Carcinome à cellules de Merkel : symptômes, c’est quoi ?



Le carcinome à cellules de Merkel est une tumeur cutanée extrêmement rare et agressive. Symptômes, diagnostic, prise en charge…Le point avec le Pr Gaëlle QUEREUX, chef du service de Dermatologie du CHU de Nantes et Présidente de la Société Française de Dermatologie.

Qu’est-ce qu’un carcinome à cellules de Merkel ?

Le carcinome de Merkel est un cancer de la peau extrêmement rare et grave qui se développe au niveau d’une cellule présente dans la peau : la cellule de Merkel. Il s’agit d’une cellule dite cellule neuroendocrine. Le pronostic de ce type de cancer est assez mauvais. “Le taux de récidive s’élève à 30 ou 40% le taux de survie à 10 ans est d’environ 50%. C’est une tumeur tellement rare qu’on n’arrive pas à avoir des chiffres très précis d’incidence mais il y a environ 500 nouveaux cas par an en France. On dit classiquement qu’elle est 40 fois moins fréquente que le mélanome“, indique le Pr Gaëlle Quereux.

Quels sont les facteurs de risque ?

Le carcinome de Merkel survient essentiellement chez le sujet d’un âge avancé, la médiane étant autour de 75 ans. L’exposition solaire, surtout en cas de phototype clair, représente aussi un facteur de risque important. “Ce cancer cutané très rare est également favorisé par l’immunodépression (personnes transplantées, porteuses du VIH…). Par ailleurs, le virus merkel polyomavirus est retrouvé dans 80-95% des cas de carcinome de Merkel. Néanmoins, on le retrouve également en peau saine donc il n’est pas le seul responsable mais c’est probablement un cocarcinogène“, précise la dermatologue. 

Actu à voir aussi ...  Les Bracelets rouges : "Une amitié très forte va naître entre Nour et Clément" selon Hanane El Yousfi - News Séries

Quels sont ses symptômes ?

Le carcinome de Merkel prend l’aspect d’une papule ou d’un nodule de couleur rouge, rosée ou violacée. Les zones de prédilection sur le corps sont des zones photodistribuées, c’est-à-dire exposées au soleil régulièrement, donc essentiellement le visage, la tête, le cou et les membres. En général, ce type de tumeur est complètement indolore. 

Quel est le diagnostic ?

Le diagnostic du carcinome de Merkel est d’abord évoqué cliniquement, c’est-à-dire en observant la lésion. “Le dermatologue suspecte un carcinome de Merkel donc il en fait l’analyse et l’envoie en anatomopathologie. La biopsie permet de poser le diagnostic avec certitude“, détaille la spécialiste.

Le traitement repose sur la chirurgie. La tumeur est retirée avec une marge de sécurité et on procède à une analyse des ganglions, puis éventuellement des rayons en complément. La présence de métastases dans des ganglions régionaux nécessite un curage ganglionnaire, c’est-à-dire l’éradication des ganglions. Par la suite, une surveillance est instaurée, celle-ci doit avoir lieu tous les trois à six mois.

Merci au Pr Gaëlle QUEREUX, chef du service de Dermatologie du CHU de Nantes et Présidente de la Société Française de Dermatologie.



Source link