“J’adorais qu’on me mette les mains aux fesses quand je passais”… Ses propos chocs



Brigitte Bardot a tenu des propos qui devraient (encore) faire couler de l’encre, auprès du “Point”. L’icône du cinéma français s’est confiée sur les gestes déplacés de certains…

Brigitte Bardot n’a jamais eu la langue dans sa poche, quitte à faire des déclarations controversées. Dans un nouvel entretien publié dans Le Point le 16 août, l’ancienne icône du cinéma français, désormais âgée de 88 ans, s’est confiée sans fard auprès de Franz-Olivier Giesbert. L’ex-actrice et amoureuse des animaux s’est notamment exprimée sur le mouvement MeToo et la libération de la parole au sujet du harcèlement et des violences sexuelles. Et ses propos risquent de faire couler de l’encre…

Brigitte Bardot “adorait les mains aux fesses”

Brigitte Bardot, qui a joué dans de nombreux films de grands réalisateurs, estime qu’elle n’a jamais été confrontée à des gestes déplacés… du moins, aucun qui ne lui ait déplu. “Pendant les tournages, j’adorais qu’on me mette les mains aux fesses quand je passais. C’était la spécialité des machinistes, des gens très gentils, tous des super copains“, a-t-elle lâché sans ambages.

Au sujet des nombreuses actrices qui ont dénoncé des faits de viol ou agressions sexuelles à Hollywood, l’octogénaire a assuré : “Moi, on ne m’a jamais violée, jamais… Ou bien j’étais consentante“. L’ancienne comédienne est même allée plus loin en faisant savoir qu’elle n’était pas choquée par les nombreux hommes de pouvoir ayant abusé de leur influence dans le milieu du cinéma : “Si les filles étaient d’accord, pourquoi pas ? J’en ai connu qui, pour décrocher un rôle, ne disaient pas non au producteur. C’était leur problème. Ça ne me regardait pas. Sur les tournages, les ambiances étaient libres, familiales“.

Actu à voir aussi ...  Facebook met Lasso, son « TikTok killer », au placard

Brigitte Bardot, “traînée dans la boue” et “traitée de pute”

Malgré tout, Brigitte Bardot se dit féministe et avant-gardiste à sa façon. L’icône, qui a eu un fils, Nicolas Charrier, désormais âgé de 63 ans, né de son union avec Jacques Charrier, n’a pas élevé ce dernier. Lorsqu’il était bambin, c’est son père qui a obtenu sa garde. A l’époque, une telle configuration était évidemment rarissime et Brigitte Bardot a été largement critiquée pour sa soif de liberté. 

J’ai refusé de rester derrière les barreaux des conventions de l’époque (…) Ma liberté m’a parfois coûté cher (…) J’ai été traquée, insultée, traînée dans la boue à cause de ma façon de vivre. Souvent, je croisais dans la rue des femmes qui me traitaient de pute“, a-t-elle détaillé. 

Aujourd’hui, BB n’est pas beaucoup plus proche de sa famille, bien qu’elle soit arrière grand-mère de deux enfants de 4 et 7 ans. “Je suis arrière-grand-mère d’une descendance qui a la nationalité norvégienne et ne parle pas le français. Les contacts sont difficiles mais charmants“, avait-elle expliqué à Gala.



Source link