Les futurs mini PC NUC pour le gaming ne profiteraient pas des puces 3D Xe d’Intel


Le cru 2020 des mini PC NUC d’Intel est victime d’une indiscrétion. Une feuille de route s’est retrouvée publiée sur la Toile et on y découvre les plans d’Intel. Ils sont plutôt sages à première vue. Les gammes actuelles taillées pour faire de la bureautique (comme le NUC10i5FNK testé par nos soins) ne connaîtraient pas de gros chamboulements. Des améliorations de processeurs – au mieux – pour certains PC et l’abandon de systèmes de refroidissement actifs pour des modèles passifs sur les NUC dont les processeurs sont les moins puissants.

Toutefois, sur le haut du panier, dans la catégorie « Extreme », il y aurait un changement majeur : l’apparition d’une machine au nom de code Hades Follow On. En clair, un nouveau mini PC dédié au jeu, sans doute moins cher que le Ghost Canyon puisque plus petit et moins puissant.

Ce nouvel Hades serait tout de même propulsé par un processeur Tiger Lake-U (basse consommation Core i5 ou i7) et ferait appel à « un processeur graphique tierce » d’après le document. Ah ?

Hades serait de retour (et sans puce 3D Intel Xe) !

Dans cette potentielle mini machine gaming, Intel n’utiliserait pas sa propre solution 3D grand public pourtant tant attendue, la Xe. Etrange. Dans ce cas, le fondeur de Santa Clara pourrait faire appel soit à AMD, avec qui il a déjà collaboré par le passé pour créer des processeurs que l’on trouvait dans un NUC (Hades Canyon) et des PC portables, soit à Nvidia. Nous avons quelques doutes sur la présence d’un module GeForce au sein d’une telle machine mais… pourquoi pas. D’autant que, toujours selon le document, la taille du boîtier est en légère augmentation par rapport à celle du premier Hades Canyon (1,35 litre contre 1,2 litre) ce qui permettrait d’implanter une solution graphique plus musclée que sur la première itération.

Actu à voir aussi ...  Il était une fois la pâtisserie

Sources : Twitter/momomo_US via Liliputing





Source link