Microsoft Surface Laptop 3 15« (AMD) : le test complet

[ad_1]

Grand frère du Surface Laptop 3 13 pouces, l’édition 15 pouces, un format inédit chez Microsoft, en reprend toutes les lignes, mais… en plus grand. Lors de son lancement en octobre 2019, Microsoft avait mis l’accent sur le modèle équipé d’un processeur Ryzen d’AMD. Une puce qui a été spécialement développée pour Microsoft et sa machine. Et surtout le premier processeur à pouvoir se vanter d’avoir chassé Intel hors des Surface de dernière génération.

Microsoft Surface Laptop 3 15 pouces

Enfin, pas complètement. Un modèle Intel du Surface Laptop 3 15 pouces existe. Il cible avant tout les professionnels, bien qu’il soit possible de l’acheter sans souci sur le site de Microsoft et dans le commerce. D’ailleurs, il y a quelques jours, nous vous proposions un duel entre le Surface Laptop 3 15 pouces sous AMD (testé ici) et son équivalent en Intel. Aussi, beaucoup de points abordés dans ce précédent article ne seront pas repris ici pour éviter les redites.

Le modèle AMD que nous avons reçu est proposé à 2300 euros et adopte la finition noire propre à certaines Surface. Elle est vraiment très belle, mais est tout aussi sujette aux rayures que celle de la Surface Pro 7. Prenez-en soin, surtout si vous envisagez de l’emmener en voyage. Car, contrairement à ce que son format peut laisser penser, ce PC portable peut partir en vadrouille avec vous. Son poids de 1,5 kilo, auquel viennent s’ajouter les 290 grammes de l’adaptateur, et son épaisseur contenue de 1,65 cm ne sont pas du tout excessifs. Ces valeurs sont même assez semblables à celles de quelques PC ultraportables récents.

Partir travailler ailleurs qu’à la maison ou au bureau est donc possible… mais n’espérez pas le faire toute la journée loin de toute prise de courant. Nos tests d’endurance sont formels : en autonomie vidéo comme en utilisation polyvalente, ce Surface Laptop 3 15 pouces ne dépasse pas 5 h 45. Il lui faut ensuite 35 minutes pour se recharger à 50% et presque deux heures pour faire le plein.

Clavier, touchpad et connectique : pas de doute, c’est un Surface

Surface oblige, Microsoft n’a pas pu s’empêcher de placer un écran tactile sur son grand Laptop 3 15 pouces. Nous ne nous en sommes pas servis une seule fois, le format de l’appareil ne s’y prêtant pas vraiment. Nous n’avons même pas eu le réflexe de mettre quelques traces de doigts sur la vitre brillante. 

Au quotidien, nous avons préféré de loin utiliser le touchpad voire une souris externe, branchée à l’une des prises USB pour les travaux de précisions. Côté clavier, on retrouve le même modèle que celui des Surface Laptop 3 13 pouces. Les touches sont agréables, pas trop bruyantes, bien proportionnées et rétroéclairées (intensité variable).

Microsoft Laptop 3 15 pouces

Nous évoquions la connectique, sachez que, à l’instar du Surface Laptop 3 13 pouces, celle du 15 est assez réduite. Deux prises USB dont une de Type-C (sortie vidéo) et une prise casque se trouvent à gauche.
A droite, il n’y a que l’emplacement pour le connecteur d’alimentation propriétaire. On regrette que Microsoft ne soit pas passé à l’alimentation par Type-C. Peut-être sera-t-elle au rendez-vous sur la prochaine génération.

Pour les connexions, ce sera Wi-Fi obligatoire et ne vous attendez pas à trouver un module répondant à la norme 6 sur la plate-forme. Microsoft a du se contenter d’un modèle en Wi-Fi ac (Wi-Fi 5), compatible Bluetooth 5.0.

Microsoft Surface Laptop 3 15 pouces

Faire appel à un bloc d’alimentation au format standard est franchement dommage, surtout que les besoins énergétiques de la machine ne sont pas très importants : 59,4 watts maximum en fonctionnement intensif contre 7,7 watts au repos, Bureau de Windows 10 simplement affiché à l’écran. Un modèle en forme de grosse prise électrique était sûrement envisageable, non ?

Son écran manque un peu de luminosité

Le grand écran 15 pouces conserve le ratio 3:2 emblématique de la gamme Surface de Microsoft. Ainsi, les images s’affichent en 2496 par 1664 pixels, une définition assez inhabituelle. Les applications les plus anciennes ou aux interfaces rigides auront bien du mal à la dompter.

Toutefois, une telle taille d’image permet d’afficher deux fenêtres de travail, côte à côte, sans que leur lisibilité soit altérée. On apprécie.

Microsoft Surface Laptop 3 15 pouces

Les prestations techniques de la dalle 15 pouces sont dans la moyenne, mais sans plus. Nous avons relevé une valeur maximale moyenne de 379 cd/m² avec des pics à 392 cd/m² au centre et des valeurs plus fortes sur la droite de l’écran. Quoi qu’il en soit, la moyenne actuelle se situe au-dessus de 400 cd/m².
Le taux de contraste, pour sa part, grimpe à 1518:1 ce qui est un très bon résultat. L’homogénéité globale de l’écran se situe à 0,016, ce qui le place parmi les meilleurs élèves du moment.

On finit par la colorimétrie. Le Surface Laptop 3 15 pouces est annoncé comme « touche à tout » par Microsoft. Il conviendrait aussi bien aux amateurs d’applications bureautiques que de retouches d’images. Et bien qu’ils se réjouissent, le Delta E de l’écran se situe à 2,55. Le respect des couleurs est donc globalement assuré, le bleu reste toutefois dominant par rapport au rouge et au vert.

Un premier essai de 15 pouces assez concluant

Comme nous le précisions en introduction, c’est un processeur AMD qui est aux commandes. Gravé en 12 nm, le Ryzen 7 3780U a été spécialement conçu pour les besoins du Surface Laptop 3 15 pouces. Il combine à la fois les coeurs de calcul pur et dur (4 coeurs/8 threads) et les unités dédiées aux graphismes (Radeon RX Vega 11).

Cette puce de type APU s’adjoint les services de 16 Go de mémoire DDR4 et le stockage est assuré par 512 Go de SSD.

À voir aussi : la fiche technique du Surface Laptop 3 15 pouces de Microsoft avec processeur Intel

Comme nous l’avons démontré dans notre duel, le Surface Laptop 3 15 pouces en AMD est bien moins à l’aise que son concurrent Intel. Sauf en 3D. 

Toutefois, pour un premier essai, les scores obtenus par la plate-forme sont loin d’être honteux. Surtout sur le versant graphique, là où nous attendions le plus la puce AMD. Soyons (à nouveau) clairs, il n’est pas question de faire tourner des AAA actuels, à fond, dans la définition native de la dalle 15 pouces. Le Surface Laptop 3 15 pouces n’est pas une machine de jeu, loin de là.

Toutefois, pour s’éclater en Full HD avec un niveau de détails Moyen à Elevé suivant la génération des jeux, ce Laptop 3 15 arrivera à tenir le coup. Un petit DoTA 2 ou un CS : GO entre deux tableaux compliqués ? Possible. Nous en voulons pour preuve les scores réalisés par la machine dans Dirt 3 : 64 images par seconde de moyenne, en Full HD, avec beaucoup de détails.

Bien entendu, si vous faites appel à la puissance de toute la machine pendant un moment, la ventilation va se déclencher. Et la montée en charge ne sera pas progressive : on passe rapidement de 28 dB à 37,2 dB. Sachez-le.

Attention aussi à la chauffe. Le processeur AMD abaisse ses fréquences pour rester dans les limites de son enveloppe thermique, car il a parfois tendance à s’emballer. Toutefois, il demeure à 1,9 GHz au lieu de 2,3 GHz, ce qui est une vitesse relativement acceptable pour une puce qui throttle.
Sur le boîtier, les montées de mercure se concentrent sous la machine, au niveau de la charnière de l’écran, et à l’avant, au niveau des deux rangées de touches les plus hautes. Des pointes comprises entre 42,4 et 45°C ont été relevées à ces endroits. Vous aurez les mains et les cuisses au chaud pour le printemps.

Le verdict du test

Microsoft Surface Laptop 3 15″ (AMD)

Le Surface Laptop 3 15 pouces à la sauce AMD est une très bonne surprise. Nous ne nous attendions pas à ce que le Ryzen 7 parvienne à assurer sa partition à ce point. Nul doute que Microsoft et AMD réitéreront leur partenariat dans les mois qui viennent, sur d’autres produits Surface. Peut-être sur la prochaine génération de Laptop, qui sait ? Compte-tenu du prix de lancement de cette version, il nous est difficile de la recommander chaudement. Avec un tarif moins élevé à l’occasion d’une promotion, la chose serait à reconsidérer. Enfin, rappelons que le modèle en Core i7 d’Intel fait (un peu) mieux, résultats de notre duel à l’appui. 



[ad_2]

Source link