effets indésirables, délai pour le pass


3EME DOSE. La dose de rappel doit être réalisée dès 3 mois après sa dernière dose ou infection et dans un délai de 4 mois maximum. 3.5 millions de Français pourraient perdre leur pass vaccinal s’ils ne font pas leur 3e dose. Efficacité, temps entre 2 doses, effets indésirables, obligatoire, après Covid, pour qui ?

[Mis à jour le 22 février 2022 à 17h38] “Nous estimons aujourd’hui à 3,5 millions le nombre de personnes pouvant perdre leur pass aujourd’hui, mais des rendez-vous sont disponibles et il suffit d’aller faire son rappel pour récupérer son pass”, indique le ministère de la Santé le 22 février 2022. Depuis le 15 février 2022, la dose de rappel doit être réalisée dès 3 mois après la vaccination initiale (dernière dose ou infection) et dans un délai de 4 mois maximum, pour garder un pass vaccinal valide. Un décret du 15 février 2022 a été publié au Journal Officiel. Autre nouvelle règle : les personnes ayant reçu deux injections et ayant été contaminées au Covid n’ont plus besoin de recevoir une 3e injection. La règle est donc : une infection = une injection si on a reçu deux doses. Depuis le 24 janvier 2022, tous les adolescents âgés de 12 à 17 ans sont éligibles au rappel, 6 mois après la complétude de leur schéma de primo-vaccination, indique la Direction générale de la Santé. Ils ne peuvent se faire vacciner qu’avec le vaccin Pfizer-BioNTech (Comirnaty). L’administration de ce rappel n’est pour eux pas une obligation et ne conditionne pas l’accès au pass sanitaire ou vaccinal. Pour faire le rappel, la prise de RDV est possible sur Doctolib, Maiia, Keldoc, Vite ma Dose. Les plus de de 65 ans peuvent se faire vacciner sans rendez-vous dans n’importe quel centre de vaccination. Qui doit faire 3 doses ? Combien de temps après la seconde injection ? Avec quel vaccin ? Pfizer ou Moderna ? Quels sont les potentiels effets secondaires ?

Qu’est-ce qui a changé pour la dose de rappel ?

► Depuis le 15 février 2022, la dose de rappel doit être réalisée dès 3 mois après la fin de sa vaccination initiale (dernière dose ou infection) et dans un délai de 4 mois maximum, autrement dit, la personne a 1 mois pour réaliser son rappel. Cette mesure s’applique aux personnes de plus de 18 ans et 1 mois.

  • Les 16-17 ans n’ont pas l’obligation de faire leur rappel pour conserver leur passe vaccinal, même s’il est fortement recommandé.
  • Les 12-15 ans ne sont pas soumis au passe vaccinal, mais au passe sanitaire. Dans ce cadre, ils ne sont pas dans l’obligation de réaliser leur rappel, même si ce dernier leur est également fortement recommandé.

► Depuis le 15 février, le certificat de rétablissement est valable 4 mois (contre 6 mois).

C’est quoi la dose de rappel ?

Le rappel vaccinal (2e ou 3e dose) permet de rebooster le système immunitaire et de limiter les formes graves d’une infection au coronavirus. Le rappel vaccinal est ouvert à tous les adultes dès 3 mois après leur dernière injection ou une infection Covid-19. Est considérée comme ayant un schéma vaccinal complet, une personne ayant reçu les deux doses (ou une dose en cas d’infection préalable au Covid) + une dose de rappel réalisée conformément aux exigences du pass sanitaire. 

Pour qui est la 3e dose ?

Les populations éligibles à un rappel vaccinal sont :

  • Les personnes de plus de 12 ans
  • Les résidents des EHPAD et des USLD ;
  • Les personnes à très haut risque de forme grave ;
  • Les personnes présentant des pathologies facteurs de risque de forme grave, selon la classification établie par la Haute Autorité de santé ;
  • Les personnes sévèrement immunodéprimées ;
  • Les personnes ayant reçu le vaccin Covid-19 Janssen.
  • Les professionnels de santé, l’ensemble des salariés du secteur de la santé et du secteur médico-social, les aides à domicile intervenant auprès de personnes vulnérables, les professionnels du transport sanitaire et les pompiers, quel que soit leur âge ;
  • Les proches (de plus de 18 ans) de personnes immunodéprimées.

Faut-il faire la 3ème dose si on a eu le Covid ?

“Pour bénéficier du pass, il faut que le système ait été stimulé au moins 3 fois”

 Les personnes ayant reçu deux doses de vaccin puis infectées par le Covid ne sont plus obligées de faire une 3e dose au moins trois mois plus tard pour conserver son pass vaccinal, a annoncé Olivier Véran le 2 février sur BFMTV. Le rappel reste néanmoins recommandé pour ces personnes. “Pour bénéficier du pass, il faut que le système ait été stimulé au moins 3 fois“, argumente le ministre de la Santé. Cette nouvelle mesure aurait été prise après l’avis de la Haute Autorité de santé et du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale, indique l’entourage d’Olivier Véran, au Parisien.

Actu à voir aussi ...  Xiaomi dévoile ses nouveaux Redmi Note 9, trois smartphones à prix cassé

La 3ème dose est-elle obligatoire pour les soignants et pompiers ?

La réalisation de la dose de rappel est intégrée dans l’obligation vaccinale applicable aux personnels travaillant dans les secteurs sanitaire et médico-social au 30 janvier 2022, date à laquelle ils devront donc présenter un schéma vaccinal valide, indique la DGS dans un communiqué du 29 janvier 2022. Les schémas vaccinaux considérés comme valides ont été actualisés. Par exemple, un professionnel soumis à l’obligation vaccinale ayant reçu 2 doses remplit les conditions de l’obligation vaccinale :

  • Depuis le 15 février 2022, s’il a reçu sa 2ème dose il y a moins de 4 mois ou s’il a déjà reçu une dose de rappel. Ceux qui n’ont pas encore complété leur schéma vaccinal ne seront pas pour autant automatiquement suspendus. 
  • Les personnes bénéficiant d’un certificat de rétablissement ou d’un certificat de contre-indication peuvent toujours déroger de manière temporaire à cette obligation, pour la durée de validité du certificat. 

Attention : Le certificat de rétablissement est valable 4 mois pour les plus de 18 ans et 6 mois pour les mineurs, qui ne sont pas soumis à l’obligation du rappel vaccinal.

Les mineurs (12-17 ans) doivent-ils faire une 3e dose ?

Pour faire face à la forte circulation actuelle du variant Omicron et à la nécessité d’apporter une protection supplémentaire aux adolescents, à partir de ce lundi 24 janvier, tous les adolescents de 12 à 17 ans sont éligibles à la dose de rappel, sans obligation, six mois après la complétude de leur schéma de primo-vaccination, indique la DSG dans un communiqué du 21 janvier 2022. Cela fait suite aux recommandations du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale (COSV) et à l’avis de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) du 18 janvier 2021. L’espacement de six mois entre la deuxième dose de vaccination et le rappel s’explique par une décroissance plus lente des anticorps vaccinaux chez les adolescents que chez les adultes. Ces derniers peuvent recevoir leur dose de rappel uniquement avec Pfizer. Les prises de RDV sont possibles.

Quelle est l’efficacité de la 3ème dose ?

La dose de rappel permet de rétablir une réponse immunitaire vis-à-vis du variant Omicron.

Selon l’avis du Conseil scientifique du 16 décembre 2021, la dose de rappel (2 ou 3ème dose) permet de rétablir une réponse immunitaire vis-à-vis du variant Omicron. Elle protège, probablement à un bon niveau, contre la survenue de formes sévères et graves mais ne protège que partiellement contre l’infection au variant Omicron. Les premières estimations d’efficacité vaccinale en vie réelle ont documenté une protection contre les formes symptomatiques d’infection au variant Omicron du SARS-CoV-2 passant de 80% 1-2 mois à 34% 4 mois après la deuxième dose d’un vaccin Pfizer, pour remonter à 75% deux semaines après une dose de rappel. Selon la Haute Autorité de Santé, la dose de rappel permet de relever l’efficacité vaccinale sur les cas d’infection et les formes sévères. “Les données d’efficacité observées en vie réelle concernant une dose de rappel du vaccin Comirnaty® administrée tout d’abord chez les personnes de 60 ans ou plus vaccinées avec deux doses au moins cinq mois auparavant montrent une diminution du risque d’infection par la Covid-19 (…), des cas d’infections 11,3 fois moins élevés et des cas de formes graves 19,5 fois moins élevés parmi les personnes ayant eu une dose de rappel que chez celles n’en ayant pas bénéficié”. L’efficacité de la 3e dose est observée dans un court délai (réponse immunologique très forte en quelques jours, protection clinique significative clairement montrée à partir du 7e jour) a précisé le Conseil scientifique du Covid dans un Avis du 22 novembre 2021. L’administration d’une dose de rappel diminuerait également la charge virale et de fait, probablement la contagiosité des personnes développant une infection par le SARS-CoV-2.

Quel est le délai maximum entre sa 2ème et sa 3ème dose ?

► Sur le plan sanitaire et conformément aux recommandations de la HAS, le ministre des Solidarités de la Santé Olivier Véran et le Premier ministre Jean Castex ont annoncé le 27 décembre la réduction du délai d’éligibilité à la dose de rappel à 3 mois. Le délai était initialement de 5 mois puis 4 mois. 

Actu à voir aussi ...  enregistrez vos vidéos 4K sur cette carte mémoire SanDisk 128 Go à 30 euros

► Pour conserver un pass vaccinal valide, au 15 février 2022, la dose de rappel doit être réalisée dès 3 mois après la fin de sa vaccination initiale (dernière dose ou infection) et dans un délai de 4 mois maximum, autrement dit, la personne a 1 mois pour réaliser son rappel. Cette mesure s’applique aux personnes de plus de 18 ans et 1 mois.

Pour calculer la date à laquelle faire son rappel, un service a été mis en place par l’Assurance Maladie : Mon rappel Vaccin Covid. Ce service vous permet  de savoir à partir de quand vous devez effectuer votre dose de rappel contre le Covid-19 et de connaître la date de fin de validité de votre pass vaccinal si vous ne faites pas le rappel.

Est considérée comme complètement vaccinée : une personne ayant reçu sa dernière dose depuis plus de 7 jours (avec Pfizer, Moderna ou AstraZeneca) ou plus de 28 jours avec Janssen, indique le gouvernement sur son site MesConseilsCovid. Une nouvelle option sera bientôt disponible sur l’application TousAntiCovid, elle vous alertera lorsque votre pass arrive à expiration et vous pourrez voir le délai qu’il reste avant la désactivation de votre pass.

Au moins 3 mois après la dernière injection du schéma initial (depuis le 28 décembre 2021) Au moins 4 semaines après la dernière injection du schéma initial et jusqu’à 2 mois pour conserver le pass vaccinal 
  • Les personnes de plus de 18 ans
  • Les résidents des EHPAD et des USLD ;
  • Les personnes à très haut risque de forme grave ;
  • Les personnes atteintes de comorbidité(s) ;
  • Les personnes sévèrement immunodéprimées. À noter que pour cette dernière catégorie, l’administration de la dose de rappel peut être réalisée dans un délai inférieur à 6 mois (mais d’au moins 3 mois), dès lors qu’il est jugé par l’équipe médicale qu’elle permettrait d’améliorer la réponse immunitaire.
  • Les professionnels de santé ;
  • L’ensemble des salariés du secteur de la santé et du secteur médico-social ;
  • Les aides à domicile intervenant auprès de personnes vulnérables ;
  • Les professionnels du transport sanitaire, ainsi que les pompiers ;
  • Les personnes de l’entourage des immunodéprimés, uniquement chez les adultes âgés de plus de 18 ans.

Les personnes ayant reçu le vaccin Janssen. (La dose de vaccin à ARNm recommandée pour les personnes ayant reçu une dose de vaccin Janssen est ainsi comptabilisée dans les doses de rappel, indique Santé publique France)

Le pass vaccinal est-il valide tout de suite après la 3ème dose ?

Toutes les personnes qui font leur rappel disposeront d’un nouveau QR Code, qui deviendra valide 7 jours après leur injection qu’il s’agisse d’une 2e dose, d’une 3e dose ou plus. Ce sera donc le nouveau pass vaccinal à présenter dans les lieux et événements où il est exigé. Pour les personnes qui ne font pas leur rappel dans les délais requis, le QR code de leur précédent certificat de vaccination sera désactivé, leur précédent certificat de vaccination valant pass vaccinal ne sera plus valide. Le QR code de leur ancien certificat de vaccination sera désactivé automatiquement, il sera placé dans la catégorie certificat expiré” et ne pourra plus être utilisé dans le cadre du pass vaccinal.

Capture Doctolib
Date de rappel © Capture Doctolib

Où trouver la date de sa dernière injection ?

La date de votre dernière injection est visible sur votre pass sanitaire ou vaccinal, que ce soit en version papier ou sur TousAntiCovid, dans l’onglet “Carnet”. Sous le QR code (en mode frontière), il y a écrit la date des injections (en dessous de la date de naissance). Par exemple, une personne qui a reçu sa dernière injection le 23 juillet 2021 peut recevoir sa dose de rappel à partir du 23 décembre 2021. 

Les vaccins de Pfizer et Moderna ont reçu une extension de leur autorisation de mise sur le marché pour le rappel, de l’Agence européenne des médicaments (EMA). Moderna a obtenu une extension d’indication le 25 octobre pour l’administration d’une dose de rappel à 50 µg (demi-dose) chez les personnes âgées de 18 ans et plus. “Spikevax® (Moderna) et Comirnaty® de Pfizer sont deux vaccins sûrs et efficaces mais les études montrent une légère supériorité de Spikevax® en termes d’efficacité et des risques plus faibles de myocardite pour Comirnaty®, en particulier pour les personnes de moins de 30 ans” indique la HAS dans un Avis du 8 novembre 2021. La HAS recommande ainsi :

Actu à voir aussi ...  Romain, fils de Christophe et Michèle Torr : maladie et "désespoir"

Pour les moins de 30 ans : de faire sa dose de rappel avec le vaccin Comirnaty® (Pfizer). “Dans la population de moins de 30 ans, le risque de myocardite apparaît environ 5 fois moindre pour le vaccin Comirnaty® de Pfizer comparativement au vaccin Spikevax® de Moderna (100 µg) chez les 12-29 ans“, précise la HAS dans son communiqué. 

Pour les plus de 30 ans : de faire sa dose de rappel avec le vaccin de Pfizer ou de Moderna. “Celui-ci se révèle particulièrement intéressant pour les personnes à risque de forme grave de Covid-19” note la HAS qui recommande l’administration d’une demi-dose  pour le rappel (50 µg d’ARN au lieu de 100 en primo-vaccination). 

Lorsqu’un vaccin à ARNm (Moderna et Pfizer) ne peut être utilisé, la HAS autorise, dans un communiqué du 14 janvier 2022, l’administration de Janssen en dose de rappel. “Le vaccin Janssen peut être proposé aux personnes de plus de 55 ans, y compris si elles ont reçu deux doses de vaccins à ARNm en primo-vaccination. En deçà de 55 ans, il ne pourra être utilisé en rappel que de manière exceptionnelle, dans le cadre d’une décision médicale partagée qui apporte une information claire sur les risques liés à ce vaccin”, détaille la HAS. 

Quels sont les effets secondaires et réactions après la 3ème dose ?

Une étude publiée par les autorités sanitaires américaines en septembre 2021 a montré que les effets secondaires observés après une troisième dose de rappel des vaccins anti-Covid de Pfizer et Moderna, étaient les mêmes que pour la 1ère et 2ème dose. “Les doses de rappel sont bien tolérées“, indique Rochelle Walensky, directrice des CDC américains lors d’une conférence de presse. La fréquence et le type d’effets secondaires étaient similaires à ceux observés après les deuxièmes doses de vaccins, et ils étaient la plupart du temps légers ou modérés, et de courte durée”. Parmi les effets secondaires recensés par les CDC (plus de 268 000 participants) :

  • Réaction au site d’injection (pour 79% des répondants) : douleur, rougeur, gonflement
  • Fatigue (pour 74%)
  • Maux de tête et douleurs musculaires (pour 55%)
Inscription 3e dose Doctolib
Inscription 3e dose © Doctolib

Si vous remplissez les critères d’âge et de délai entre les deux injections, vous pouvez prendre rendez-vous dès à présent pour une dose de rappel sur les plateformes Doctolib (mais aussi Keldoc ou Maiia). Des créneaux vous seront proposés en fonction des lieux de vaccination. Il faudra cliquer sur le bouton “Vous souhaitez réserver uniquement une troisième injection ou dose de rappel“. Ensuite, il faudra choisir votre vaccin : Pfizer, Moderna ou “sans préférence”. Il est également possible de prendre rendez-vous directement chez son médecin ou en pharmacie. Depuis le 13 septembre, une campagne de rappel cible spécifiquement les Ehpad et les USLD. Les résidents n’ont pas besoin de prendre RDV.

Où faire la 3ème dose ?

Les personnes concernées peuvent prendre leur rendez-vous vaccinal :

  • chez le médecin traitant (généraliste ou spécialiste)
  • chez le médecin du travail
  • dans une pharmacie
  • dans un cabinet infirmier ou sage-femme
  • en centre de vaccination
  • chez le chirurgien-dentiste
  • dans un laboratoire de biologie médicale
  • Pour les personnes résidents dans les établissements pour personnes âgées, la dose de rappel s’administre sur place, pas besoin de se déplacer.

Sources :

Avis du Conseil scientifique COVID-19 du 20 novembre 2021 – Modalités d’intégration du rappel / 3e dose dans le passe sanitaire

Saciuk Y, et al. J Infect Dis. 202 ; 2:jiab556. Effectiveness of a third dose of BNT162b2 mRNA vaccine

Barda N, et al. Lancet. 2021,29: S0140. Effectiveness of a third dose of the BNT162b2 mRNA COVID-19 vaccine for preventing severe outcomes in Israel: an observational study

Tout savoir sur le rappel vaccinal contre la Covid-19. Gouvernement.fr. 10 novembre 2021.

Communiqué de presse de la Haute autorité de Santé, 24 août 2021. 





Source link