lundi 11 mai, ce qui va ouvrir, ce qui va rester fermé


“Le confinement doit se poursuivre jusqu’au lundi 11 mai”, a annoncé le président Macron ce 13 avril.  Scénarios et hypothèses envisagés pour le déconfinement progressif et par étape.

[Mise à jour mercredi 15 avril à 12:44] Invité sur France Inter le 14 avril, Christophe Castaner a appelé à la prudence quant à l’échéance de notre enfermement : “Le déconfinement, le 11 mai, n’est pas une certitude mais un objectif. Ce qu’a annoncé le président de la République hier, ce n’est pas le déconfinement le 11 mai, c’est le confinement jusqu’au 11 mai”.
Quant aux lieux de restaurations et de rassemblement, le ministre de l’Intérieur a confirmé que leur réouverture n’était pas à l’ordre du jour:“Nous allons exclure les restaurants, les cafés des lieux qui sont des lieux de forte promiscuité. La date [de réouverture] n’a pas été fixée”.
Enfin, Christophe Castaner a précisé que la multiplication des tests ne signifierait pas qu’ils seraient accessibles à tous: “Ce qu’il ne faut pas imaginer, c’est que chacun décide de faire des tests, dans la mesure où plus de 95% de la population seront négatifs”. Tout en déclarant qu’il ne fallait “pas négliger les pénuries”, le ministre de l’Intérieur a ajouté Il est nécessaire de faire les tests dès lors qu’il y a un risque. Par contre imaginer que l’on teste tous les Français tous les jours serait peut-être quelque chose qui pourrait répondre à des attentes médiatiques, mais cela ne répond pas à des attentes médicales”.

Le confinement doit se poursuivre jusqu’au 11 mai. Emmanuel Macron a tranché : le 13 avril lors de son 4e discours depuis le début de la crise. Le Chef de l’état a ensuite annoncé certaines étapes du déconfinement.
“Le 11 mai sera le début d’une nouvelle étape. Elle sera progressive et les règles pourront être adaptées.

A partir du 11 mai, nous réouvrirons les crèches, les écoles, les lycées.

Dans l’enseignement supérieur, les cours ne reprendront pas avant l’été. 

Les lieux rassemblant du public: restaurants, cafés, hôtels, cinémas, théâtres, salles de spectacles et musées resteront en revanche fermés. Les grands festivals et événements avec public nombreux ne pourront se tenir au moins jusqu’à mi-juillet prochain. La situation sera collectivement évaluée chaque semaine pour adapter les choses et vous donner de la visibilité pour leur protection”, a annoncé Emmanuel Macron lors de son allocution lundi soir sans donner plus de détails. 

Les personnes âgées ou malades devront rester confinées après le 11 mai pour les protéger.

A partir du 11 mai, nous aurons une organisation nouvelle. L’utilisation plus large des tests possibles et la détection est une arme privilégiée pour sortir au bon moment du confinement. Nous allons continuer d’augmenter les tests faits chaque jour en direction des aînés, des soignants et des plus fragiles. Nous n’allons pas tester tous les Français mais toute personne ayant un symptôme devra pouvoir être testée, 

Nous travaillons à une application numérique dédiée sur la base de l’anonymat et du volontariat qui permettra de savoir si on a été en contact avec une personne contaminée.”

Lors de son allocution télévisée, Emmanuel Macron a évoqué un déconfinement progressif, mais sans aucune précision géographique, ni pour la réouverture des écoles ni pour la reprise des activités professionnelles.

Le 5 avril, l’Académie de médecine avait recommandé le principe d’un déconfinement par région, en fonction du nombre d’hospitalisations et de l’activité dans les services de réanimation. Cette possibilité figurait également parmi les différents scénarios de fin crise évoqués par Edouard Philippe lors de son intervention sur TF1 le 2 avril.

Mais le dispositif serait difficile à déployer, en raison de la structure unitaire de l’État français. A l’inverse des länder allemands ou des états américains, les régions françaises ne disposent pas d’une autonomie suffisante.

Selon LCI, le gouvernement aurait écarté cette option, qui nécessiterait un déploiement de forces de l’ordre trop important pour contrôler les entrées et les sorties des régions confinées ou non.

Cependant, certaines mesures de sortie de crise préconisées par l’Académie de médecine pourraient être prises au niveau local. Les régions Grand Est et Hauts-de-France devraient recourir à des campagnes de dépistage massives au mois de mai.

Actu à voir aussi ...  Recette de gaufre liégeoise sans gluten sans lactose

Les écoles

Pour l’instant, seules les crèches, les écoles, les collèges et lycées rouvriront le 11 mai, et ce, “progressivement”, a précisé le chef de l’État. L’annonce a déplu à certains internautes, qui ont dénoncé une décision inconsciente de la part du gouvernement. Pour rassurer les Français, le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer est intervenu sur le plateau de Télématin sur France 2 en précisant que le retour à l’école ne sera “pas obligatoire le 11 mai”. Il a également ajouté : “C’est un retour progressif. Il y aura des aménagements, c’est évident. “



Source link