Sites de vente de masques ou de gel hydroalcoolique : attention aux arnaques 

[ad_1]

Les masques de protection et les flacons de gel hydroalcoolique sont devenus une denrée rare sur le territoire français. Et bien sûr, certains malfrats en profitent pour monter des arnaques. Le député Éric Bothorel a récemment épinglé deux sites web manifestement malhonnêtes, à savoir ma-petite-pharmacie.fr et combattonslecoronavirus.fr.

Très similaires au niveau graphique, ces sites proposent des masques, des gels, des gants, des lingettes désinfectantes, des combinaisons et des thermomètres frontaux. Mais aucun numéro de Siret ne figure sur les sites. Par ailleurs, de nombreuses personnes se plaignent de ne pas recevoir leurs commandes, alors qu’elles ont été bel et bien débitées. Évidemment, personne ne répond au téléphone ni aux courriels.

Ces deux sites sont donc manifestement des arnaques. D’autres clones existent sur le Web, tels que my-natural-shop.fr, apothecal.fr ou la boutiquedesaccessoires.fr. Mais celui qui a la meilleure visibilité est ma-petite-pharmacie.fr. Le chercheur en sécurité « Elliot Alderson » a pu constater qu’il sortait en première position sur Google Shopping lorsqu’on effectuait une recherche sur « gel hydroalcoolique » (ce n’est plus le cas désormais).

Un habitué du genre

En consultant les bases Whois, l’expert a découvert qui se cachait derrière tout ça. Il s’agirait d’un certain M. Gros, qui est visiblement un spécialiste des sites d’arnaque. Outre la vente virtuelle de matériel de santé, il dispose de plusieurs sites proposant de « pirater un compte Facebook ». Par le passé, il « vendait » également des trottinettes et autres gadgets, générant là aussi de nombreuses plaintes. Bref, l’homme tente de surfer à chaque fois sur la vague du moment, sans aucun scrupule.

De manière générale, les tentatives d’arnaque sont très nombreuses actuellement. Il est conseillé de faire extrêmement attention à toutes les offres de produits et de services autour du coronavirus. Le site de la DGCCRF a publié une liste qui en détaille quelques-uns : vaccins, lampes, purificateurs d’air, dépistages, faux médicaments, attestations de déplacement payantes, décontamination d’appartements, cagnottes pour les soignants ou la recherche, etc. Malheureusement, rien n’arrête les arnaqueurs en ces temps de crise.



[ad_2]

Source link