Huawei MateBook X Pro 2020 : le test complet


Après avoir dégainé le MateBook D 14 2020 pour le grand public juste avant le confinement, Huawei propulse maintenant son ultra haut de gamme, le MateBook X Pro 2020, sur le devant de la scène. Si tout se passe bien, ce PC ultraportable à écran 13,9 pouces devrait commencer à arriver sur les sites marchands spécialisés au moment où vous lirez ces lignes. La machine est aussi disponible sur le site de la marque, bien évidemment.

Ce MateBook X Pro cru 2020 se décline en deux configurations enfermées dans le même très beau boîtier en aluminium. Il y a tout d’abord celle que nous avons eue en test. C’est la plus luxueuse et elle est vendue 1800 euros environ. La seconde, pour 1500 euros, est équipée d’un processeur un peu moins puissant et d’une quantité de SSD, plus standard. Enfin, une dernière itération arrivera dans le courant de l’été et sera vendue aux alentours de 1400 euros.

Huawei MateBook X Pro 2020

Bien plus connue pour ses smartphones que pour ses PC portables dans nos contrées, Huawei est pourtant une marque avec laquelle il faut apprendre de plus en plus à compter. La marque chinoise lance des versions françaises de quelques-uns de ses fleurons depuis déjà plusieurs années, mais a choisi de simplifier sa gamme au maximum avec trois machines.

Il y a tout d’abord le MateBook D, un 14 pouces vraiment très abordable et que nous avons récemment testé ; il y aussi le MateBook « tout court », plus cher que le D car équipé d’une plate-forme de marque Intel et non AMD. Et au format 13,3 pouces. Vient enfin le MateBook X Pro, le plus ambitieux de tous, celui qui ressemble à… un MacBook Pro. Et ce n’est pas un hasard. Positionner ce PC Huawei en face des ordinateurs d’Apple est la bonne approche. Selon les porte-parole du Chinois, Cupertino demeure l’ennemi à abattre, celui dont il faut casser l’image de prestige et d’excellence. Même en 2020.

Pour preuve, Huawei positionne le MateBook X Pro 2020 en face du MacBook Pro 13 actuel. C’est assumé et revendiqué. Des finitions et un confort de haut niveau, une taille d’écran importante avec une folle définition et un équipement exceptionnel pour le gabarit : tout est pensé pour que les Huawei fassent de l’ombre aux MacBook. Sur le papier du moins. Et le prix de ce MateBook X Pro ? Il est bien inférieur à celui d’une machine Apple. Somme exigée par le Chinois : 1800 euros « seulement » contre une somme qui flirte plutôt avec les 2700 euros pour un MBP 2020 13 pouces en Core i7, mais sans carte graphique dédiée… Et c’est sans parler des accessoires fournis par Huawei et absents chez Apple. 

Huawei MateBook X Pro 2020

Huawei réemploie son boîtier de l’an passé

Vous connaissez la version 2019 du MateBook X Pro ? Tant mieux, rien n’a changé. La webcam est toujours cachée dans le clavier entre F6 et F7, le bouton d’allumage camoufle le capteur d’empreintes digitales et la connectique se compose toujours de deux prises USB Type-C dont une sert à recharger la batterie.

Actu à voir aussi ...  L'Art de la Glace Transformé en Business : La Vision Unique de Fabien Gris
Huawei MateBook X Pro 2020
Huawei MateBook X Pro 2020

L’autre peut accueillir le MateDock 2, l’adaptateur USB Type-C vers HDMI/VGA/Type-C et USB fourni avec la machine (quelle que soit sa version). Il y a aussi une prise casque, combo entrée micro et sortie stéréo sans oublier le module Wi-Fi 5 et le Bluetooth 5.

Huawei MateBook X Pro 2020

Pourquoi n’y a-t-il pas de Wi-Fi 6 ? Huawei justifie cette absence remarquée en invoquant que les nouvelles technologies sont d’abord déployées stratégiquement sur les smartphones. Seulement ensuite sur les PC. Le MateBook X Pro a été conçu avant que ne sortent les P40 et P40 Pro qui, eux, ont du Wi-Fi 6. Il faudra donc attendre le X Pro 2021 pour avoir du sans-fil à très grande vitesse. Dommage.

Dernier élément de « connexion » à signaler, le Huawei Share – propriétaire – qui, comme nous l’avions expliqué lors de notre test du MateBook D 2020 vous offre la possibilité d’associer votre smartphone Huawei (ou Honor) à votre PC, pour le piloter directement depuis l’écran 13,9 pouces. Ou de transférer des fichiers de l’un à l’autre, d’un simple glisser-déposer.

Huawei MateBook X Pro 2020

MateBook X Pro 2020 : pour quelques mégahertz de plus

Sous le clavier (rétroéclairé), Huawei procède à quelques ajustements mécaniques pour 2020. On conserve le To de SSD – caché sous le système de dissipation (voir ci-dessous) – et la carte graphique dédiée Nvidia GeForce MX250. Pas franchement utile ici, mais nous y reviendrons dans quelques instants.

Huawei MateBook X Pro 2020

Le Chinois change en revanche de processeur pour coller à l’actualité. Il troque le vieillissant Core i7-8565U contre un quadcore Core i7-10501U flambant neuf. Et il le vitamine même un peu en poussant sa fréquence à sa limite haute autorisée, soit 2,3 GHz (contre 1,8 GHz normalement). Huawei ne va pas toutefois jusqu’au bout de la démarche de ravalement puisque les 16 Go de mémoire vive demeurent en DDR3. Pour le prix et pour creuser encore plus le fossé avec Apple ou faire jeu égal avec certains concurrents du monde PC, la LPDDR4x aurait été un ajout pertinent et bienvenu.

Huawei MateBook X Pro 2020

Avec tout cet arsenal, les applications tournent très bien, tant celles du quotidien que les plus spécialisées. Nous avons, par exemple, fait de la retouche et de l’application de filtres et des réductions de format sur un gros dossier de photos, en batterie, sur GIMP et la machine n’a même pas bronché. Un comportement que traduisent bien les résultats relevés dans PC Mark 10, visibles ci-dessous, et où le MateBook X Pro figure en bleu foncé.

Huawei MateBook X Pro 2020

Voir le graphique en plein écran et animé sur Flourish

Le ventilateur s’est déclenché et a ronronné pour montrer qu’il était là et le mercure, sous la machine, a alors grimpé de quelques degrés. Juste de quoi nous réchauffer les cuisses alors que nous travaillions dehors, par un frais matin de confinement.

Toutefois, toute cette belle discrétion vole en éclat si vous tentez de jouer dans la définition native de l’écran. D’ailleurs, c’est peine perdue sauf si vous aimez les soirées diapos’. Proposée ici dans sa déclinaison 25 watts, la puce graphique MX250 parvient à générer 72 images par seconde en Full HD, sur un jeu datant de plus de 5 ans (Dirt 3). Et moitié moins en définition native.

Actu à voir aussi ...  Carole Bouquet victime à son tour d'usurpation d'identité : quelles autres stars concernées ?

Quant à faire tourner des AAA actuels – toujours en Full HD, n’y pensez pas à moins que vous ayez envie de les déguster en qualité graphique (très) basse. Et attention, pendant les phases de jeu, ça chauffe (40°C en dessous et 45°C sur le clavier), ça ventile (42,1 dB max) sec. Et ça throttle, aussi.

Dès que vous les stressez, le processeur et le GPU réduisent tous les deux la voilure en quelques minutes, pour éviter le coup de chaud. Le CPU Intel affiche alors des vitesses comprises entre 758 et 1185 MHz au lieu des 2,3 GHz normalement attendus… Le système de refroidissement a beau être complexe et donner l’impression d’être très efficace, il n’est pas de taille à dissiper la chaleur de tous ces composants, lancés à pleine vitesse.

Huawei MateBook X Pro 2020

Pourquoi Huawei propose-t-il un GPU dédié alors ? « Pour aider le processeur Intel dans les applications de création numérique compatibles » nous a-t-on répondu lorsque nous avons posé la question à Huawei. La belle affaire… Ce n’est pas du tout la spécialité de la MX250. Elle peut donner un coup de main mais elle ne changera la donne. En fait, de notre point de vue, la puce Nvidia ne doit sa présence qu’à la volonté du Chinois de proposer un équipement supérieur à celui des MacBook Pro 13 d’Apple.

MateBook X Pro : un chameau venu d’Asie

Un design plaisant et une polyvalence constatée, qu’en est-il de l’endurance ? Avec un tel panaché de composants, nous nous attendions à une autonomie correcte. Sans plus. Mais ô surprise, il s’en tire bien.

Huawei MateBook X Pro 2020

Voir le graphique animé et en plein écran sur Flourish

Le MateBook X Pro (toujours en bleu) tient une journée de travail complète standard, à condition que vous ne lui demandiez pas d’afficher des jeux vidéo ou d’encoder de la 4K sur batterie. Vous pouvez compter sur lui pendant 10 heures en utilisation polyvalente et un peu plus de 6 h 30 en lecture vidéo. Dans notre classement des PC portables les plus endurants du moment, il ne peut toutefois pas prétendre caracoler en tête comme l’Elite Dragonfly de HP, ou même occuper l’un des quatre autres places, comme le Dell XPS 13 2020.

Précisons enfin que le chargeur secteur USB Type-C ressemble à s’y méprendre à celui d’un smartphone, mais il est gonflé aux stéroïdes tout ne prenant pas de place dans un sac. Un vrai plus pour le transport.

L’écran tactile presque 4K est excellent mais pas très pratique

Terminons par la fierté de Huwaei : l’écran 13,9 pouces de type LTPS (Low Temperature PolySilicon), une technologie que l’on retrouve sur certains smartphones. Le ratio de 3:2 est très agréable pour travailler. Plus que le 16:9 standard. En revanche, la définition de 3000 par 2000 pixels et la densité de pixels – permise par le LTPS – sont vraiment trop élevées pour un écran de cette diagonale. Le mieux est l’ennemi du bien ici.

Actu à voir aussi ...  Netflix vous rembourse votre abonnement si vous n'êtes pas satisfait

Pour les applications bureautiques par exemple, c’est épouvantable. Tout est trop petit. Impossible d’utiliser l’interface de Windows à 100% sur une dalle aussi condensée en pixels. Il faut la pousser à au moins 150% de zoom pour que la lisibilité soit confortable. Et il ne faut pas hésiter à utiliser les fonctions de grossissement des applications lorsque cela est possible… et que ça ne défigure ni les polices, ni les menus.
Dans Google Docs, par exemple, nous avons affiché notre page à 200% pour que nous puissions correctement saisir cet article de test. Pour un PC destiné au labeur d’abord et au loisir ensuite, c’est bien dommage d’être un peu gêné par cette haute définition alors que cela devrait être un atout de taille.

Huawei MateBook X Pro 2020

En extérieur, avec le soleil dans le dos et la luminosité de la dalle poussée à son maximum, la lisibilité est correcte. En revanche, si vous réduisez l’intensité de moitié, l’écran devient presque noir. A l’inverse, à l’intérieur, ne poussez pas la jauge au-delà des 50% sinon c’est l’éblouissement assuré.

Dehors comme dedans, le vrai problème c’est la vitre brillante de l’écran. Elle attrape tous les reflets de l’environnement. Une sacrée plaie. Soyons clairs, le traitement anti-reflets du MateBook X Pro est franchement mauvais pour un PC de ce calibre. Quant l’utilité du tactile sur un ultraportable classique, c’est tout à fait discutable. Cela n’apporte rien… hormis des traces de doigts que l’on voit encore mieux en plein jour ! Carton rouge à Huawei.

Et, pourtant, sur le versant technique pur, difficile de reprocher quoi que ce soit à cette dalle. Bien au contraire. En témoigne le graphique ci-dessous.

Huawei MateBook X Pro 2020

La luminosité et le taux de contraste sont tout simplement excellents. L’homogénéité est tout à fait correcte et le rétroéclairage assez uniforme pour ne pas créer de zones sur ou sous-exposées.

Enfin, côté colorimétrie, nous avons mesuré un Delta E pour lequel, là aussi, c’est un sans faute ou presque. La valeur est inférieure à 2, ce qui est très bien. Rappelons que plus on s’approche de 0, mieux c’est.

Huawei MateBook X Pro 2020

Huawei peut avoir le sourire : son poulain est équipé de l’une des dalles les plus justes que nous ayons eues sous les yeux depuis le début de l’année. Seule celle du MacBook Air 2020 (en Core i5) parvient à lui passer devant, avec un Delta E proche de 0,75.





Source link