Donald Trump prolonge d’un an le bannissement de Huawei et ZTE



La guerre diplomatico-commerciale livrée par les Etats-Unis à la Chine ne connaît pas de répit malgré la pandémie de Covid-19. Donald Trump vient de renouveler pour un an le décret interdisant aux entreprises américaines d’utiliser des équipements de télécommunication fabriqués par des fournisseurs présentant un risque pour la sécurité nationale. Ce texte ne nomme pas explicitement Huawei et ZTE mais les vise au premier chef.

Les smartphones Huawei sans Android jusqu’en 2021

Le président s’appuie sur l’International Emergency Economic Powers Act, qui donne au président le pouvoir de réglementer le commerce en réponse à une urgence nationale qui menace les États-Unis.

Cela a bien sûr pour conséquence d’empêcher Huawei de vendre ses équipements 5G aux Etats-Unis. Mais cela empêche aussi le géant chinois d’utiliser les logiciels de certaines entreprises comme Google. Ses nouveaux smartphones resteront donc privés des services Android au moins jusqu’en mai 2021.

Le département américain du Commerce devrait toutefois prolonger à nouveau une licence, qui expire vendredi, accordant une dérogation à certaines entreprises américaines.
Microsoft peut ainsi fournir Windows aux ordinateurs de Huawei. Cela permet également aux petits opérateurs américains, principalement dans les zones rurales, de continuer à s’appuyer sur Huawei et ZTE.

L’association CTIA, qui regroupe des industriels des télécoms, souhaiterait obtenir une extension de cette licence à long terme. Car ne plus faire appel du tout à ces équipementiers obligerait, par exemple, à remplacer intégralement les équipements radio 2G, 3G et 4G. Un investissement financier considérable, alors même que la crise sanitaire confronte les opérateurs à une hausse du trafic voix et Internet.

Actu à voir aussi ...  La France championne du raccordement de la fibre en Europe

Source : Reuters





Source link