Nvidia adapte deux GeForce RTX Super aux PC portables pour joueurs

[ad_1]

Nvidia annonce l’arrivée des GeForce RTX Super dans les PC portables gaming. Deux modèles ouvrent le bal et débarquent dans les machines qui verront le jour entre le courant du printemps et la fin de l’année : la RTX 2070 Super et la 2080 Super. La première vient en complément de la RTX 2070 qui reste au catalogue. En revanche, la RTX 2080 classique s’en va pour laisser le modèle Super seul sur le haut du panier.

Le paysage GPU de Nvidia sur PC portable se compose dorénavant comme le montre l’image ci-dessus. La marque repositionne l’ensemble de ses processeurs 3D sur la grille des prix.

À lire aussi – Top 5 : les meilleurs PC portables pour joueurs de mars 2020 testés par 01net.com

L’année dernière, les PC portables gaming vendus entre 1000 et 1300 euros étaient, pour la plupart, équipés d’une GeForce GTX 1660 Ti. C’est maintenant la RTX 2060 qui vient se positionner sur ce créneau. La GTX 1050, survivante de la génération Pascal, sort définitivement du catalogue et c’est la GTX 1650 qui prend sa place.

Un peu plus de coeurs mais moins de mégahertz

Comme les RTX classiques, les Super vont se décliner en modèle classique et Max-Q. On retrouvera les premières dans une grande majorité de PC portables de gabarit classique (épaisseur de 2,5 cm ou plus) et les secondes, dans des machines plus racées, plus fines. Mais, il n’est pas impossible de trouver des Max-Q dans des boîtiers imposants, si cela permet à une marque de narguer ses concurrents…

Quelles différences entre RTX Super et RTX classiques ? Le nombre d’unités CUDA n’est pas le même. Les fréquences évoluent aussi.

  • La RTX 2080 propose 2944 CUDA Cores, avec des fréquences de base pouvant varier entre 735 MHz et 1380 MHz (Max-Q / normal ou OC) et des valeurs Boost grimpant jusqu’à 1095 et 1590 MHz (Max-Q et OC uniquement).
     
  • La RTX 2080 Super offre plus de CUDA Cores – 3072 (donc une unité SM en plus) – et ses valeurs de Boost (et donc classiques) sont moins élevées que celles de la 2080 puisqu’il y a plus d’unités. Les valeurs sont données pour 1080 à 1560 MHz (Max-Q ou normal/OC) par Nvidia comme le montre le tableau ci-après.

On remarque toutefois que la quantité de mémoire ne change pas (8 Go GDDR6), la taille du bus non plus (256 bis) et que, logiquement, la bande passante reste annoncée à 448 Go/s max. Des unités supplémentaires mais moins de vitesse : cela n’empêche pas Nvidia de conserver la même enveloppe thermique.

Le concepteur continue d’annoncer un TDP de 80 watts pour les puces Max-Q et de plus de 150 Watts pour les processeurs overclockés, comme sur le nouveau ROG Strix SCAR 17 d’Asus.

Les nouvelles machines qui arrivent cette année, équipées de RTX/RTX Super cru 2020 pourront embarquer un nouvel arsenal de technologies Nvidia. Le DLSS 2.0 est du lot et devrait se montrer utile lorsqu’on joue sur batterie. Il y a aussi un nouveau mode de gestion d’énergie Optimus (l’Optimus Advanced) ainsi que le Dynamic Boost auxquels nous consacrons un article complet. 



[ad_2]

Source link