Seat lance (enfin) son scooter et sa trottinette électriques


Ils ont désormais un nom : le Seat MÓ et l’eKickScooter 65. C’est ainsi qu’il faudra nommer les représentants du futur de la mobilité urbaine chez Seat, traduisez un e-scooter et une trottinette électrique qui viennent compléter un catalogue automobile bien connu. Dévoilés fin 2019, ils sont enfin commercialisés avec une mission bien différente l’un de l’autre.

Le Seat MÓ est un e-scooter équivalent 125 cm3 qui associe un moteur de 9 kW à une batterie de 5,6 kWh. Son objectif est de remplacer la voiture sur les trajets urbains ou interurbains (même longs) grâce à une vitesse de pointe (95 km/h) et une accélération (0 à 50 km/h en 3,9 secondes) plus que respectables. Son autonomie de 125 km devrait également lui permettre de réaliser les principaux trajets sans crainte de se retrouver à court de batterie. Quant à la recharge, le MÓ dispose d’une batterie amovible qu’il est possible de brancher sur une prise standard. L’utilisateur pourra jongler entre trois modes de conduite (city, sport et éco) et disposera également d’une marche arrière pour faciliter les manoeuvres. Quant à l’application, elle permettra non seulement de localiser son scooter mais aussi de vérifier à distance son niveau de batterie ou d’anticiper les entretiens à venir.

La trottinette pour des trajets plus courts

La trottinette électrique eKickScooter 65 permettra, elle aussi, de parcourir des trajets urbains mais son but est davantage de compléter une utilisation classique que ce soit en transports en commun ou en voiture. Seat envisage son nouveau véhicule comme un moyen de substitution pour effectuer le dernier kilomètre d’un trajet et ainsi s’épargner une longue marche à pied ou la nécessité de trouver une place de parking à proximité de son lieu d’arrivée. Bien évidemment, avec un moteur de 350W et une batterie pouvant atteindre 65 km d’autonomie, il est envisageable de faire davantage qu’une simple balade d’un kilomètre avec l’eKickScooter, d’autant que ce dernier serait capable de gravir des pentes jusqu’à 20 degrés et de rouler à 20 km/h. Une version allégée de la trottinette sera également proposée, l’eKickScooter 25. Sa vitesse maximale est plus élevée (25 km/h) mais ses prétentions chutent sur l’autonomie avec 25 km au mieux, la réduisant pour l’occasion à un véhicule dédié au dernier kilomètre.

Actu à voir aussi ...  Tarte crumble framboises et myrtilles

En complétant son offre de voitures d’un scooter et d’une trottinette électrique, Seat veut démontrer qu’il est conscient des nouvelles exigences d’une partie de ses utilisateurs. Ceux qui souhaitent privilégier des modes de déplacement plus simples et moins polluants. 





Source link