dix conseils pour optimiser votre réseau Wi-Fi


En cette période très particulière de confinement, notre connexion à Internet prend une toute nouvelle ampleur et devient plus que jamais une porte ouverte sur le monde. Jeux, films, musique, contacts avec nos proches, tout passe par ce cordon ombilical, qui est souvent… sans-fil.
Cette « dépendance » technologique est aussi parfois l’occasion de constater que tout n’est pas optimal dans notre réseau local. Nous vous présentons donc ces dix conseils pour que la couverture de votre routeur soit la meilleure possible afin que tout le monde puisse en profiter dans la maison.
Soyez prudents, restez chez vous autant que possible, et, si Internet est un espace infini et plein de mille merveilles, consommez-le malgré tout avec modération pour ne pas surcharger les infrastructures.

Première publication, le 27/01/2018

Les émissions immobilières le disent à tout vent, quand on va emménager dans une nouvelle maison ou un nouvel appartement, il faut avoir le « coup de cœur », certes, mais surtout « se projeter ». De préférence, pas trop violemment et pas contre le mur.

Se projeter signifie peu ou prou qu’on s’imagine dans ce nouvel espace, qu’on y voit ses meubles, son chat, son poisson rouge, son téléviseur, bref, sa vie. Pour autant, souvent on oublie de penser à sa vie numérique. Celle qui glisse un smartphone dans votre poche, commence à votre domicile dès l’installation d’une box par un FAI et s’épanouit dès que le Wi-Fi baigne votre demeure.

Néanmoins, si on réfléchit à l’emplacement de la commode de mamie, au téléviseur dernier cri, à l’armoire à cuillères et au « lit qu’est toujours fait », on ne pense pas en amont à son réseau sans-fil. Et c’est une grave erreur, parce qu’avoir de bons débits et une belle couverture à la maison, c’est un peu comme avoir l’électricité dans toutes les pièces, de plus en plus vital.

Il faut tout d’abord avoir en tête que le réseau Wi-Fi ne se résume pas à une box ou un routeur qu’on pose dans un coin, ou pire dans un placard. Le Wi-Fi utilise des ondes pour connecter vos appareils à Internet et ces ondes peuvent rencontrer des obstacles physiques, des interférences (d’autres ondes) et rebondir parfois de manière surprenante pour finir par ne pas couvrir ce fauteuil sur lequel vous aimez tant vous asseoir pour surfer.

Il y a donc quelques éléments à garder en tête afin de considérer les meilleures options pour votre réseau

  • En quoi est construit mon domicile ?
    Sauf à habiter dans un cabanon au milieu des bois, votre domicile est conçu pour résister au souffle du grand méchant loup. Selon les matériaux utilisés pour structurer votre logement, les ondes du Wi-Fi s’étendront plus ou moins facilement.
    Par exemple, le béton armé n’est pas bien vu, alors que des cloisons en brique fine ou carreaux de plâtre ne devraient pas poser trop de problème. Pour avoir le meilleur débit, commencez donc par savoir ce qui se cache dans vos murs.
    S’ils sont épais ou la surface à couvrir étendue, préférez les routeurs compatibles avec le standard 802.11ac et triple bandes, de préférence. Triple bande signifie que le routeur émet trois « réseaux ». Un en 2,4 GHz, moins performant mais avec une meilleure portée, auquel se connecteront surtout les appareils les plus anciens. Deux en 5 GHz pour les périphériques les plus récents et les meilleurs débits.
    Dans des solutions « mesh » (à plusieurs routeurs reliés entre eux pour ne former qu’un réseau), un de ces deux réseaux 5 GHz peut être dédié à la communication entre les routeurs, ce qui garantit que les autres connexions ouvertes à vos appareils bénéficient du meilleur débit possible.
    Un routeur dual band/bibandes est amplement suffisant si les murs sont assez fins, que la zone à couvrir est assez restreinte ou que vous n’avez que peu d’appareils à connecter.
Actu à voir aussi ...  Créer une chape sur plancher déformé
  • De quand date le bâtiment ?
    A priori anecdotique, cette question peut malgré tout avoir son importance. Savoir quand le bâtiment a été construit ou en tout cas remis à neuf vous permettra de savoir si l’installation électrique est neuve et s’avère donc plus à même d’offrir des résultats honnêtes si vous décidez de recourir au CPL, ou courant porteur en ligne.
    Attention toutefois, le CPL entraîne systématiquement une perte de débit, demande que l’adaptateur soit branché à la prise directement pour éviter les problèmes de connexion avec les multiprises et n’offre que rarement de bonnes performances quand on lui ajoute un routeur Wi-Fi. Les solutions qui intègrent CPL et Wi-Fi sont généralement trop compactes pour que les antennes qui servent au réseau sans fil soient suffisamment performantes.
    Si ces solutions peuvent être satisfaisantes pour établir une connexion de base, il est très rare d’avoir un réseau vraiment performant par ce biais.
     
  • Y a-t-il beaucoup de réseaux Wi-Fi à proximité ?
    Vous n’avez hélas pas totalement la main sur cet élément. Mais le bon fonctionnement des réseaux Wi-Fi repose sur la bonne diffusion et la robustesse des ondes. La multiplication des réseaux à proximité augmente d’autant les risques d’interférences et de perturbations. C’est évidemment surtout le cas si vous vivez en appartement.
    Contre ce problème, il n’y a pas grand chose à faire même si nous vous proposons éventuellement une solution plus bas.
     
  • Comment est disposé votre logement ?
    Autre point capital, surtout si vous cherchez à établir une couverture totale de votre habitat, il vous faudra prendre en compte la façon dont sont disposées les différentes pièces.
    Un carré est plus facile à couvrir avec un ou deux routeurs, tandis qu’une enfilade de pièces complique les choses. Autant parce que l’aire s’étale en longueur que parce que les murs porteurs (épais) risquent d’être plus nombreux.
    Si votre maison/appartement est construit en longueur, il vous faudra sans doute vous tourner vers les routeurs qui fonctionnent en mesh, si vous souhaitez avoir du réseau partout, ou vers un pont Wi-Fi pour couvrir une zone trop éloignée de l’aire de couverture de la box.
Actu à voir aussi ...  Croque-monsieur à la truite fumée
  • Où est placée votre box ?
    Même les logements les plus récents qui doivent répondre (de près ou de loin) à la norme NF C 15-100, qui prévoit la présence d’un coffret dédié et le déploiement d’un réseau RJ45, ne sont pas toujours bien pensés pour permettre le positionnement optimal au quotidien du point d’entrée de la connexion Internet chez vous, votre box FAI.
    Pourtant, pouvoir la placer au centre de votre domicile (ou à l’endroit le plus adapté à vos besoins) pourrait grandement faciliter votre quête d’un réseau Wi-Fi omniprésent, ou en tout cas performant.
    Autrement dit, cela peut valoir la peine d’embêter un peu le technicien qui viendra installer votre box chez vous. Mieux encore, si vous faites construire ou refaire votre logement, essayer de penser à votre réseau Ethernet/Wi-Fi en même temps qu’à votre réseau électrique, de chauffage, etc.

Maintenant que vous avez pris en compte l’environnement dans lequel vous allez déployer le Wi-Fi, il est temps de passer au réseau sans-fil en lui-même. Si vous cherchez à obtenir les meilleurs débits possibles voici quelques petits trucs à suivre.

  • Faut-il recycler un vieux routeur ?
    Quand on veut étendre son réseau sans-fil, la tentation est grande de recycler les anciens routeurs et de les placer en appoint de routeurs plus performants et plus récents. Dans certains cas, cela peut être suffisant, mais il faut néanmoins garder en tête que votre réseau ne sera jamais plus rapide que son maillon le plus faible. Ne vous attendez donc pas à des miracles si vous réutilisez une vieille borne Wi-Fi. Et placez-la en l’occurrence plutôt en bout de chaîne pour qu’elle ne « pénalise » pas trop les autres maillons.
  • Comment positionner au mieux ses routeurs ?
    Quand on installe des routeurs Wi-Fi, on est souvent contraint de le faire en fonction de la position de la box FAI, des prises de courant, du mobilier sur lequel on va pouvoir les poser – attention, ne mettez jamais un routeur actif dans un placard, les ondes auront plus de peine à se répandre.
    Quoi qu’il en soit, pour trouver les meilleurs emplacements pour les routeurs, il est possible de recourir à des applications. Certains fabricants en proposent avec leur appareil, mais il est également possible d’en télécharger sur le Google Play Store ou l’App Store d’Apple. Ces applications vous indiqueront la puissance du signal, les perturbations éventuelles, ce qui vous permettra de savoir assez facilement où placer vos routeurs en fonction de l’agencement de vos pièces et meubles pour avoir la meilleure couverture possible de votre canapé. Citons par exemple Wi-Fi Analyzer ou Netgear Wi-Fi Analytics.
    Si vous êtes réfractaire aux applications, vous pouvez suivre ces quelques petits conseils :
    1/ évitez de mettre votre routeur au sol. Il sera plus efficace placé à mi-hauteur.
    2/ essayez de placer le routeur le plus possible au centre de la pièce/zone à couvrir, même si cela doit être le long d’un mur.
    3/ si vous utilisez plusieurs routeurs « maillés », un répéteur ou un pont Wi-Fi, veillez à ce que la ligne de vue entre les différents appareils soit la plus dégagée possible.
     
  • Comment privilégier certains usages ?
    La plupart des routeurs Wi-Fi actuels offre des options dites de Qualité de Service (QoS) qui permettent de donner davantage de bande passante ou en tout cas de la garantir à certains usages (streaming vidéo, jeux, etc.). Mieux encore, certains modèles proposent de privilégier un ou plusieurs appareils connectés au réseau.
    Il peut donc être pertinent de vous assurer que votre Shield 4K ou votre Apple TV 4K ait un accès prioritaire si vous ne voulez pas voir vos films streamés se mettre à pixelliser ou figer.
     
  • Faut-il jouer avec les canaux du routeur ?
    Vos routeurs Wi-Fi émettent leur signal sur des canaux de communication. Souvent un canal est retenu par défaut. Problème, c’est aussi le cas pour tous les routeurs de vos voisins. Il arrive donc que tous les réseaux Wi-Fi des alentours et le vôtre utilisent le même canal, ce qui crée des interférences et nuit aux débits proposés en définitive.
    Il peut donc être pertinent de choisir un autre canal et d’observer ensuite si vous notez une amélioration des performances de votre Wi-Fi. Cela peut avoir des effets très positifs mais s’avère également un peu contraignant.
    Néanmoins, la plupart des routeurs modernes embarquent une fonction qui automatise le choix du canal. Ce dernier peut changer en fonction des réseaux avoisinants. Ainsi votre routeur ajuste au mieux son efficacité.
     
  • Mettre à jour sert-il à quelque chose ?
    Les fabricants publient régulièrement des mises à jour, qui corrigent des failles de sécurité ou des bugs éventuels. Mais ces nouveaux firmwares ont aussi un autre intérêt. Ils améliorent certaines performances et ajoutent même parfois de nouvelles fonctions (contrôle parental, nouveau mode de connexion, etc.).
    Il est donc recommandé d’automatiser la mise à jour de vos routeurs si l’option est disponible ou de veiller à les appliquer manuellement. Vous pourrez ainsi voir apparaître des fonctions attendues et utiles.
Actu à voir aussi ...  La justice condamne Amazon à ne vendre plus que des « marchandises essentielles »





Source link