Méfiez-vous des “coachs bien-être”, prévient la DGCCRF



Une étude menée par la DGCCRF révèle que 80% des coachs en développement personnel proposent des prestations trompeuses qui peuvent être dangereuses pour la santé.

Le développement personnel est en pleine croissance en France et le “coaching bien-être” se déploie de plus en plus. L’offre de ces coachs : vous accompagner à travers des formations et des méthodes pour améliorer votre vie (professionnelle, amoureuse, santé physique et mentale…). Or, certains s’apparentent davantage à des charlatans, surtout lorsqu’il s’agit de votre santé. “Sur 165 professionnels et établissements de formation contrôlés [coachs bien-être], près de 80% présentaient au moins une anomalie concernant l’information délivrée aux consommateurs en matière de compétences, de titres professionnels et de mentions valorisantes” dévoile une enquête de la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF) publiée le 9 mars 2023.

Certains coachs se font passer pour des professionnels de santé

Chez environ 20% [des professionnels contrôlés], des pratiques commerciales trompeuses ont été constatées, pouvant induire les consommateurs en erreur. Ainsi, certaines concernaient la mise en avant de qualifications non détenues par le coach, comme un diplôme pour un magnétiseur, l’entretien d’une confusion avec le corps médical en ayant recours à des termes propres à ce secteur (“consultation”, “docteur”), l’usage d’allégations thérapeutiques (séances supprimant les fibromyalgies et tendinites, ou encore les allergies) ou la spécialisation de leurs pratiques de coaching pour la lutte contre des troubles du comportement, par exemple alimentaire” alerte la DGCCRF. En parallèle, des pratiques pouvant s’apparenter à des dérives sectaires ou l’intrusion dans la vie privée (demande d’analyses médicales par exemple) ont été signalées.

Actu à voir aussi ...  Astérix et Cléopâtre : les différences du film avec la BD - Actus Ciné

“Une perte de chance médicale pour les consommateurs”

La DGCCRF a mené l’enquête en 2021 et 2022 sur les pratiques des professionnels du secteur, des centres de formation et sites internet. Ils ont étudié les coachs dont les spécialités étaient en lien avec l’équilibre physiologique ou l’équilibre mental (gestion du stress, perte de poids, lutte contre certaines addictions…), les “coachs de vie”, les “coachs en développement personnel” et les professionnels qui n’utilisent pas explicitement le terme “coach”. Les professionnels s’adressant aux seniors, qui peuvent être plus vulnérables, ont été particulièrement ciblés. “Ces pratiques, qui engendrent une confusion sur les qualités des professionnels ou les résultats attendus d’une prestation, peuvent aller jusqu’à causer une perte de chance médicale pour les consommateurs” met en garde la DGCCRF. En cas de difficulté avec un professionnel, les consommateurs peuvent le signaler sur le site SignalConso. 

Source : Secteur du ” coaching bien-être ” : l’enquête de la DGCCRF relève 80% d’anomalies chez les professionnels contrôlés, 9 mars 2023, DGCCRF





Source link