Beau et abordable, le HP Envy 17 va vous réconcilier avec les PC portables de grande taille

[ad_1]

Cet Envy 17 signé HP est le candidat idéal pour remplacer votre vieux couple informatique, composé d’une tour et d’un écran. Il affiche de solides atouts, de belles lignes et il est proposé à un prix très attractif… pour un grand modèle. Pour rappel, les Envy chez HP, ce sont des nomades sexy, qui offrent un bon niveau de puissance et d’équipement, sans pour autant assécher votre compte en banque. C’est notamment le cas du plus grand d’entre eux, ce modèle 17 pouces, qui contrairement à ce qu’on pourrait penser n’est pas du tout le plus cher de la cuvée 2020.

HP Envy 2020

Proposé à partir de 949 euros, l’Envy 17 adopte un format classique, sans faire de contorsionnisme comme ses cousins les hybrides. Il se distingue par ailleurs de la masse des autres Envy car il offre une diagonale d’écran peu usuelle dans ce type de gammes dites Premium ! Et il risque bien de faire des émules. Notamment chez Dell, puisqu’un XPS 17 pourrait être lancé dans les semaines qui viennent à en croire certaines rumeurs persistantes. Les grands PC essaieraient-ils de redevenir à la mode pour cette nouvelle décennie ? Ce ne serait pas pour nous déplaire, surtout si ils sont aussi réussis – sur le papier – que cet Envy

L’Envy 17, spécialiste de la polyvalence

Epais de seulement 1,9 cm selon HP, le boîtier de ce 17 pouces se compose d’un alliage d’aluminium argenté, anodisé et dont le toucher est légèrement satiné. Une finition qui se retrouve sur toute la gamme Envy de 2020, du dos de l’écran au plateau du clavier. Clavier qui, bien entendu, est rétroéclairé et se pare d’un beau pavé numérique traditionnel. Sans oublier le capteur d’empreintes digitales caché près de la barre d’espace. Pas banal.

Dès qu’on déploie le grand écran, le plateau se surélève légèrement, pour un meilleur confort de saisie. Côté écran d’ailleurs, le cadre noir de la dalle Full HD tactile (4K en option) se veut assez discret. S’il avait pu être encore plus fin, cela aurait été aussi beau que bien, il faut le reconnaître.

Sous le clavier, HP choisit de faire confiance aux derniers processeurs Ice Lake d’Intel, les puces gravées en 10 nm. Parmi les références les plus puissantes au menu se trouve le Core i7-1065G7 (4 coeurs / 1,3 à 3,9 GHz) qui est épaulé par 12 Go de mémoire (8+4) DDR4. Malheureusement, les modules sont annoncés comme soudés à la carte mère sans possibilité d’étendre la capacité. Dommage.

Pour pallier ce manque, HP mise sur la mémoire Optane d’Intel, présente à hauteur de 32 Go sur certaines configurations. Elle se chargera de doper tout le système en épaulant tantôt la mémoire DDR4, tantôt le cache du SSD. SSD qui pourra être proposé jusqu’à 1 To de capacité.

Comme il y a de la place dans le boîtier, HP glisse une carte graphique Nvidia dédiée à l’intérieur. Sur les quelques exemples de modèles que nous avons pu apercevoir, il s’agit d’une GeForce MX330, rien de plus qu’une MX250 remise au goût du jour. De quoi jouer un petit peu, de temps en temps, mais sans trop de prétention. Pour jouer à plein, il faudra vous tourner vers l’Envy 15 pouces cru 2020 (voir encadré)

Il est d’ailleurs étonnant que HP ne propose pas au moins une GTX 1660 sur ce 17 pouces. Voilà une carte graphique idéale pour ce gabarit de machine et pour les usages que l’on en attend. Bref, c’est peut être la seule grosse faiblesse de ce 17 pouces. Pour le moment, HP France n’a pas été en mesure de nous indiquer quand l’Envy 17 (et ses petits frères) serait disponible en France.

Pour le reste, de la gamme Envy 2020, on ne connaît que les prix des différents modèles :  830 euros pour l’Envy 13 et 999 euros pour sa version hybride (Intel pour les deux). Le 15 pouces, lui, se décline en trois modèles : sous sa forme hybride, il est vendu à partir de 900 euros avec des composants AMD et 1100 euros, équipé en Intel.



[ad_2]

Source link