En Normandie, un prêtre viré de l’Eglise par le Pape… pour avoir eu un enfant !



L’abbé Wenceslas Munyeshyaka a été exclu de l’état clérical après avoir reconnu la paternité d’un enfant. Il espérait peut-être la clémence du souverain pontife…. mais le pape François a décidé de lui retirer définitivement son “état clérical”.

C’est une nouvelle affaire qui risque de faire grand bruit au sein de l’Eglise. L’abbé Wenceslas Munyeshyaka avait été viré de son église à Gisors, en Normandie, après avoir reconnu la paternité d’un enfant en 2021. Cette fois, le pape François a décidé de lui retirer définitivement son “état clérical”. Pour rappel, les prêtres sont soumis à la règle du célibat. Or, cet abbé avait reconnu avoir eu une “liaison” avec la mère de l’enfant. 

L’abbé exclu par le pape : ce qu’il doit “éviter”

L’abbé Wenceslas Munyeshyaka a reconnu la paternité de l’enfant lorsque celui-ci était âgé de 11 ans. A l’époque, le diocèse d’Evreux avait, d’après BFMTV, annoncé qu’il privait le prêtre de ses fonctions. L’homme avait “le 6 septembre 2021, fait inscrire dans les registres d’état civil de Gisors (Eure) une reconnaissance de paternité sur un fils, né en juillet 2010, d’une liaison qu’il a entretenue à Gisors“, dixit un communiqué du diocèse. Il était alors administrateur de la paroisse de Saint-Martin-de-la-Risle à Brionne, après avoir officié pendant 20 ans en tant que prêtre à Gisors.

C’est par un communiqué officiel du diocèse d’Evreux que la nouvelle a été annoncée. “Par décret daté du 23 mars 2023, le Souverain Pontife le Pape François, par sa décision suprême et sans appel qui n’est susceptible d’aucun recours, a renvoyé in pœnam de l’état clérical l’Abbé Wenceslas Munyeshyaka, incardiné dans l’archidiocèse de Kigali (Rwanda) et résidant actuellement dans le diocèse d’Evreux”, lit-on. Concrètement, cette sanction retire toutes les obligations religieuses au prêtre et le prive aussi de tous ses droits au sein de l’Église. “Il doit éviter les lieux où son statut antérieur est connu“, précise le diocèse dans Oise HebdoToujours d’après le journal, il aurait peut-être eu d’autres relations avec des femmes. 

Actu à voir aussi ...  mardi 13 avril, Aïd El-Fitr, traditions

Wenceslas Munyeshyaka : son terrible rôle dans le génocide au Rwanda

Mais l’abbé n’est pas uniquement connu pour son penchant pour les femmes. Il aurait surtout joué un rôle très malsain dans les années 90 au Rwanda au moment du terrible génocide des Tutsis, selon Oise Hebdo. Il aurait été accusé d’avoir “livré aux miliciens Interahamwe des dizaines, voire des centaines d’hommes tutsis réfugiés dans l’église et d’avoir protégé des femmes ou jeunes filles en échange de faveurs sexuelles“,  a assuré le journaliste Jean-François Dupaquier, spécialiste du génocide rwandais.

L’abbé Wenceslas Munyeshyaka a été condamné par la justice sur place en 2006, mais selon l’hebdomadaire régional, il a bénéficié d’un non-lieu en France, en 2019. Depuis, il a même obtenu le statut de réfugié politique. C’est justement dans le cadre de cette affaire que sa double-vie a été révélée.



Source link