“trente kilos de plus”, “yeux minuscules” et coiffures “improbables”



Ce 13 juillet, TF1 rediffuse la première saison de la série “HPI”, portée par la charismatique Audrey Fleurot. Mais saviez-vous que la comédienne se trouvait “laide” ?

HPI est de retour sur TF1, le 13 juillet à 21h10, pour la rediffusion de la première saison. L’actrice de 46 ans a confié à plusieurs reprises qu’elle ne se trouvait pas belle, étant plus jeune. Mais avec les années, Audrey Fleurot a réussi à se sentir bien dans sa peau.

Audrey Fleurot était complexée par son physique : “J’étais très laide”

L’actrice de HPI a simplement affirmé à Gala en mars 2016 : Adolescente, j’étais très laide. Puis, elle a expliqué plus en détails pourquoi elle ne se trouvait pas jolie : “Comme je suis myope, je portais des lunettes avec des verres épais comme des culs de bouteille qui me faisaient des yeux minuscules, deux appareils dentaires, je faisais trente kilos de plus et je me lançais dans des recherches capillaires improbables“. Quelques années plus tard, Audrey Fleurot a confié au magazine ELLE : “À 16 ans, j’étais laide. Vraiment laide. (…) J’avais (…) un appareil dentaire et des coupes de cheveux approximatives“.

Elle a aussi révélé que l’adolescence n’avait pas été la période la plus facile de sa vie. “À ce niveau-là, mon adolescence a été dure. Je me souviens de mes cousines, toutes plus ravissantes les unes que les autres ; et moi, en pâmoison devant des garçons pour le moins désagréables ; je me souviens d’humiliations“. L’actrice a même avoué, qu’elle avaitdétruit toutes ses photos d’avant“.

Audrey Fleurot “moche rigolote” : sa technique pour ne pas être harcelée

En mai 2020, c’est au magazine Psychologies qu’elle s’est livrée un peu plus sur ses complexes. Elle avait détaillé : “J’étais rousse, ronde, myope, avec des lunettes à triple foyer, et j’ai porté des bagues pendant je ne sais combien de temps“. Elle estime qu’elle avait “tout pour devenir le souffre-douleur de l’école“. Alors, elle a cherché des “parades” pour ne pas se faire harceler : “J’ai fait le clown, j’ai eu les cheveux en brosse, j’ai porté des lunettes de secrétaire des années 1950 totalement improbables à 8 ans… Quitte à ne pas passer inaperçue, revendiquons-le. Donc je me suis construite comme la moche rigolote“.

Actu à voir aussi ...  "ébats sexuels" au parloir et "comportement" inquiétant

Audrey Fleurot : ce qui l’a aidée à “régler son problème de boulimie”

Plus tard, Audrey Fleurot a rencontré quelqu’un qui l’a aidée à se sentir mieux dans sa peau. Le transfert affectif m’a permis de régler mon problème de boulimie et j’ai commencé à mincir“, a-t-elle expliqué. La comédie a aussi eu un rôle dans ce grand changement dans sa vie, elle a déclaré : “Ensuite, quand je suis entrée à l’école de théâtre, j’ai vite compris que si je ne voulais pas être cantonnée aux rôles de grands-mères ou de mères, il allait falloir perdre encore du poids et je me suis mise au sport. Depuis, j’en fais quasiment tous les jours“. 



Source link