OnePlus 8 Pro : le test complet


Historiquement, OnePlus a toujours été le roi du bon rapport qualité-prix. La marque a construit sa réputation sur sa capacité à faire des concessions « acceptables », là où elle estimait que certaines fonctions n’étaient pas indispensables, comme la recharge sans-fil, l’étanchéité ou la qualité des haut-parleurs.

Avec son OnePlus 8 Pro, le constructeur chinois boucle le changement de stratégie initié en 2019 avec son OnePlus 7 Pro. Fini les concessions, place à la perfection. L’objectif de OnePlus est clair : proposer le meilleur smartphone tout court et non plus le meilleur rapport qualité-prix… quitte à se rapprocher dangereusement des tarifs pratiqués par la concurrence. En effet, le OnePlus 8 Pro coûte 899 euros (8 Go de RAM + 128 Go de stockage) ou 999 euros (12 Go + 256 Go). Nous avons testé le modèle le plus onéreux pendant une longue semaine.

Design : une évolution pragmatique

Prenez un OnePlus 7T Pro, ôtez-lui sa caméra pop-up motorisée et vous obtiendrez un OnePlus 8 Pro. Oui, nous forçons le trait volontairement mais nous ne pouvons que constater que la marque chinoise ne se réinvente pas vraiment cette année. Le design du 8 Pro est quasiment identique à celui de son prédécesseur, ce qui n’est pas forcément un reproche. Au contraire, les smartphones OnePlus sont parmi les plus réussis du marché. Nous apprécions particulièrement le choix de la marque de centrer le module caméra au dos de l’appareil plutôt que de la positionner en haut à gauche, dans un coin, comme beaucoup d’autres constructeurs. C’est bien plus beau et équilibré.

La caméra frontale du OnePlus 8 Pro est donc le principal point de différenciation entre ce mobile et son prédécesseur. Comme Samsung, OnePlus a décidé de la placer dans un poinçon en haut à gauche de l’écran. D’un diamètre de 3,83 mm, il s’avère extrêmement discret, se faisant très facilement oublier. On apprécie beaucoup ce design d’autant plus que le OnePlus 8 Pro est le premier smartphone étanche de la marque (il répond à la certification IP68). C’est pour cette raison que OnePlus a décidé d’éliminer sa caméra pop-up, elle ne remplissait pas les conditions nécessaires à la résistance à l’eau.

Ce changement présente un autre avantage, le OnePlus 8 Pro est un peu plus léger que le 7T Pro. On passe de 206 à 199 grammes ce qui, en main, peut faire une petite différence. Cette diminution couplée aux bords incurvés du mobile (au dos) rend l’utilisation du OnePlus 8 Pro très agréable.

Ecran : une navigation extrêmement fluide

L’an passé, OnePlus comptait parmi les premiers à miser sur un écran au taux de rafraîchissement de 90 Hz. Beaucoup de constructeurs l’ont depuis suivi (Huawei, Realme, Motorola…) tandis que d’autres, comme Samsung et Oppo, ont fait le choix de passer directement au 120 Hz. Pour ceux qui ne comprennent pas de quoi nous parlons, le taux de rafraîchissement correspond au nombre d’images affichées par seconde. Un écran 120 Hz double donc la fréquence d’actualisation (60 Hz sur la plupart des appareils), ce qui améliore la fluidité de navigation. Faire défiler un flux d’actualité sur un smartphone équipé d’une telle technologie est vraiment plaisant.

Actu à voir aussi ...  The Crowded Room sur Apple TV+ : Tom Holland va jouer Billy Milligan, l’homme aux personnalités multiples qui a inspiré Split - News Séries

Sans surprise, le OnePlus 8 Pro suit donc Samsung et Oppo. Le smartphone dispose d’un écran au taux de rafraîchissement de 120 Hz ce qui est un pur régal pour nos yeux. D’ailleurs, contrairement aux Galaxy S20 de Samsung, le OnePlus 8 Pro permet de cumuler 120 Hz et définition Quad HD+. Il est difficile de faire mieux sur un smartphone (même si cette double configuration risque d’impacter fortement l’autonomie). OxygenOS, la surcouche de OnePlus, dispose d’ailleurs de nouvelles animations système qui tirent profit du 120 Hz. Tout semble très naturel.

L’écran OLED incurvé du OnePlus 8 Pro a néanmoins un défaut : sa taille. En effet, il mesure 6,78 pouces, ce qui le place parmi les plus grands appareils du marché. Sachez néanmoins que OnePlus a eu la bonne idée de miser sur un ratio de 19,8:9, pour un écran plutôt étroit, tout en hauteur. Suffisamment étroit, pour que ce OnePlus 8 Pro soit manipulable d’une seule main sans que cela ne devienne une torture. Bien sûr, les personnes qui n’aiment pas les grands appareils gagneront à se tourner vers des produits concurrents plus petits.

En ce qui concerne la luminosité et la fidélité des couleurs, OnePlus promet monts et merveilles. Malheureusement, en raison du confinement, notre laboratoire n’a pu réaliser aucune mesure. Ce test sera mis à jour prochainement avec nos résultats complets.

OxygenOS : toujours la meilleure expérience

OnePlus n’a pas seulement construit sa réputation sur le rapport qualité-prix. Depuis ses tous débuts, l’entreprise est saluée pour la qualité de son logiciel. Après un premier smartphone sous CyanogenMod, OnePlus a fait le choix d’OxygenOS, une surcouche en complément d’Android qui, contrairement à celles de nombreux concurrents, n’ajoute pas beaucoup d’éléments supplémentaires (souvent peu utiles) et se charge surtout de simplifier l’expérience. Toujours aussi efficace aujourd’hui, l’environnement OxygenOS convainc par son caractère complet et facile à appréhender.

Cette année, reconnaissons tout de même que OnePlus n’a pas fait de grands efforts. OxygenOS n’a pour seule nouveauté qu’un rapprochement avec Google, de plus en plus ancré dans cette surcouche. Par exemple, l’inutile menu OnePlus Shelf situé à gauche de l’écran d’accueil tire sa révérence au profit de Google Discover, bien plus pratique. Le reste ne diffère pas vraiment.  

Cependant, nous voulions profiter de ce test pour adresser une remarque à OnePlus. Depuis quelques mois, la plupart des smartphones proposent un thème sombre facilement accessible. Il suffit d’un geste pour l’activer (ou le désactiver) et ainsi profiter d’un fond noir dans ses applications, ce qui est moins gênant la nuit (et très beau sur un écran OLED). OnePlus propose, lui aussi, un thème sombre, mais son utilisation est assez chaotique.

En effet, pour activer le thème sombre dans OxygenOS, il faut se rendre dans l’application Paramètres, rubrique Personnalisation (et non pas Affichage), choisir Tonalité et opter pour l’option Sombre. Pour le désactiver, même procédure… Il n’existe pas de raccourci dans le centre de notifications. Espérons qu’une prochaine mise à jour rende le passage du jour à la nuit plus facile. TOnePlus propose un « mode nuit » dans les réglages Affichage qui correspond en réalité à la réduction de la lumière bleue, ce qui ajoute à la confusion.

Matériellement parfait

Que serait un OnePlus sans des caractéristiques dernier cri ? Sans surprise, c’est donc le Snapdragon 865 de dernière génération que l’on retrouve dans le 8 Pro, couplé à 8 ou 12 Go de RAM. Nul besoin de vous dire que les performances sont au rendez-vous et que tout est extrêmement fluide sur cet appareil. OnePlus a aussi fait le choix d’utiliser le modem X55 de Qualcomm, ce qui confère à son smartphone une compatibilité 5G et Wi-Fi 6. D’ailleurs, contrairement à certains de ses concurrents comme le Xiaomi Mi 10 Pro, le OnePlus 8 Pro embarque bien un emplacement double SIM.

Actu à voir aussi ...  Leftover Bread Gazpacho ⋆ Anne's KitchenAnne's Kitchen

Les haut-parleurs du smartphone, stéréo comme ceux des OnePlus 7 et 7T, sont très puissants et permettent de regarder une vidéo ou de jouer avec beaucoup de confort. Saluons aussi les retours haptiques du OnePlus 8 Pro qui, selon nous, figurent parmi les meilleurs du marché. OxygenOS a été particulièrement optimisé pour envoyer de légères vibrations à différents endroits de son interface, ce qui rend l’utilisation du 8 Pro très immersive. Que demander de plus ? À part une prise jack et un port d’extension Micro SD, il ne lui manque rien.

Enfin de la recharge sans-fil !

L’autre nouveauté majeure de cette nouvelle génération est l’arrivée de la recharge sans-fil. Après des années d’opposition, OnePlus ajoute enfin à la fiche technique de son smartphone phare cette ligne qui lui manquait tant. Ça y est, le OnePlus 8 Pro est aussi bien équipé qu’un Galaxy S20 ou un iPhone 11 Pro, si ce n’est mieux.

Mieux, parce qu’à la différence de ses concurrents directs, le OnePlus 8 Pro est compatible avec la recharge sans-fil ultra-rapide. Avec un chargeur compatible, comme le Warp Charge 30 Wireless Charger commercialisé 70 euros, le OnePlus 8 Pro profite d’une puissance de 30W. C’est beaucoup plus que les 5 à 15W auxquels nous sommes habitués avec la recharge sans-fil.

Pour en savoir plus : On a testé le chargeur sans-fil du OnePlus 8 Pro : il est presque aussi rapide que le chargeur classique

Résultat, en 1h21, le OnePlus 8 Pro se recharge intégralement posé sur son support Qi. C’est un record. Nous sommes loin du temps de charge excédant les trois heures auquel le sans-fil nous a habitués. En seulement 10 minutes, on récupère 17%.

Sans surprise, cela reste moins bien que la recharge filaire classique, elle aussi de 30W (mais sans perte). Avec elle, le OnePlus 8 Pro se recharge en 1h02. C’est très bien, mais pas assez pour intégrer notre top 10 des smartphones qui se rechargent le plus vite.

Une autonomie encore incertaine

Quid de l’autonomie ? Avec sa batterie de 4510 mAh, le OnePlus 8 Pro a logiquement de quoi tenir longtemps. Cependant, la 5G, l’écran Quad HD+ et le 120 Hz consomment énormément, ce qui risque de mettre à mal l’autonomie du mobile.

Confinement oblige, nous n’avons pas pu réaliser nos trois mesures d’autonomie habituelles sur le OnePlus 8 Pro. Nous les effectuerons plus tard et les ajouterons à ce test. En tout cas, sachez qu’à l’utilisation (Quad HD+ et 120 Hz activés), nous trouvons l’autonomie du OnePlus 8 Pro satisfaisante sans être à couper le souffle. Le smartphone tient la journée mais son pourcentage de batterie tombe assez rapidement dès qu’on se met à l’utiliser activement. 

De vraies améliorations en photo

L’an passé, nous nous étions montrés particulièrement sévères envers la qualité photographique des smartphones OnePlus. À vrai dire, sur l’ensemble de l’année 2019, nous n’avons rien vu de plus lent que le OnePlus 7T en matière de photo. Appuyer deux fois d’affilée sur le déclencheur la nuit réussissait à faire planter le mobile qui ne savait pas comment réagir à cette demande trop rapide. Pas besoin de vous dire que nous attendions avec impatience les nouveaux OnePlus 8.

Actu à voir aussi ...  Quiz Cinéma : impossible de retrouver les mois dans ces titres de films ! - Actus Ciné

Comme le Oppo Find X2 Pro, le OnePlus 8 Pro utilise le nouveau capteur IMX689 de Sony. De 48 Mpix, ce dernier a pour principale caractéristique sa taille de 1/1,43 pouce Associé à un objectif ouvrant à f/1.8, il est bien plus grand que l’IMX586 de l’an passé (1/2 pouce, lui aussi de 48 Mpix). De quoi s’attendre à une réduction du bruit numérique et à une amélioration des photos en basses lumières ? Tiens donc, il s’agit justement du point faible des précédents OnePlus…

Le pari est-il réussi ? La réponse est oui, mais avec quelques réserves. Les photos du OnePlus 8 Pro sont indéniablement meilleures que celles du OnePlus 7T Pro, particulièrement de nuit où le smartphone réussit à mieux gérer les différentes sources de lumière qu’auparavant. Ce qui nous permet d’obtenir des photos nettes du premier coup bien plus souvent. La balance des blancs nous semble aussi améliorée. En revanche, le problème de la lenteur est toujours présent. S’il y a du mieux, passer d’une optique à une autre ou prendre plusieurs photos d’affilée induit toujours une attente d’une ou deux secondes. Cela n’est pas gênant pour prendre en photo un paysage mais beaucoup plus pour garder le souvenir d’un spectacle où le sujet se déplace. OnePlus a mis au point un logiciel nommé Smart Pet dédié à ce genre de situations ,mais nous n’avons pas trouvé comment l’activer manuellement. Nous le suspectons de ne fonctionner uniquement s’il détecte la présence d’un animal.

De nuit, certains éléments situés en arrière-plan sont aussi un peu trop lissés selon nous. les résultat est tout de même supérieur à celui obtenu avec le Xiaomi Mi 10 Pro.

Le OnePlus 8 Pro dispose aussi d’un ultra grand-angle (f/2.2) utile au mode Macro, rattaché à un capteur de 48 Mpix (le même que l’année dernière) et d’un téléobjectif (f/2.4) avec zoom optique x3 rattaché à un capteur de 8 Mpix. Ces deux appareils photo remplissent bien leur rôle même si nous remarquons quelques légères variations chromatiques entre eux, surtout de nuit. D’ailleurs, on constate toujours le même problème de lenteur. Passer de l’ultra grand-angle à l’appareil photo principal ou au téléobjectif prend trop de temps. Le smartphone a même une fâcheuse tendance à ne pas répondre aux sollicitations de l’utilisateur. Parfois, on reçoit un retour haptique après avoir touché le bouton ultra grand-angle, mais rien ne se passe. Il faut le refaire une seconde fois.

Enfin, le quatrième capteur de 5 Mpix du OnePlus 8 Pro apporte… des filtres de couleur. Nous n’avons toujours pas compris à quoi il servait véritablement. Modifier les couleurs comme peuvent le faire certaines applis bien connues ? On doute vraiment de son utilité. Avec ses Pixel, Google nous a montré qu’un bon algorithme suffisait très souvent, plutôt qu’un énième capteur 





Source link