Cette nouvelle station de métro fait polémique, une pétition cartonne contre son nom



Cette année, une nouvelle station de métro ouvrir ses portes aux voyageurs d’Ile-de-France. Mais, déjà, son nom est pointé du doigt. Pourquoi ?

Le métro parisien se refait une beauté. Le pharaonique projet du Grand Paris Express prévoit la construction de quatre nouvelles lignes de métro dans la capitale (les lignes 15, 16, 17, et 18) et l’extension de certaines lignes existantes, notamment la ligne 11. Au total, plus de 200 kilomètres de voies seront ajoutés au réseau métropolitain, desservant environ 68 nouvelles stations. Les voyageurs d’Ile-de-France attendent cela avec impatience ! Et pour ce qui est de la ligne 11, pas moins de 6 nouvelles stations devraient voir le jour dans l’Est de Paris, particulièrement jusqu’à Rosny-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. 

L’une d’entre elles, située dans la ville des Lilas, fait face à une controverse depuis la révélation du nom qui doit être donné à la station. Un sujet de discorde ayant même déclenché une pétition en ligne qui rencontre un grand succès… En effet, le débat a éclaté après qu’il a été décidé que la station porterait le nom d’une figure emblématique de la chanson française. Ce choix a immédiatement divisé l’opinion publique. Une partie des critiques a surtout pointé du doigt les polémiques autour de la vie et de l’œuvre de l’artiste en question : le mythique Serge Gainsbourg. Celui-ci aurait été choisi en référence à son célèbre titre de 1958, Le Poinçonneur des Lilas, faisant écho à la ville concernée.

À noter que les objections majeures concernent les accusations de misogynie et de violence, exacerbées par la chanson culte Lemon Incest de 1984, interprétée avec sa fille Charlotte Gainsbourg, alors âgée de seulement 13 ans. 

Face à cette annonce, une pétition a rapidement été lancée le 26 novembre 2023 et elle fait un carton : elle cumule à date plus de 17 000 signatures sur un objectif de 25 000. Les signataires expriment leur opposition au nom de la station, invoquant “les violences envers les femmes et les comportements pédocriminels, voire incestueux” associés à la figure centrale de cette polémique.

Actu à voir aussi ...  le forfait mobile 100 Go « à vie » coûte moins de 17 euros par mois

Malgré cette pétition populaire, l’intérêt et l’affection du public pour Serge Gainsbourg ne semblent pas faiblir, comme le prouve l’engouement pour la visite de sa maison parisienne, dont la billetterie affiche complet jusqu’en mai 2024. Cela témoigne de la complexité de son héritage, entre admiration pour son talent d’artiste et les débats éthiques suscités par certains aspects de sa vie personnelle et de ses œuvres. Affaire à suivre…



Source link