La nouvelle robe de Carla Bruni est sûrement l’une des plus sexy qu’elle ait jamais portée


Carla Bruni transforme le tapis rouge de la Mostra de Venise en podium de défilé. Chacun des looks de l’ancienne première dame y créent l’événement, notamment une incroyable robe noire, ultra sensuelle.

Le nouveau rôle de Carla Bruni ? Voix off du documentaire The Lion’s Share: A History of the Mostra, qui célèbre les 80 ans du festival de cinéma vénitien. Le samedi 2 septembre, la chanteuse a assisté à la projection du film dans la cité des Doges. Pour l’occasion, l’ancienne première dame a misé sur une robe très sexy.

Qui mieux qu’un créateur italien pour habiller l’ex-mannequin à la Mostra de Venise ? C’est dans une pièce Valentino issue de la collection printemps 2024 de la marque que Carla Bruni a foulé le tapis rouge de l’événement. Cette longue robe noire à l’encolure américaine resserrée par une fleur argentée, était fendue jusqu’à la naissance de la cuisse et affichait un profond décolleté.

Le lendemain, Carla Bruni était invitée au gala de l’amfAR Cette fois-ci, l’artiste avait opté pour une robe asymétrique drapée signée Anthony Vaccarello pour Saint Laurent. Une création sculpturale.

Franco-italienne née à Turin, Carla Bruni commence toute jeune sa carrière dans le mannequinat, à 19 ans. Érigée au rang de top model à l’aube des années 90, elle défile alors pour les plus grandes marques de mode et voyage dans le monde entier pour fouler les podiums. Lorsqu’elle raccroche les talons aiguilles, Carla Bruni se lance dans la chanson avec un premier album sorti en 2002, non sans arborer un style toujours impeccable. Puis, elle devient première dame française sous le mandat de Nicolas Sarkozy. Alors, des tapis rouges à l’Élysée, décryptage d’une allure reconnaissable entre toutes.

Actu à voir aussi ...  WhatsApp augmenterait bientôt le nombre maximum de participants dans les appels vidéo
carla-bruni-defile-christian-dior-1995
Carla Bruni au défilé Christian Dior automne-hiver 1995 © Zuma/ABACA

À quoi ressemblait le style de Carla Bruni quand elle était mannequin ?

Sur le catwalk, impossible de passer à côté de la silhouette élancée de Carla Bruni. Son mètre 75 et ses proportions fascinantes (86-61-89) font d’elle une figure incontournable du mannequinat. On la voit alors défiler aux côtés des tops des années 1990 affublée de toutes sortes de créations, des micro maillots de Karl Lagerfeld pour Chanel aux tenues ultra sensuelles de Versace. Hors des catwalks, elle n’hésite pas non plus à mettre son corps en valeur, mais reste plus sobre. Longues robes moulantes, dos nu ou décolletés subliment ses formes lors des soirées du gotha passées aux bras de ses amies mannequins, Naomi Campbell, Cindy Crawford et Claudia Schiffer. 

Quel était le style de Carla Bruni quand elle a commencé sa carrière de chanteuse ?

Au placard, les stilettos ! Carla Bruni sort Quelqu’un m’a dit en 2002, soit deux ans après avoir signé une poignée de chansons pour Julien Clerc. Elle apparaît alors sous un nouveau jour. Ce premier album, qui conjugue des paroles tendres presque murmurées au son épuré d’une guitare, s’assortit d’un nouveau dress code tout aussi minimaliste. Un T-shirt, une chemise blanche, une maille fine, un jean et parfois, sur scène, une veste composent ce vestiaire less is more. Ce style casual ne la quittera plus, dans son quotidien comme dans sa vie d’artiste.

carla-bruni-look-premiere-dame
Carla Bruni à l’Elysée en juillet 2008 © ABACA

Comment s’habillait Carla Bruni lorsqu’elle était première dame ?

En novembre 2007, Carla Bruni fait la rencontre qui va changer sa vie. C’est lors d’un dîner organisé par Jacques Séguéla qu’elle croise le chemin de Nicolas Sarkozy. C’est le coup de foudre : ils se disent oui un an plus tard à l’Élysée, lors de noces très discrètes. Tout comme sa robe de mariée, dont on a pu apercevoir le buste immaculé dans le documentaire Élysée. Lorsqu’elle devient première dame, elle adopte une allure plus classique, entre modernité et protocole. La chanteuse reste fidèle à son uniforme du quotidien pour les sorties sur le terrain. Le soir, l’ex-mannequin brille dans de longues robes qui lui vont à ravir, agrémentées de petits talons signés le plus souvent Christian Louboutin. En cas de rencontre au sommet ou d’événement solennel, c’est au style Jackie Kennedy qu’elle emprunte les codes du look formel avec tailleur et ballerines. Une panoplie qu’elle laissera de côté à la sortie de l’Élysée pour retrouver son élégance simple et sans chichis.

Actu à voir aussi ...  Le dernier Core i9 d'Intel est le processeur gaming le plus rapide du monde

Comment Carla Bruni s’habille-t-elle aujourd’hui ?

Depuis qu’elle a quitté le palais de l’Élysée, Carla Bruni s’est engagée auprès de nombreuses associations. Si bien qu’en avril 2009, elle a créé la fondation Carla Bruni-Sarkozy, qui lutte pour l’accès à la culture et à la connaissance de toutes et tous. Lorsqu’elle n’est pas ambassadrice pour diverses causes, elle assiste aux plus grands défilés de mode et pose en une des magazines féminins. Là encore, ses looks se veulent assagis, plus sobres, mais toujours glamour à souhait.

À quoi ressemblent ses looks casual favoris ?

Au fil des années, elle dévoile un uniforme qu’elle semble avoir pensé sur-mesure : un jean, un T-shirt et un blazer. Ses années mannequins sont désormais loin derrière elle, même si elle a à nouveau défilé pour Versace en 2017 et Tod’s. Elle peut aussi compter sur son fils, Aurélien Enthoven, pour prendre la relève. Le jeune homme, né en 2001, s’est fait remarquer par la sphère mode en défilant, en juin 2022, pour Versace lors de la Fashion week de Milan, puis pour Saint Laurent dans le désert marocain quelques semaines après. 

Rien de plus simple (littéralement). Chez Carla Bruni, pas trop de couleurs et de motifs. L’ex-première dame préfère les teintes plus naturelles et les vêtements bien coupés. Des jeans flare et des pulls aux tons neutres, de longues robes noires, des vestes de costume portées sur des pantalons en cuir… Parmi ses marques préférées, le label Ami dont elle ne rate jamais aucun défilé.



Source link