Apple va étoffer son service de SVoD avec d’anciens films et séries pour mieux concurrencer Netflix

[ad_1]

Bientôt encore plus de contenus sur TV+. Apple serait en pleine tractation pour acquérir des séries télévisées et des films déjà sortis sur les écrans afin d’étoffer son catalogue de streaming. Cela lui permettrait de pouvoir se mesurer à Netflix, Amazon Prime Video ou encore Hulu (aux États-Unis) et Disney+ avec un catalogue de classiques qui servirait à mettre en valeur tout son contenu original.

Car s’il est bien sûr toujours possible de louer ou acheter des séries ou films sur iTunes (ou des applis tiers) via l’appli TV, cela oblige à mettre la main au portefeuille. Un geste qui fut longtemps la norme mais paraît un peu dépassé à une époque où la SVoD règne en maître.

Le contenu manque, les utilisateurs actifs aussi

D’après des sources et des informations du journaliste Mark Gurman, de Bloomberg, plusieurs dirigeants d’Apple TV+ sont entrés en contact avec de grandes maisons de productions hollywoodiennes. Ils souhaitent obtenir le droit de pouvoir mettre à disposition des abonnés des contenus supplémentaires sur la plate-forme d’Apple. Les tractations iraient même bon train puisque Cupertino aurait déjà acheté les droits pour des séries et des films, mais aucun titre n’a pour le moment filtré.

Apple TV+ Mai 2020

La production et la diffusion de contenu exclusif et original reste la priorité d’Apple TV+. A ce jour, en France, une petite vingtaine de séries, films et documentaires sont disponible. Mais cette stratégie a du mal à séduire, face à des offres plus riches.
D’ailleurs, en février dernier, seuls 10 millions d’utilisateurs avaient souscrit à Apple TV+ (dont une bonne partie doit en profiter gracieusement). Seulement la moitié d’entre eux sont considérés comme des utilisateurs actifs, c’est très peu. En guise de comparaison, dix millions, c’est le nombre d’abonnés que Disney+ a moissonné dès son premier jour de lancement il y a quelques semaines. Il en compte désormais plus de 50 millions actifs.

Le contenu tiers constitue toujours une arme de poids pour attirer les clients sur les plates-formes de streaming qui n’ont pas – comme Disney+ par exemple – d’ores et déjà des catalogues personnels très riches et connus, à dévorer sur tous les écrans.

Source : Bloomberg



[ad_2]

Source link