qui est Alizée, militante écologiste ?



La militante écologiste qui s’est attachée le cou au filet de tennis de la demi-finale de Roland-Garros 2022 le 3 juin, a passé 40h en garde à vue avant d’être jugée. Aujourd’hui, elle explique son geste et ses revendications au gouvernement.

Sa photo est sans doute l’une des plus marquantes de la compétition. Vendredi 3 juin, Alizée a interrompu la demi-finale de Roland-Garros qui opposait Casper Ruud et Marin Cilic pour s’attacher le cou au filet du cours de tennis. Habillée d’un tee shirt blanc sur lequel était écrit “We have 1028 days left” (“Il nous reste 1028 jours”), la jeune femme de 22 ans est restée immobile face au public et aux millions de téléspectateurs, jusqu’à ce que 5 agents viennent la détacher et l’évacuent. Ce geste hautement symbollique lui a valu 40 heures de garde à vue dans trois comissariats différents avant d’être présentée devant un juge. 

Que sait-on de cette militante et de son collectif ?

Alizée fait partie du collectif “Dernière rénovation”, qui milite pour que la problèmatique du réchauffement climatique soit prise au sérieux. “Nous sommes là pour forcer le changement requis pour que cela advienne, affirme l’association sur son site. Nous sommes là pour forcer les gouvernements à réduire drastiquement leurs émissions de CO2, rien de moins. Nous sommes là pour des actions, pas des mots“.  Et ça, Alizée l’a prouvé. Engagée, la jeune femme explique à Brut s’être préparée physiquement et mentalement en amont à être emmenée en garde à vue : “c’est le strict minimum à faire pour sauver l’humanité”, a-t-elle déclaré. 

Pourquoi s’est-elle attachée au filet ?

Alizée a redoublé d’ingéniosité pour arriver jusqu’au cours de tennis. Ayant des places situées en hauteur, la jeune femme s’est cachée pendant un moment dans les loges, avant de descendre vers celle de TF1, puis plus bas encore, jusqu’à pouvoir fouler le terrain. “Mon objectif était de détourner le regard pour montrer l’horreur absolue vers laquelle nous sommes en train d’être amenés, a-t-elle expliqué au Parisien. C’est un monde où le tennis n’existera plus”. 

Actu à voir aussi ...  Recette de lentilles corail à l’indienne sans gluten sans lactose

Quelle est sa revendication au gouvernement ?

Déterminée à faire réagir le gouvernement à qui “Dernière rénovation” aurait envoyé un ultimatum resté sans réponse, elle explique que les 1028 jours correspondent aux 3 années dont nous disposons pour agir contre le réchauffement climatique. ” Nous avons formulé une revendication simple au gouvernement : la rénovation thermique des bâtiments, a-t-elle déclaré à nos confrères. C’est une demande complètement consensuelle au niveau environnemental mais aussi social. Et pour nous, si le gouvernement ne met même pas ça en place, on sait très bien qu’on est envoyés à l’abattoir“. 

La jeune militante admet avoir eu “des œillères” pendant longtemps avant de finalement prendre conscience de la gravité de la situation. “C’est seulement quand j’ai vu la direction vers laquelle on est en train d’être amenés que j’ai réellement agi“.





Source link