Peut-on boire de l’alcool sous antibiotiques ? Quels risques ?



Le mélange alcool et antibiotiques est-il un “bon” cocktail ? La prise d’antibiotiques associée à une consommation d’alcool modérée est possible mais elle n’est pas recommandée. Les interactions entre l’un et l’autre vont dépendre de leur élimination par l’estomac, du métabolisme de la personne, de la quantité et de la nature du produit ingéré.

Peut-on mélanger alcool et antibiotiques ?

Le mélange alcool et antibiotique n’est pas conseillé. “Ce mélange alcool-antibiotiques va accroître la quantité et la fréquence des effets indésirables prévues habituellement par cette classe de médicaments, notamment des réactions cutanées“, note le Dr Basseporte, médecin généraliste. Il n’y a pour autant pas de contre-indications formelles à la consommation d’alcool et à la prise d’antibiotiques en parallèle. “Ce mélange n’est pas ce qu’il y a de mieux surtout dans le cadre d’une consommation aiguë d’alcool, et va avoir des modifications sur le mode d’élimination de l’un et de l’autre par le foie“, souligne le Dr Philippe Azevedo, addictologue. En fonction de la métabolisation de l’antibiotique ou de l’alcool, l’un va l’emporter sur l’autre et leur élimination va être plus ou moins retardée. Quand les antibiotiques sont éliminés avant l’alcool, on observe un effet “antabuse”. Il y a une accumulation d’un dégradé toxique de l’alcool dans l’organisme et ce dernier provoque des symptômes néfastes : nausées, “flush syndrome”, palpitations et désagréments digestifs. “Ces effets vont durer un temps donné. Une fois que le médicament est éliminé, la dégradation de l’alcool par le foie reprendra“, ajoute le Dr Azevedo.

► Chez des personnes dépendantes à l’alcool avec une pathologie hépatique (une cirrhose par exemple), la dégradation de l’alcool sera modifiée. Elle sera ainsi plus longue et l’accumulation potentielle du médicament plus importante. 
► Le mélange alcool-nitroimidazole, antibiotique prescrit en général pour combattre les infections génitales, dentaires et digestives, est strictement contre-indiqué.

La consommation d’alcool est déconseillée avec les crèmes à base de nitroimidazole

Quels sont les risques si on mélange ? 

Les risques liés au mélange alcool-antibiotiques sont de modifier la dégradation par le foie de l’un ou de l’autre, avec pour conséquences les effets secondaires de l’alcool ou de l’antibiotique. “Si l’alcool se dégrade moins vite, les signes d’ivresse, d’imprégnation alcoolique, seront plus longs à apparaître et les transformations de l’alcool par le foie seront également bouleversées”, précise le Dr Azevedo. Les effets secondaires de ce mélange sont en général des troubles digestifs, des bouffées de chaleur, des palpitations et/ou une forte odeur corporelle quand l’élimination des déchets toxiques de l’alcool est retardée. 

Actu à voir aussi ...  risque élevé, symptômes, que faire ?

Peut-on boire de l’alcool avec des antibiotiques en crème ?

Les antibiotiques en crème, dans la mesure où il s’agit d’une application et d’un effet local sur la peau, n’ont pas d’interactions avec la consommation d’alcool. “Les crèmes à base d’antibiotiques ne se diffusent pas en général dans le sang. La consommation d’alcool en parallèle de cette application peut donc être autorisée, sauf pour les crèmes à base de nitroimidazole, conclut le Dr Basseporte.

Merci au Dr Philippe Azevedo, addictologue, Paris et au Dr Julien Basseporte, médecin généraliste, Joinville-le-Pont.



Source link