À son tour, Microsoft ne fournira plus de logiciel de reconnaissance faciale à la police



Après IBM et Amazon, Microsoft a également décidé de tirer un trait sur la commercialisation de sa technologie de reconnaissance faciale auprès de la police américaine. Une décision qui fait suite aux manifestations contre le racisme qui secouent actuellement les États-Unis. Interrogée par The Register, la firme estime que le cadre légal pour l’utilisation de la reconnaissance faciale n’est pas suffisant, ouvrant la porte aux abus. Comme par exemple l’identification en masse de manifestants.

« Nous ne vendons pas notre technologie de reconnaissance faciale aux services de police américains aujourd’hui, et tant qu’il n’y aura pas de loi nationale solide fondée sur les droits de l’homme, nous ne vendrons pas cette technologie aux services de police. Nous nous engageons à travailler avec d’autres pour plaider en faveur de la législation nécessaire. Nous saisissons également cette occasion pour renforcer davantage nos processus d’examen pour tout client souhaitant utiliser cette technologie à grande échelle », a expliqué un porte-parole de Microsoft.

Par le passé, l’éditeur avait déjà édicté six principes éthiques pour l’usage de la reconnaissance faciale, à savoir l’équité, la transparence, la responsabilité, la non-discrimination, la notification et le consentement, ainsi que la surveillance légale. Dans l’état de Washington, il a même rédigé une proposition de loi pour encadrer cette technologie.

Source : The Register





Source link

Actu à voir aussi ...  Il était une fois la pâtisserie