comment s’y retrouver dans la jungle des câbles USB Type-C (mai 2020)


L’arrivée du connecteur USB Type-C constitue a priori une avancée, avec son format réversible et ses nouveaux standards (USB 3.2, Thunderbolt 3 et USB4 par la suite). Mais cette nouveauté s’est accompagnée du développement d’une véritable jungle de câbles divers et variés où il devient très difficile de s’y retrouver. En effet, un câble doté d’un connecteur USB Type-C aux deux extrémités peut avoir plusieurs fonctions : transfert de données (USB ou Thunderbolt), transfert de vidéo (HDMI, DisplayPort) et alimentation électrique. Trois fonctions qui nécessitent que le câble soit de bonne qualité, qu’il comporte les bons composants électroniques pour éviter d’endommager électriquement les appareils, et que toutes les broches nécessaires de la prise soient connectées.

C’est un fait, il existe de nombreux câbles sur le marché (USB Type-C vers Type-C ou Type-A vers Type-C) qui ne respectent pas les standards. Les conséquences de l’emploi d’un mauvais câble sont diverses et vont de la connexion qui ne s’établit pas, au transfert de données limité en débit, en passant par le pire, celui où l’appareil est endommagé à cause d’une mauvaise alimentation électrique. Ainsi, nous conseillons d’utiliser le câble livré par le constructeur de votre smartphones, s’il s’agit d’un modèle USB Type-A vers Type-C.

De plus, la présence d’un connecteur USB Type-C au bout d’un câble ne donne aucune indication sur le standard adopté  (il peut s’agir par exemple d’un simple câble USB 2.0, n’autorisant que des débits limités à 480 Mbps, soit en réalité 40 Mo/s maximum). Il faut donc être très vigilant lors de l’achat d’un câble, ou d’un adaptateur et avoir les bons réflexes.

Actu à voir aussi ...  Amour, Mariages, Enfants et Enterrement

1 – A quoi va servir le câble ?

  • Avez-vous besoin d’un câble USB 3.1 ou Thunderbolt 3 ? Signalons qu’il existe des câbles Thunderbolt 3 à 20 Gbit/s (modèles passifs) et d’autres à 40 Gbit/s (modèles actifs), mais plus chers.
  • Est-ce que le câble sert à recharger votre appareil ? Il faut être très vigilant pour le choix d’un câble de charge pour éviter d’endommager votre appareil. Il existe, en effet, des câbles qui acceptent une puissance maximale de 60 W (3 A) et d’autres capables de monter jusqu’à 100 W (5 A). Le choix va donc dépendre de la puissance du chargeur et de ce que peut accepter l’appareil. Par exemple, un câble de 60 W est largement suffisant pour les smartphones et les tablettes. Pour une trentaine d’euros, il est possible de se procurer un câble USB Type-C « universel » qui accepte les différents standards et une puissance d’alimentation maximale de 100 W.
  • Le câble est-il utilisé pour connecter l’appareil à un moniteur ? Dans ce cas, il faut le que le câble soit compatible DisplayPort ou HDMI, voire au mieux Thunderbolt 3.
  • Quelle est la taille du câble dont vous avez besoin ? Un câble plus long coûte plus cher et une longueur trop grande peut avoir des influences sur les performances à cause de la dégradation du signal.

Notre sélection de câbles USB 3.1 Type-C et d’alimentation

RAMPOW Câble USB C 3.1 Gen2 : câble de 1 m compatible USB 3.1 Gen2 et Power Delivery 3.0. Débits jusqu’à 10 Gbit/s et puissance d’alimentation jusqu’à 100 W. Transmission d’un signal vidéo 4K. Prix : environ 21 euros.

Actu à voir aussi ...  Bunny Carrot Cupcakes ⋆ Anne's KitchenAnne's Kitchen

Anker Powerline III : câble de 1,8 m certifié USB-IF. Alimentation jusqu’à 60 W et débits jusqu’à 480 Mbit/s (USB 2.0). Prix : environ 14 euros.

UGreen câble USB C vers USB C 3.1 : câble de 1 m avec une puissance jusqu’à 60 W et des débits USB jusqu’à 5 Gbit/s. Permet aussi l’affichage d’une image 4K à 60 Hz. Prix : environ 12 euros.

Anker Câble USB-C vers Lightning : câble de 90 cm certifié MFi pour brancher votre iPhone (à partir du modèle 8) à un chargeur USB Type-C Power Delivery. Compatible avec la charge rapide. Prix : environ 15 euros.

2 – Miser sur la certification

Une bonne piste est d’aller sur les sites officiels des standards USB (USB-IF) et Thunderbolt, car ils comportent des listes de câble qui ont reçu une certification, ce qui garantit leur bon fonctionnement.

Parmi les marques de câbles bénéficiant d’une certification, citons Belkin, ACON, Cable Matters, Elecom, HP, Luxshare, Startech et même Amazon. Signalons également les nombreux tests que mène Benson Leung, un ingénieur de Google, afin de détecter quels sont les câbles qui ne respectent pas le standard USB 3.1.

Notre sélection de câbles Thunderbolt 3

Belkin – F2CD084bt0.8MBK : câble de 0,8 m Certifié Thunderbolt, débits jusqu’à 40 Gbit/s, compatible avec les moniteurs 5K, puissance d’alimentation jusqu’à 100 W. Prix : environ 36 euros.

CHOETECH 2M Câble Thunderbolt 3 : câble actif de 2 m, offre des débits jusqu’à 40 Gbit/s et une puissance d’alimentation jusqu’à 100 W. Prix : environ 56 euros.

Anker Câble Thunderbolt 3 : câble de 50 cm compatible Thunderbolt 3, USB 3.1 Gen1 et Gen2. Débits jusqu’à 40 Gbit/s et puissance jusqu’à 100 W. Gère les moniteurs 4K et 5K. Prix : environ 50 euros.

Actu à voir aussi ...  Les hackers chinois continuent de s’attaquer aux éditeurs de jeux vidéo

Cable Matters Thunderbolt 3 : câble de 2 m certifié Thunderbolt. Gère une alimentation jusqu’à 100 W. Débits jusqu’à 20 Gbit/s. Prix : environ 32 euros.

3 – Reconnaître le bon câble

Les câbles USB Type-C doivent comporter un logo, soit lié à l’USB 3.1 (mention SS pour Gen1 ou SS 10 pour Gen2), soit indiquant qu’il s’agit d’un modèle Thunderbolt 3 (un éclair avec le chiffre 3).

Il faut également vérifier l’épaisseur du câble, ainsi que le connecteur.

Ce dernier doit être en un seul bloc, sans fermeture sur le dessus. Quoiqu’il en soit, méfiez-vous des câbles qui ont un prix trop bas car c’est souvent un mauvais signe.





Source link