On a testé les Wearbuds, ces étranges écouteurs intégrés à une montre connectée 

[ad_1]

Et si l’étui de recharge de vos écouteurs true wireless devenait un bracelet connecté ? Voici le concept étonnant des Wearbuds de Aipower. L’avantage de cet appareil 2-en-1 est d’avoir toujours ses écouteurs facilement à portée de main .. ou plutôt de poignet. Après un financement participatif réussi, cet appareil est en vente sur le site Web du constructeur pour environ 180 euros, voire un peu moins en fonction des offres promotionnelles. Pour ce prix, vous recevez les écouteurs intra-auriculaires, le bracelet, un câble USB de charge et une paire d’embouts supplémentaires.

Les Wearbuds fonctionnent comme n’importe quels autres écouteurs Bluetooth (ils sont compatibles aptX pour un meilleur son) et ne posent pas de problème d’appairage. En revanche, leur autonomie s’avère moyenne. Nous avons mesuré 3 h 41 min de fonctionnement, contre 5 h 30 min annoncé par le constructeur.

Pour les recharger, il suffit de les insérer dans les deux logements du bracelet prévus à cet effet er situés sur la gauche et sur la droite. En les enfonçant à fond, un système de fixation s’active pour les maintenir en place. Pour les extraire, appuyez sur la partie visible pour les dégager légèrement, comme avec un bouton poussoir. Nous avons trouvé le système pratique pour l’écouteur situé vers la main (celui de gauche si vous êtes droitier), mais l’accès est plus difficile pour l’autre écouteur car vous pouvez être gêné en retroussant votre manche. Une diode verte s’allume sur les écouteurs en charge et disparaît quand l’opération est terminée (environ 55 minutes pour une charge complète). Dommage que le niveau de la batterie des écouteurs n’apparaisse pas sur l’écran du bracelet, ce qui serait plus pratique.

Wearbuds

Nous avons mesuré que le niveau de la batterie du bracelet diminue de 38% quand on recharge totalement les écouteurs. Il est donc possible de procéder à deux charges complètes sans trop de problème.

Un son chaleureux mais sans éclat

Résistants à l’eau (indice IPX6), les Wearbuds sont plutôt confortables à porter et offrent une bonne isolation passive des bruits extérieurs. Le son est chaleureux avec des bons médiums et une restitution correcte des basses. En revanche, il manque d’aigus, ce qui se traduit par une absence de détails. Nous avons apprécié la bonne qualité d’écoute pour les communications téléphoniques. Le contrôle de l’écoute (pause, volume, morceau suivant ou précédent, prise d’appel) s’effectue via des commandes tactiles sur la surface extérieure des écouteurs (zone argentée dans la photo plus haut). Cela n’est pas toujours évident car il faut parfois tapoter plusieurs fois, ou de façon prolongée.

Sans surprise, le bracelet est trop épais

Avec ses deux centimètres d’épaisseur, le bracelet connecté est plutôt encombrant à porter par rapport à des modèles de type Fitbit. Mais il se révèle plutôt confortable avec son fermoir bien conçu, qui maintient sans trop serrer. En revanche, l’épaisseur risque de poser un problème si votre veste ou votre chemise n’est pas suffisamment ample au niveau du poignet. Les utilisateurs réfractaire aux montres épaisses passeront définitivement leur chemin.

Wearbuds

Ce bracelet résiste aux projections d’eau (IPX5), mais il faut impérativement l’ôter pour prendre sa douche car il n’est pas étanche.

Application iOS ou Android pour utiliser ce bracelet connecté 

Vous devez télécharger l’application gratuite Wearbuds pour l’utiliser avec les smartphones iOS ou Android. Nous avons apprécié la clarté et la simplicité de l’appli, assez basique il est vrai. Elle permet d’enregistrer l’historique de votre activité, de surveiller votre sommeil, et de fixer des objectifs. Hélas, la section Exercices se révèle limitée à la marche, au jogging et au vélo. Nous sommes donc en présence d’un traqueur d’activités très basique. Vous définissez également quelles notifications vous souhaitez recevoir (appels, messages, Facebook, etc.).

Un affichage lisible, limité à quelques informations

Le bracelet comporte un écran tactile de 0,96 pouce, avec une définition de 80 x 160 pixels. Pas de technologie OLED sur ce modèle, ni de verre renforcé. Il faudra donc faire attention de ne pas rayer l’écran. Néanmoins, l’affichage se révèle clair et lisible. D’un balayage du doigt, vous accédez à des informations sur le nombre de pas effectués, de calories brûlées, d’étages montés, la distance parcourue, mais aussi votre rythme cardiaque. Ce dernier est mesuré via un capteur situé au dos du bracelet, qui intègre également un accéléromètre, un baromètre et un vibreur.

Wearbuds

Une charge rapide pour la batterie

L’écran indique également l’heure et le niveau de la batterie. Pour recharger cette dernière, il faut utiliser un câble USB propriétaire, donc à ne surtout pas perdre, qui se termine par un connecteur magnétique. La connexion au dos du bracelet se révèle très simple et la charge est rapide : 10% toutes les 10 minutes. Comptez environ 1 h 40 min pour une charge complète qui assure selon le constructeur 7 jours d’utilisation au maximum. Dans la réalité, nous avons constaté que l’autonomie diminuait assez rapidement (10% par jour en laissant l’appareil dans un tiroir). Si vous utilisez souvent les écouteurs et êtes amené à les recharger, il faudra sans doute recharger le bracelet tous les soirs.

Wearbuds

Au final, les Wearbuds et leur bracelet remplissent honorablement leur mission… à condition de ne pas être rebuté par le port d’un bracelet très volumineux  au poignet. L’ensemble reste loin d’égaler, en polyvalence et en confort, les derniers Airpods Pro ou un bracelet Fitbit. Le prix s’avère néanmoins raisonnable pour un dispositif pour le moins original, digne des gadgets de James Bond. 



[ad_2]

Source link