aussi attendu à l’E3, Intel. Selon toute vraisemblance, le fondeur de processeur devrait dégainer son architecture de puce 3D grand public (Xe / DG1) entre la fin mai et début juin.
Le Computex 2020 (Taïwan), qui devrait se tenir (jusqu’à nouvel ordre) du 2 au 6 juin, et l’E3 devaient être l’endroit idéal pour réaliser quelques démonstrations. Quoi de mieux qu’un salon dédié aux jeux vidéo pour promouvoir une carte graphique pour PC gamer ?

Quant à AMD, malgré des annonces aussi attendues au Computex, il n’aurait sûrement pas loupé l’E3. Et pour cause, les consoles Next Gen de Sony et Microsoft fonctionnent avec des composants de sa conception !
Sans oublier que, habituellement, c’est aussi lui qui sponsorise le PC Game Show, un rassemblement conjointement organisé par le magazine spécialisé éponyme et AMD. Ce petit évènement est toujours l’occasion pour des marques de présenter leurs nouveautés matérielles et pour les développeurs de dévoiler les jeux qui ne sortiront que sur PC.

Enfin, il y a fort à parier que des marques de PC, d’accessoires, périphériques auraient aussi sauté sur l’occasion pour faire étalage de leurs nouveautés à venir pour la seconde partie de l’année.

On touchera les jeux… avec nos yeux

Ces derniers mois, les éditeurs et développeurs ont été touchés par un virus eux-aussi et ce, avant même que COVID-19 s’invite à la fête. Beaucoup d’entre eux ont repoussé des titres. On a arrêté de les compter au bout d’un moment. Certains de quelques semaines. D’autres de mois entiers.
C’est le cas de Cyberpunk 2077 qui a (re)fait sensation l’année dernière. Le titre de CD Projekt devait sortir en avril et n’arrivera qu’en septembre. Il n’aurait toutefois pas fait l’impasse sur l’E3, c’est certain. L’occasion de nous en (re)mettre plein la vue, de nous en apprendre encore un peu plus sur son univers incroyablement riche, bref de nous tenir en haleine.

Nintendo, Ubisoft, Square-Enix, EA, Activision, Devolver sans oublier les studios de Sony et Microsoft pour ne citer qu’eux, tous étaient clairement attendus. Surtout avec les nouvelles consoles qui arrivent. Même si Sony ne présentait pas la PS5 à l’E3, les éditeurs auraient sans doute pu nous montrer des images de jeux pour cette plate-forme et nous faire saliver.

Nous devrons nous contenter de streamings vidéo et de bandes-annonces fracassantes. Il nous faudra surtout attendre, patiemment, que des démos qui se dégustent d’ordinaire debout, gamepad en main, sur les stands ou dans des endroits plus secrets de l’E3 puissent être découvertes.



[ad_2]

Source link