Louise Bourrat, gagnante de Top Chef : le calvaire de l’endométriose



Louise Bourrat, grande gagnante de l’édition 2022, a célébré le quatrième anniversaire de l’ouverture de son restaurant, Boubou’s. La candidate de Top Chef s’est confié sur le calvaire qu’elle a vécu lors de la finale à cause de l’endométriose. Une maladie qui ne l’a pas empêchée de remporter la victoire !

Louise Bourrat a fêté le 12 juillet le quatrième anniversaire de l’ouverture de son restaurant Boubou’s, à Lisbonne, au Portugal. Une victoire de plus pour la gagnante de Top Chef 2022. Avec sa grande mèche blanche, son franc parler et sa détermination à toutes épreuves, Louise Bourrat, participante à l’émission de M6, est une battante. En cuisine, à gérer sa brigade d’une main de fer, mais aussi dans sa vie personnelle. Celle qui a remporté le graal en gagnant le concours, sous la houlette bienveillante d’Hélène Darroze, s’est confiée sur cette ultime épreuve. Lors de la finale, la jeune femme a atrocement souffert à cause de son endométriose.

Louise Bourrat, gagnante de Top Chef: “Je dois prendre plein de cachets, c’était très dur”

Interviewée par Télé Loisirs après sa victoire, la jeune femme s’est confiée sans détour sur cette dernière épreuve du concours: “La journée a été extrêmement stressante, en plus, j’étais malade ce jour-là. Je n’ai pas dormi de la nuit, j’avais mes règles, j’étais au fond du trou car je fais de l’endométriose. Je dois prendre plein de cachets dans la journée. C’était très dur.”

Pour tenir le coup en prévision de ce dernier service très intense, la cheffe était à l’hôtel parisien Georges V, où s’est déroulé la finale, avec sa “bouillotte“: “Et puis il y avait le stress de se retrouver dans cet endroit hyper majestueux, de devoir gérer une équipe.”

Actu à voir aussi ...  Samsung lance un nouveau capteur photo qui combine le meilleur de deux technologies de pointe

Louise Bourrat : son “cercle vicieux”

Au plus mal, elle a fait part de sa maladie auprès de la production, sans pouvoir s’empêcher de culpabiliser. “Je leur ai dit: ‘Je suis désolée les gars, je ne suis pas au top de ma forme’. C’était horrible, car cela me faisait culpabiliser et le fait de culpabiliser me rendait encore plus malade. C’était un cercle vicieux“, se confie-t-elle encore dans les colonnes de Télé-Loisirs.

Louise Bourrat, encouragée : “Les garçons m’ont beaucoup soutenue”

Dans ces instants difficiles, de stress et de douleur, Louise Bourrat a pu compter sur la bienveillance des autres participants. Que ce soit du côté de sa brigade, ou encore de son adversaire, Arnaud Delevenne. “J’ai beaucoup de chance car les garçons m’ont beaucoup soutenue. Ils ont été absolument fantastiques.” Longtemps restée tabou, l’endométriose est une maladie gynécologique extrêmement douloureuse. Inflammatoire et chronique, parfois très invalidante, elle toucherait 10% des femmes en âge de procréer. 



Source link