Intel suspend ses livraisons de processeurs vers le numéro 1 chinois des serveurs


Numéro trois mondial et numéro un chinois des serveurs, le groupe Inspur est dans le collimateur du gouvernement américain, ce qui oblige le géant des semiconducteurs Intel à suspendre ses livraisons de processeurs. Très gros client d’Intel, Inspur a été placé cette semaine sur une liste de 20 entreprises suspectées d’être sous le contrôle de l’armée chinoise (Armée Populaire de Libération, dans le jargon). Intel a donc mis en pause sa chaîne d’approvisionnement pour vérifier la légalité de son business avec le mastodonte chinois qui contrôlerait plus de 50% du marché des serveurs en Chine.

Selon un communiqué d’Intel, qui ne nomme pas son client – c’est Globaltimes.cn qui s’en est chargé – la pause est « temporaire ». Elle ne devrait durer que « deux semaines pour certains produits, et le retour à la normale pour les autres produits devrait intervenir dans les jours qui viennent ». Le retour à la normale est donc d’ores et déjà prévu, mais cela marque l’état d’esprit du groupe américain : en cas de durcissement des relations sino-américaines, Intel veut être prêt à agir le plus rapidement possible. Et pour cela, l’entreprise prend les devants et passe par la case enquête.

Inspur est un client très important pour Intel, mais aussi un fournisseur clé pour les groupes chinois tels que Tencent, Baidu ou Alibaba auxquels il fournit les serveurs de leurs centres de données. Après avoir lourdement sanctionné Huawei, le gouvernement Trump semble désormais vouloir s’attaquer à une seconde cible, encore plus stratégique dans la montée en puissance de l’économie numérique chinoise.

Actu à voir aussi ...  Xiaomi lance un vélo électrique pliant à moins de 1000 euros en France

Sources : Global Times & Tom’s Hardware US via TechPowerUp





Source link