comment calculer le périmètre de 100 km à vol d’oiseau autour de chez vous


Enfin ! Le 11 mai, fini les attestations. Une petite victoire, certes, mais qui ne signifie pas non plus le retour à la grande liberté. Nos déplacements seront toujours conditionnés, cette fois, à un rayon de 100 km autour du domicile pour éviter qu’il y ait trop de va-et-vient entre les régions, qui seront par ailleurs divisées entre zones rouges et vertes.
Pour savoir exactement dans quel périmètre vous pourrez vous déplacer à partir du 11 mai, voici plusieurs cartes interactives disponibles en ligne.

L’option « pro »

Bien que souvent surchargée, la plate-forme gouvernementale, calquée sur les cartes de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN), www.geoportail.gouv.fr/carte, vous permet  de savoir de manière ultra précise quelle surface de liberté vous est assignée.

Pour cela, il faut d’abord accéder au portail – ce qui peut exiger de vous de la persévérance. Vous devez ensuite entrer l’adresse en question. Deux options s’offrent à vous : soit vous autorisez le site à vous géolocaliser, soit vous entrez simplement votre adresse dans la barre de recherche en haut de la carte interactive.
Le curseur se positionne dans tout les cas à l’endroit que vous avez indiqué. Pour l’instant, ce n’est qu’un curseur pour le moins basique. Pour faire apparaître le périmètre contenu à moins de 100 km autour de chez vous, il vous faut encore faire deux manipulations, mais les cartes sont chargées normalement, et le site ne ralentit plus ou presque. 

Sur la droite, vous cliquez sur la petite clé à molette qui renvoie aux « paramètres », puis dans l’onglet « mesure », et pour finir vous cliquez sur le volet « calculer une isochrone » agrémenté d’une icône horloge. Attention, vérifiez bien que l’adresse est bien entrée dans la barre de recherche dans l’onglet dernièrement ouvert.
Pour calculer votre « isochrone », c’est à dire la surface autour d’un point donné, par défaut l’option qui apparaît c’est le calcul selon un temps de trajet et non les kilomètres qui nous intéressent ici. Mais vous pouvez sans attendre cliquer sur l’option kilométrique affichée  sous le nom « isodistance » juste à droite. Vous pouvez cocher ensuite l’option à pied ou en voiture selon votre mode de transport. 
À ce moment là, vous n’avez plus qu’à taper « 100 » dans la barre de recherche. Et enfin, le Graal se dévoile à vos yeux. La tache correspondante à votre future zone de liberté se dessine sur votre écran avec précision, et tenant compte des obstacles naturels (côtes maritimes, récifs montagneux, lacs, etc.).
Avantage certain de cette carte interactive : vous pouvez importer des fichiers, des données, superposer plusieurs calques, gérer la transparence de la couleur de l’isochrone… Bref, une vraie mine d’or cartographique mais armez-vous de patience ! 

Actu à voir aussi ...  le capteur qui détecte l'apnée du sommeil

L’option mobile

Rapide, intuitive et facile d’utilisation, la carte interactive Geoconcept permet de voir en un clin d’oeil et avec précision le périmètre de vos prochaines sorties à partir du 11 mai. Vous pouvez aussi l’utiliser sur mobile.

Développée par l’entreprise française Geoconcept, la carte interactive ci-dessus affichent deux zones : « l’ensemble de la zone accessible à 100 km autour de votre lieu de résidence et le périmètre à vol d’oiseau, représenté par le cercle ». Une double mesure qui permet de ne pas léser les habitants proches des côtes ou des montagnes. La preuve : les isochrones fonctionnent aussi en Bretagne, dans les calanques marseillaises ou en haut des Alpes !
Pour l’utiliser rien de plus simple. Il vous suffit d’aller sur le démonstrateur disponible sur le site de la société spécialisée dans la « géo-optimisation ». Vous cliquez ensuite sur « visualiser ma zone accessible à partir du 11 mai » qui vous emmène plus bas au niveau de la carte interactive. Vous tapez l’adresse de votre lieu de confinement et hop les deux zones bleutées apparaissent. Pas besoin de renseigner le nombre de kilomètres. Si vous souhaitez d’ores et déjà l’utiliser, vous pouvez cliquer sur l’option « visualiser ma zone de 1 km ». Bonus : le site s’adapte aussi sur mobile directement ici

L’option spéciale confinement 

Beaucoup moins impressionnante, la carte-sortie-confinement.fr comble le vide laissé par l’écran blanc quand le site gouvernemental évoqué plus haut est saturé… mais vaut mieux ne pas habiter près de la mer. 

Créée dès l’annonce de la limitation à 1km des déplacements par le gouvernement fin mars, cette carte interactive vous permet d’avoir un aperçu plutôt fidèle de votre périmètre. Même si l’affichage est plus grossier, du fait d’un fond de carte plutôt basique, cela donne un ordre d’idée assez précis.
Cette carte interactive, qui dans l’ensemble fonctionne plutôt très bien, a été véritablement conçue comme un service pour tous les Français confinés. Sous la carte, le site mentionne : « En cas de contrôle pour ne pas risquer une amende, cette carte pourra également vous servir de justificatif ».
Une remarque qui s’applique à toutes les cartes décrites dans cet article puisque les policiers n’ont pas de moyen de calculer directement le périmètre autorisé de votre sortie en scannant votre autorisation numérique – à moins de faire la vérification sur leur smartphone. Il en sera sans doute de même le 11 mai.
Dans la même veine, le site propose également de recenser les « communes ou départements qui restreignent les lieux de sortie ou la pratique des activités sportives ». Si vous êtes concernés, une alerte vous sera envoyé, explique le site sans autres précisions. 

Actu à voir aussi ...  A Better Me 2020 : semaine 5

Le plan D

Si vraiment rien ne marche et que vous avez du temps, vous pouvez aussi utiliser les services Google mais cela suppose un peu d’agilité… pour naviguer entre plusieurs sites, télécharger un fichier kml et voir apparaître votre zone (approximative) de liberté confinée. L’aventure commence sur Maps et se finit sur Earth.  

Il vous faut d’abord ouvrir Maps, entrer l’adresse concernée par le périmètre que vous allez calculer. Ensuite, il vous faudra faire un clic droit, aller sur « plus d’infos sur cet endroit » pour récupérer ses coordonnées GPS. Un pop-up s’affiche en bas de votre plan, vous n’avez plus qu’à copier / coller la série de chiffres. 

Dans un deuxième onglet, vous ouvrez le site « KML Circle Generator » qui permet de générer des périmètres calibrés sur demande. Vous entrez les coordonnées dans les cases correspondantes (longitude – latitude l’ordre est le même que sur Maps où vous l’avez copié / collé, vous n’avez qu’à suivre l’espace entre les deux séries de chiffres).
Vous renseignez ensuite le rayon, en l’occurence, « 100 km ». Enfin, vous cliquez sur « Generate circle ». Un fichier kml se télécharge automatiquement. Vous ne pouvez sans doute pas encore le lire mais pas de panique. On le laisse tranquille pour l’instant.

Dans un troisième onglet vous ouvrez Google Earth. Dans la barre de recherche affichée à gauche, vous cliquez sur « Projets », cinquième icône listée représentée par un curseur. Puis, vous cliquez sur « importer un fichier kml depuis votre ordinateur », en suivant vous allez chercher votre fichier dans les téléchargements. Et là (enfin) le cercle s’affiche avec une jolie petite animation en 3D. Gros bémol (comme la précédente) : le cercle reste grossier.

Actu à voir aussi ...  Kim Kardashian évoque ses injections et la chirurgie esthétique

Vous voilà prêt à être libre de vos déplacements, ou tout comme.

Sources : Carte-sortie-confinement, GeoconceptGoogle support et IGN





Source link