L’Europe veut investir 9 millions d’euros pour créer des plates-formes anti-fake news



9 millions d’euros. C’est l’enveloppe que vient de mettre sur la table la Commission européenne pour lutter contre les fake-news de manière décentralisée à travers l’Europe. Cet argent alloué à l’Observatoire européen des médias numériques (EDMO) aura pour but de « créer des pôles nationaux/multinationaux de recherche sur les médias numériques », peut-on lire sur le communiqué. 

Détecter la désinformation

Ces « centres de recherche de l’EDMO » devront avant tout « mettre l’accent sur les vulnérabilités émergentes des médias numériques », explique la Commission. Pour cela, ils devront « détecter, analyser et divulguer les campagnes de désinformation au niveau national, multinational et européen ;
analyser l’impact des campagnes de désinformation sur la société et la démocratie ; promouvoir les activités d’éducation aux médias ; suivre les politiques des plates-formes en ligne et l’écosystème des médias numériques, en coopération avec les autorités nationales ». La question du « comment » est encore ouverte… 

Un appel ouvert jusqu’au 5 novembre 2020

Concrètement, ces pôles décentralisés de recherche seront « interconnectés » et coordonnés par « une communauté multidisciplinaire composée de chercheurs universitaires, de vérificateurs des faits, de professionnels des médias et d’autres parties prenantes concernées » sous la houlette de l’EDMO.

La Commission étudiera les propositions jusqu’au 5 novembre pour distribuer ces 9 millions d’euros sur l’ensemble du territoire européen. Les modalités pour répondre à l’appel devraient être publiées « bientôt ». 

Source : Commission européenne





Source link

Actu à voir aussi ...  Le service TV en ligne Molotov rend 50 chaînes gratuites