Ils adoptent des escargots géants chez eux


Dans un monde où l’excentricité des choix d’animaux de compagnie atteint des sommets surprenants, l’adoption d’escargots géants africains crée un mélange déroutant de fascination et de répulsion. Ces mollusques colossaux, avec leur aspect visqueux et leur taille démesurée, cachent un secret inquiétant qui pourrait menacer la santé de leurs propriétaires.

La tendance actuelle de posséder des animaux de compagnie exotiques a pris une tournure inhabituelle avec l’adoption croissante des escargots géants africains. Ces mollusques, connus pour leur taille impressionnante, peuvent atteindre jusqu’à 20 centimètres de long. Sur les réseaux sociaux, des propriétaires partagent des images où ils tiennent ces créatures dans leurs mains, et certains vont jusqu’à les placer sur leur visage ou leur corps, cherchant une forme d’affection ou de connexion avec ces animaux uniques.

Ces escargots, par leur taille et leur nature inhabituelle, ont également attiré l’attention des entrepreneurs. Kris Buckley, une mère célibataire de Munich, a transformé son intérêt pour ces mollusques en une entreprise prospère, élevant plus de 5 000 escargots et devenant la première “snaifluencer” mondiale. Sa réussite souligne l’attrait croissant pour ces créatures, malgré les risques potentiels.

Les escargots géants africains sont disponibles à l’achat en ligne ou dans des foires physiques, qu’ils soient sauvages ou élevés. Mena, une propriétaire de 26 ans originaire de Naples, possède trois de ces escargots. Elle souligne une nuance importante entre les escargots élevés et ceux capturés dans la nature. Selon elle, les escargots élevés sont “très propres et sûrs”, contrairement aux spécimens sauvages, plus susceptibles d’être porteurs de parasites.

© Capture d’écran instagram Kris Buckley / voir vidéo en haut d’article

Cependant, une étude récente de l’Université de Lausanne a révélé que ces escargots pourraient être porteurs de pathogènes dangereux pour l’homme. Les chercheurs ont identifié plusieurs parasites, dont le plus courant est le ver du poumon du rat, pouvant causer une forme rare de méningite chez l’homme. Jérôme Gippet, de l’Université de Lausanne, a mentionné que même les escargots élevés en Europe ont le “potentiel” de transmettre des maladies, bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires. Une étude de 2019 a révélé la présence de parasites dans des échantillons de fèces d’escargots appartenant à des particuliers en Italie, confirmant le risque de contamination pour les autres animaux domestiques et les humains.

Actu à voir aussi ...  Houmous de butternut - chefNini

A lire aussi

Outre les risques sanitaires, les escargots géants africains sont considérés comme une espèce envahissante dans plusieurs régions, y compris au Mexique et aux États-Unis, où ils sont interdits comme animaux de compagnie. Ils représentent une menace pour la biodiversité, l’agriculture et la santé humaine dans de nombreux pays. Leur capacité à s’adapter et à se reproduire rapidement rend leur gestion difficile.



Source link