Xiaomi dévoile son premier smartphone 5G haut de gamme… toujours à prix imbattable

[ad_1]

Le problème avec les smartphones Xiaomi, c’est qu’il est difficile de les identifier. Comme si proposer de nombreuses gammes différentes ne suffisaient pas, la marque a pris l’habitude de nommer différemment certains de ses produits en Chine et en Europe. Ainsi, le Mi 9T Pro que 01net.com avait adoré porte en réalité le nom de Redmi K20 Pro en Chine. Pour son successeur le Redmi K30 Pro, fraîchement annoncé, il y a donc de fortes chances qu’il porte l’appellation de Mi 10T Pro, une fois qu’il sera arrivé sur le vieux continent.

Quoi qu’il en soit, intéressons-nous à ce nouveau smartphone. Écran OLED bord à bord, processeur Snapdragon 865, quadruple module caméra… Ce  Redmi K30 Pro devrait faire parler de lui dans les prochains mois.

Des airs de Mate 30 Pro 

Souvent, Xiaomi est moqué pour sa fâcheuse tendance à s’inspirer du design de ses concurrents. Cette fois-ci, la marque chinoise emprunte au Huawei Mate 30 Pro son apparence. Le Redmi K30 Pro 5G arbore un dos en verre incurvé avec un quadruple module caméra circulaire. On découvre donc dans ce dernier quatre appareils photo : un capteur principal de 64 Mpix (Sony IMX686), un ultra grand-angle rattaché à un capteur de 13 Mpix, un téléobjectif avec zoom x3 rattaché à un capteur de 8 Mpix et, enfin, un capteur de profondeur… certainement dispensable. L’offre de Xiaomi est moins premium que celle de Huawei mais devrait tout de même combler la plupart de ses utilisateurs. 

À l’avant, Xiaomi fait le choix judicieux d’utiliser un écran plat plutôt qu’incurvé. Cela lui permet de réduire la facture et de proposer une alternative à sa série ultra haut de gamme des Mi, à commencer par le Mi 10 toujours pas annoncé en Europe (Cela aurait dû être le cas lors du Mobile World Congress). En revanche, plutôt que d’opter pour une encoche ou un poinçon, la marque fait le choix de dissimuler la caméra frontale du smartphone dans un tiroir mécanique, comme sur le Mi 9T. On a donc droit à un grand écran OLED bord à bord de 6,67 pouces, au taux de rafraîchissement habituel de 60 Hz.   

Snapdragon 865, 5G et Wi-Fi 6

Mais le Redmi K30 Pro fait aussi mal à la concurrence au niveau de ses autres caractéristiques. Équipé du processeur de dernière génération Snapdragon 865 de Qualcomm, le smartphone devrait en toute logique faire partie des plus puissants terminaux, toutes catégories confondues. Sa compatibilité avec la 5G et son support du Wi-Fi 6 lui confèrent également d’un avantage de taille. Enfin, sa batterie ultra haute-capacité de 4700 mAh est compatible avec la recharge ultra-rapide 33W. On est clairement face à un des produits les mieux lotis du marché… malgré un prix qui reste très abordable. 

En Chine, le Redmi K30 Pro sera ainsi lancé au tarif de 2999 Yuan (ce qui fait en conversion directe moins de 400 euros, même si des taxes s’y ajouteront forcément dans nos contrées). Comme son prédécesseur, ce smartphone risque de faire parler de lui une fois arrivé en Europe. 

Un Redmi Note 9S sur l’entrée de gamme

Enfin, en Malaisie, Xiaomi a également annoncé le Redmi Note 9S qui n’est rien d’autre que la version internationale du Redmi Note 9 Pro déjà prévu pour la Chine -on vous l’avait dit, c’est compliqué chez Xiaomi. Ce smartphone d’entrée de gamme, que l’on devrait retrouver autour des 200 euros, dispose d’un écran poinçonné et d’un quadruple module caméra. C’est le processeur Snapdragon 720G qui l’équipe. 

Autre point fort du Redmi Note 9S : il dispose d’une batterie ultra haute capacité de 5020 mAh. Nul besoin de vous dire que nous avons déjà hâte de le tester. 



[ad_2]

Source link