Singapour passe son application Trace Together, pour traquer les malades du coronavirus, open source

[ad_1]

A Singapour, les malades du coronavirus sont suivis à la trace par le ministère de la Santé à l’aide d’une application dédiée, Trace Together. Dans un post publié sur Facebook, le gouvernement singapourien a indiqué vouloir rendre son application open source. Le code source de Trace Together est donc mis à disposition des développeurs du monde entier, qui peuvent l’utiliser et le modifier afin de créer une application dans leur pays.

En offrant le code de Trace Together, le ministre des Affaires étrangères de Singapour espère bien renforcer la confiance et la collaboration entre les pays pour mettre un terme à cette crise sanitaire.

Une surveillance de masse pour contenir la propagation du virus

L’application, disponible sur Android et iOS, a déjà été téléchargée plus de 620 000 fois depuis vendredi dernier à Singapour. Après s’être identifiés dans l’application et avoir accepté explicitement les conditions d’utilisation, les utilisateurs de Trace Together doivent activer la connexion Bluetooth de leur appareil.

Grâce à un signal Bluetooth courte distance échangé entre les smartphones, Trace Together peut identifier les personnes ayant été en contact avec des malades du coronavirus à moins de deux mètres pendant une durée d’au moins 30 minutes.

Ses développeurs expliquent que l’application est particulièrement utile lorsque les personnes infectées ne se souviennent plus avec qui elles ont été en contact pendant une longue période. Dès qu’un utilisateur est infecté, les autorités peuvent identifier rapidement toutes les personnes potentiellement contaminées pour tenter de contenir la propagation du virus.

Les développeurs de l’application ont d’ailleurs publié un manifeste dans lequel ils appellent la communauté internationale à adopter massivement l’utilisation du Bluetooth contact tracing, un protocole créé par l’Agence gouvernementale de technologie de Singapour.

Source : The Strait Times



[ad_2]

Source link