Netflix : une drogue cauchemardesque, des ados poursuivis par une créature… c’est quoi Endless Night ? – News Séries


Nouvelle production francophone disponible sur Netflix, Endless Night devrait convaincre les amateurs de thriller fantastique et cauchemardesque. On vous dit tout sur cette mini-série portée par Ayumi Roux (Skam France), entre autres.

De quoi ça parle ?

Eva, une jeune fille solitaire de 17 ans, fait la connaissance d’une bande d’ados qui, pour tromper l’ennui, consomment en groupe de l’Icelotropine, un médicament qu’ils volent dans une clinique spécialisée dans les troubles du sommeil. Une petite pilule bleue qui leur permet de plonger ensemble dans des trips oniriques, entre rêve et réalité.

Mais alors qu’Eva intègre la bande grâce à l’un d’eux, Sébastien, les rêves des adolescents se transforment en cauchemars contagieux et la frontière avec la réalité se craquelle. Sébastien se retrouve bientôt captif d’un songe labyrinthique dont seule Eva semble avoir la clé…

Endless Night de David Perrault et Emmanuel Voisin, avec Ayumi Roux (Skam France), Théo Augier (Mytho), Hanane El Yousfi (Je te promets), Chine Thybaud (Tandem), Salif Cisse (A l’abordage), Léo Legrand (Un ciel radieux) et Louïs Rault Watanabe (Mozart in the Jungle).

Ne vous endormez pas

Nouvelle mini-série franco-belge disponible sur Netflix, Endless Night devrait plaire aux amateurs d’œuvres fantastiques et oniriques. Ce thriller fantastique dans la lignée de Donnie Darko et des Griffes de la nuit, créé par David Perrault (Nos héros sont morts ce soir, L’État sauvage) et Emmanuel Voisin, suit un groupe d’adolescents contaminés et poursuivis par leurs rêves.

Au cours de la série, on suit Eva, une jeune fille de 17 ans un peu solitaire qui emménage dans une nouvelle ville avec sa mère, quelques mois après la mort de son père. Un soir, elle fait la connaissance d’une bande de potes qui ont une activité un peu étrange.


Gaëtan Chekaiban

Sébastien et ses amis consomment de l’Icelotropine, un médicament volé dans une clinique spécialisée dans les troubles du sommeil. Ingérée sans somnifère, cette drogue altère les rêves et promet un trip sous acide étrange mais exaltant pour la personne qui la consomme.

Actu à voir aussi ...  La situation se dégrade à Paris, et s'améliore à Nice

Eva intègre alors ce groupe et veut tester également le médicament dans l’espoir de voir son père disparu dans ses rêves. Mais le monde onirique vire au cauchemar quand la frontière entre rêve et réalité se brise, que la bande est poursuivie par une entité mystérieuse et que l’un d’entre eux est coincé dans le monde des rêves.


Gaëtan Chekaiban

Avec un format 6×30 minutes, la série ne s’éparpille pas et va droit au but, et ce dès sa séquence d’ouverture. Même si l’on reste plutôt en surface au niveau des personnages, l’intrigue, bien ficelée et référencée, se suit avec entrain. Côté esthétique, Endless Night puise son inspiration dans les univers de David Lynch ou Bertrand Mandico et mêle des effets psychédéliques à des couleurs vives et grésillantes qui font leur petit effet.

Si vous aimez les intrigues courtes, les séries pour ados mystérieuses et les thrillers fantastiques, alors Endless Night est faite pour vous !



Source link