Coronavirus Monde : situation préoccupante en Amérique


Dans le monde, le nombre de nouveaux cas de Covid-19 a augmenté de 8% et la mortalité de 21%, par rapport à la semaine précédente. La situation en Amérique est préoccupante. New-York s’apprête à fermer ses écoles, Justin Trudeau demande des efforts aux Canadiens. Chiffres, courbes et infos en direct.  

[Mise à jour du samedi 14 novembre 2020 à 18h57] Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 a augmenté de 8% et la mortalité de 21% au 10 novembre, par rapport à la semaine précédente, rapporte Santé Publique France dans son point épidémiologique du 12 novembre. Près d’1,3 millions de personnes sont décédées du coronavirus dans le monde (0,02% de la population mondiale) et plus de 52 millions ont été contaminées. La situation est inquiétante en Amérique. Au 14 novembre, les États-Unis sont les plus touchés au monde par l’épidémie de coronavirus, avec 10 750 754 cas recensés, selon l’université Johns Hopkins. Au Canada, le Premier ministre, Justin Trudeau appelle les citoyens aredoubler d’efforts” face à la hausse de l’épidémie, 290 705 personnes sont infectées par le coronavirus. L’Europe est le foyer majeur de l’épidémie parmi l’ensemble des continents avec 54% des cas de Covid-19 rapportés dans le monde (la France étant en Europe le pays qui recense le plus de contaminations avec 1 914 919 cas à date), suivie par l’Amérique (28% des cas). Quels sont les pays les plus touchés dans le monde ? Quel pourcentage de contamination et de décès par rapport à la population totale de chaque territoire ? Chiffres, courbes et point de situation en direct.  

Dans l’actu :

  • La situation est préoccupante aux Etats-Unis. Le pays enregistre, samedi 14 novembre, 10 750 754 cas de contaminations, selon les chiffres de l’université Johns HopkinsIl va falloir qu’on ferme tout“, a déclaré vendredi 13 novembre Michael Mina, épidémiologiste à Harvard. “Et si on ne ferme pas tout (…) Thanksgiving va conduire à une nouvelle explosion massive de cas“. Le maire de New-York, Bill de Blasio, a appelé les parents d’élèves à ” se préparer” à la fermeture des écoles dès lundi. 
  • Face à la hausse des contaminations de coronavirus, le Premier ministre canadien, Justin Trudeau appelle les citoyens a “redoubler d’efforts lors d’une conférence de presse, vendredi 13 novembre. “Si la propagation continue au rythme actuel, on prévoit qu’il y aura plus de 10.000 cas quotidiennement d’ici début décembre“, prévient Howard Njoo, responsable adjoint de Santé publique Canada. Selon les chiffres de l’université de médecine Johns Hopkins, le Canada enregistre samedi 14 novembre 290 705 contaminations au coronavirus et 10 885 décès depuis le début de l’épidémie. 
  • L’Agence européenne des médicaments (EMA) mise sur un vaccin distribué “en janvier“. Elle prévoit de donner un avis favorable pour un premier vaccin contre le nouveau coronavirus “d’ici la fin de l’année“, a déclaré Guido Rasi, le directeur de l’agence, dans un entretien publié samedi 14 novembre dans le journal italien Il Sole 24 Ore. Une distribution est en vue “à partir de janvier“. Ses effet sur la propagation du virus “seront visibles dans cinq à six mois, essentiellement l’été prochain“, a précisé le directeur de l’institution. L’EMA a pour mission de contrôler et autoriser les médicaments mis sur le marché dans l’Union européenne.
  • Sept régions italiennes sont classées “zones rouges” . Le gouvernement italien a annoncé vendredi 13 novembre l’entrée en “zone rouge” et le confinement partiel de la région de Naples (Campanie) ainsi que de la Toscane. À date, sur les 60 millions d’habitants que compte l’Italie, 26 millions sont en confinement partiel. Désormais, neuf régions sont classées “orange”, avec l’interdiction de se déplacer hors de la commune. Seules cinq régions sont classées “jaune”. Le couvre-feu dès 22 heures est imposé à tout le territoire. 
  • À partir du 23 novembre, l’Espagne va imposer un test PCR à tous les voyageurs revenant de 65 pays considérés comme “à risque”. Les voyageurs devront présenter un test PCR négatif moins de 72 heures avant leur arrivée sur le territoire. 
  • L’Autriche s’apprête a reconfiner sa population. Le chancelier Sebastian Kurz (chrétien démocrate) et son vice-président Werner Kogler (écologiste) tiendront samedi 14 novembre au soir, une conférence de presse pour annoncer la mesure. D’après les médias autrichiens et allemands, un confinement total, identique à celui du printemps, entrera en vigueur mardi 17 novembre pour une durée minimale de trois semaines, jusqu’au 6 décembre. 
  • La Grèce a annoncé samedi 14 novembre la fermeture des écoles primaires. “Le gouvernement grec a décidé de suspendre le fonctionnement des écoles jusqu’au 30 novembre“, a déclaré le ministre de la Santé, Vassilis Kikilias. Depuis lundi 9 novembre, les collèges et lycées sont fermés. 

Evolution des nouveaux cas de Covid-19 dans les 10 pays du monde les plus affectés (nombre de cas), au 14 novembre 2020

Evolution des nouveaux cas de Covid-19 dans les 10 pays du monde les plus affectés (nombre de cas), au 14 novembre 2020 © Université John Hopkins

Le nombre de cas de coronavirus continue d’augmenter chaque jour dans le monde. Au 13 novembre 2020, plus de 52 millions de personnes ont été testées positives au virus selon les comptages de l’Université John Hopkins (52 788 524) et du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (52 775 271). Ces chiffres varient selon les définitions de cas appliquées dans chaque pays et leurs stratégies de dépistage. 

Nombre de cas de Covid-19 par continent au 14 novembre 2020 (source : Ecdc.Europa.eu / Ined.fr)
  Nombre de cas positifs au Covid-19 (en millions) Pourcentage de la population positive au Covid-19
Amérique 23 064 809 2,25%
Europe 13 756 317 1,84%
Asie 14 696 165 0,32%
Afrique 1 949 530 0,15%
Océanie 47 538 0,11%
Autres 696 0%
Total  53 515 055 0,68%
Les 10 pays recensant le plus grand nombre de cas de Covid-19 dans le monde au 14 novembre 2020 (Sources : Université John Hopkins)
Pays Nombre de cas confirmés Nombre total d’habitants (en millions) Pourcentage de la population infectée
Etats-Unis
10 755 754
328,2 3,28%
Inde
8 773 479
1 353

0,65%

Brésil
5 810 652
209.5 2,77%
France
1 915 677
66,9 2.86% 
Russie
1 887 836
144,5 1.31% 
Espagne 1 458 591 47 3,10%
Royaume-Uni 1 321 042 66.65 1.98%
Argentine
1 296 378

44,5

2.91%

Colombie
1 182 697
49

2.41%

Italie
1 107 303
60.4 1.83%

> Voir le nombre de cas des autres pays 

Répartition géographique du nombre cumulatif de cas de COVID-19 signalés pour 100 000 habitants, dans le monde, sur les 14 derniers jours, au 14 novembre 2020

Répartition géographique du nombre cumulatif de cas de Covid-19 signalés pour 100 000 habitant dans le monde sur les 14 derniers jours, au 14 novembre © © ecdc.europa.eu

Après l’apparition du virus en Chine en décembre, l’Europe est rapidement devenue l’épicentre de l’épidémie obligeant plusieurs pays à confiner les populations dès le mois de mars. Puis le virus s’est propagé aux Etats-Unis, en Amérique du Sud et en Inde. Au 12 novembre, selon Santé publique France, les foyers majeurs de l’épidémie sont l’Europe et l’Amérique (États-Unis et Amérique Latine), à l’origine de respectivement 54% et 28% des cas rapportés dans le monde entre 2 et le 8 novembre. En Asie du Sud-Est, l’épidémie repart légèrement à la hausse sur les 7 derniers jours (+2%), après une phase de décroissance de 6 semaines.

Une hausse “considérable” de nouveaux cas en Europe.

Dans son bilan international, Santé publique France rapporte le 12 novembre : 

Europe :  L’augmentation du nombre de nouveaux cas se poursuit (observée dans 30 pays), y compris chez les personnes de plus de 65 ans (observée dans 23 pays). Le taux de dépistage hebdomadaire varie de 891 à 12 479 tests pour 100 000 habitants. Les niveaux d’occupation à l’hôpital et le nombre de nouvelles admissions pour COVID-19 sont en forte hausse, ces 7 derniers jours, dans 28 pays. Parmi ces pays, on estime que 15% des cas de COVID-19 ont été hospitalisés. La vulnérabilité de la population européenne au SARS-CoV-2 est très élevée, avec un niveau d’immunité global inférieur à 15% dans la plupart des pays européens, selon le dernier rapport d’évaluation de risque de l’ECDC au 23 octobre. La mortalité pour COVID-19 a augmenté de 47% dans la région Europe, par rapport à la semaine précédente, d’après l’OMS.

Amérique : le nombre global de nouveaux cas est en hausse mais les taux d’incidence ne sont pas comparables à ceux actuellement observés en Europe (ces derniers étant supérieurs). Les États-Unis rapportent 819 307 nouveaux cas sur les 7 derniers jours. L’épidémie y est en phase ascendante depuis un mois. Elle s’étend plus rapidement dans les zones rurales et dans les petites villes, avec néanmoins une progression dans l’ensemble du pays et à des niveaux différents selon les États (Midwest, région des Grandes Plaines, Ouest). Au Canada, l’augmentation du nombre de nouveaux cas et d’hospitalisations pour COVID-19 se poursuit depuis plus d’un mois. Au Québec, l’incidence récente tend à se stabiliser, avec des fluctuations liées à un rattrapage des données début novembre. Au Brésil, l’épidémie est en déclin depuis fin juillet mais se maintient à un niveau élevé (+99 355 nouveaux cas hebdomadaires). Bien qu’en baisse, l’épidémie reste active en Argentine, en Colombie, au Costa Rica, au Paraguay, et au Mexique. 

Moyen-Orient : l’épidémie demeure en phase ascendante en Jordanie et au Liban. En Iran, la situation reste préoccupante avec des nombres record de nouveaux cas et de décès sur les 7 derniers jours et une saturation des capacités hospitalières. En Israël, le taux d’incidence poursuit une décroissance dans un contexte d’allègement graduel des restrictions, après un confinement national de 4 semaines achevé le 18 octobre.

Asie : l’épidémie est fluctuante en Inde qui concentre 82% des cas récents en Asie du Sud-Est – avec une incidence en diminution depuis sept semaines, stable sur les 7 derniers jours, et un nombre de cas récents élevé. Le nombre de décès a progressé de 10% sur la dernière semaine. L’épidémie progresse fortement au Népal d’après l’OMS. Bien que stable, le nombre de nouveaux cas est élevé en Indonésie. Au Japon, le taux d’incidence augmente depuis deux semaines. Les Philippines et la Malaisie rapportent aussi les plus forts totaux en nombre de nouveaux cas cette semaine. En Océanie, l’augmentation très importante de la transmission du SARS-CoV-2 décrite en Polynésie française depuis 6 semaines se poursuit. L’épidémie est maîtrisée en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Afrique : le nombre de nouveaux cas augmente légèrement (+2%), de manière continue depuis plus d’un mois. La mortalité globale liée au COVID-19 est en hausse (+30%) sur les 7 derniers jours mais reste peu élevée, elle est concentrée en Afrique du Sud (61% des décès récents). Le nombre de nouveaux cas est stable en Afrique du Sud, au Kenya et en Éthiopie. L’épidémie reste active et en phase ascendante au Maroc. Le nombre de nouveaux cas tend à se stabiliser en Tunisie qui rapporte néanmoins une hausse sensible de la mortalité pour COVID-19.

L’épidémie de coronavirus continue de faire des morts. Samedi 14 novembre, près d’1,3 million de décès sont déplorés, selon les comptages de l’Université John Hopkins aux Etats-Unis (1 294 657) et du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (1 293 106). 

Nombre de morts du Covid-19 par continent au 14 novembre 2020 (source : Ecdc.Europa.eu)
  Nombre de décès Covid-19 Pourcentage de la population décédée du Covid-19
Amérique 677 168 0.07%
Europe 319 302 0.04%
Asie 260 477 0.01%
Afrique 46 829 < 0.01%
Océanie 1 088 < 0.01%
Autres 7 0%
Total 1 304 871 0.02%
Les 10 pays recensant le plus grand nombre de décès par Covid-19 dans le monde au 14 novembre 2020 (Source : John Hopkins Université)
Pays Nombre de décès Pourcentage de la population décédée
Etats-Unis 244 448 0.07%
Brésil 164 737 0.08%
Inde 129 188 0.01%
Mexique 97 624 0.08%
Royaume-Uni 51 396 0.08%
Italie 44 139 0.07%
France 42 600 0.06%
Iran 41 034 0.05%
Espagne 40 769 0.09%
Pérou 35 067 0.11%

> Voir le nombre de décès des autres pays 

Evolution des décès du Covid-19 dans le monde, globale et par continent, au 14 novembre 2020

Evolution des décès du Covid-19 dans le monde, globale et par continent, au 14 novembre 2020 ©  © ecdc.europa.eu

L’épidémie de coronavirus flambe à nouveau en Europe obligeant plusieurs pays à mettre en place de nouvelles restrictions comme le reconfinement de la population, la fermeture des frontières ou des couvre-feux.

Répartition géographique du nombre cumulatif de cas de COVID-19 signalés pour 100 000 habitants, en Europe, sur les semaines du 26 octobre au 8 novembre 2020

coronavirus-europe-carte-incidence
Répartition géographique du nombre cumulatif de cas de COVID-19 signalés pour 100 000 habitants, en Europe, sur les semaines du 26 octobre au 8 novembre © Edcd.Europa.eu

Parmi les dernières mesures :

  • Sept régions italiennes sont classées “zones rouges” . Le gouvernement italien a annoncé vendredi 13 novembre l’entrée en “zone rouge” et le confinement partiel de la région de Naples (Campanie) ainsi que de la Toscane. À date, sur les 60 millions d’habitants que compte l’Italie, 26 millions sont en confinement partiel. Désormais, neuf régions sont classées “orange”, avec l’interdiction de se déplacer hors de la commune. Seules cinq régions sont classées “jaune”. Le couvre-feu dès 22 heures est imposé à tout le territoire. 
  • L’Autriche s’apprête a reconfiner sa population. Le chancelier Sebastian Kurz (chrétien démocrate) et son vice-président Werner Kogler (écologiste) tiendront samedi 14 novembre au soir, une conférence de presse pour annoncer la mesure. D’après les médias autrichiens et allemands, un confinement total, identique à celui du printemps, entrera en vigueur mardi 17 novembre pour une durée minimale de trois semaines, jusqu’au 6 décembre. 
  • L’Espagne a dépassé les 40 000 cas de Covid-19 et a annoncé mercredi 11 novembre que les personnes âgées seront les premières à pouvoir se faire vacciner. Suite à l’annonce par le laboratoire américain Pfizer d’un vaccin efficace à 90% selon les premiers résultats des essais en phase 3, le ministre espagnol de la Santé, Salvador Illa, a annoncé mercredi 11 novembre que les premiers bénéficiaires seront les personnes âgées de plus de 65 ans, particulièrement les 300 000 vivants en maison de retraite, et le personnel sanitaire. Au regard des risques, la jeunesse sera traitée en dernier. 
  • En Hongrie, le Premier ministre Viktor Orban a instauré de nouvelles mesures à partir du 11 novembre et a annoncé le retour de l’état d’urgence. Parmi les nouvelles mesures : un couvre-feu entre 20h et 5h, l’interdiction des rassemblements, la fermeture des restaurants et limitation à 10 personnes des événements de famille.
  • La Russie annonce que son vaccin Spoutnik V est efficace à 92% contre la Covid-19 selon les résultats préliminaires de la phase 3. Les essais devraient encore se poursuivre pendant 6 mois. 
  • En Allemagne, les autorités sanitaires constatent les premiers signes positifs suite aux mesures sanitaires que le pays a pris.  L’Institut de veille sanitaire Robert Koch a indiqué jeudi 12 novembre que “La courbe (ndlr : des nouvelles infections à la Covid-19) s’aplatit”, a constaté le directeur de l’Institut.

Samedi 14 novembre, l’Espagne compte 1 458 591 cas de Covid-19, selon les données de l’université Johns Hopkins et plus de 40 000 morts (40 769). Dans le pays, 32 % des lits en soins intensifs sont occupés par des patients Covid. Les régions les plus touchées sont situées au nord du pays : l’Aragon (dont le chef-lieu est Saragosse) et la Rioja (Logroño) faisant figure d’épicentres. Deux tiers des hôtels de la région ont fermé. 

Face à la hausse de l’épidémie, le Premier ministre Pedro Sánchez a pris de nouvelles mesures drastiques. D’abord, il a annoncé le prolongement de l’état d’urgence sanitaire pendant 15 jours et compte le prolonger encore jusqu’à début mai 2021 (sauf dans les îles Canaries) impliquant : 

  • Application d’un couvre-feu de 23h à 06h du matin.
  • Restrictions de circulation à l’entrée et la sortie de 10 communautés autonomes (confinement territorial) : le Pays basque, la Communauté forale de Navarre, l’Aragon, la principauté des Asturies, La Rioja, la Cantabrie, la Catalogne, l’Andalousie, la Castille-et-Léon, la Castille-La Manche.
  • Toute réunion ou rassemblement tant en espace fermé qu’ouvert ne doit pas compter plus de six personnes, sauf dans le cas de cohabitation familiale ou colocation.

Par ailleurs, selon le site France-DiplomatieMadrid s’est confinée depuis le 31 octobre jusqu’au 2 novembre inclus, puis du 7 au 9 novembre inclus. À Madrid depuis le 24 octobre, les réunions sont interdites dans les espaces publics et privés, de minuit à 6h du matin ; les bars et restaurants sont fermés à minuit, les clients ne pouvant être accueillis au-delà de 23h.

Evolution des nouveaux cas de Covid-19 en Espagne, par mois au 13 novembre.

coronavirus-courbe-espagne-cas
Evolution des nouveaux cas de Covid-19 en Espagne, par mois. © Université Johns Hopkins

Samedi 14 novembre, l’Italie compte plus d’un million de cas de Covid-19 (1 107 303) et 44 139 morts selon l’Université Johns Hopkins. A Naples, les patients positifs au Covid-19 qui ne peuvent pas être hospitalisés à cause de la saturation des services de réanimation sont pris en charge directement dans leur voiture.  Face à l’ampleur de l’épidémie, le Premier ministre, Giuseppe Conte a signé un décret instaurant sur tout le territoire italien un couvre-feu entre 22h00 et 05h00 pour un mois depuis le 6 novembre. Le pays  est divisé en trois “zones de risques” selon leur situation épidémique. Le couvre-feu est imposé à partir de 22 heures sur la totalité du territoire. Sept régions sont désormais classées “zones rouges” et sujettes à un reconfinement partiel. A date, sur les 60 millions d’habitants que compte l’Italie, 26 millions sont confinés partiellement. Désormais, neuf régions sont classées “orange”, avec l’interdiction de se déplacer hors de la commune. Seules cinq régions sont classées “jaune”. Le couvre-feu dès 22 heures est imposé à tout le territoire.  Depuis le lundi 26 octobre et jusqu’au 24 novembre, les cinémas, théâtres, musées salles de gym et piscines sont fermés, ainsi que les centres commerciaux le week-end.. Les bars et les restaurants restent ouverts pour le moment, mais ne devront plus servir les clients à partir de 18 heures. Les écoles et les maternelles restent ouvertes, mais 75 % des classes de lycées et les universités suivent leurs cours en ligne. Lors de la première vague, le pays avait été confiné dès le 9 mars et le pic de l’épidémie atteint le 5 avril. 

→ L’état d’urgence sanitaire a été prolongé jusqu’au 31 janvier 2021

Evolution des nouveaux cas de Covid-19 en Italie, par mois au 12 novembre.

coronavirus-courbe-italie-cas
Evolution des nouveaux cas de Covid-19 en Italie, par mois au 13 novembre © Université Johns Hopkins

Samedi 14 novembre, l’Allemagne compte près de 800 000 cas de Covid-19 (785 093) et 12 426 morts, rapporte l’Université Johns Hopkins. Les autorités sanitaires allemandes ont constaté que la courbe des nouveaux cas de Covid-19 se stabilise. “La courbe s’aplatit”, a déclaré lors d’une conférence de presse jeudi 12 novembre, le directeur de l’Institut, Lothar Wieler, saluant de “premiers signes” d’amélioration sur le front de la pandémie. Jusqu’à la fin novembre, sont fermés sur tout le territoire fédéral : les lieux de spectacles (dont les théâtres, opéras, salles de concert, cinémas), les lieux de loisirs (dont les salles de jeux, foires, parcs d’attraction, discothèques, maisons closes), les lieux de sports (dont les piscines, bains, saunas, centres de fitness), les lieux de restauration (dont les bars, clubs, restaurants), les lieux de soins corporels (dont les salons de beauté, cabinets de massage, studios de tatouage). Les rassemblements de plus de 2 foyers, ou 10 personnes maximum, dans l’espace public sont interdits de même que les nuitées touristiques indique le site France-Diplomatie

  • Les ressortissants français voulant se rendre dans le pays doivent se soumettre à un isolement de 14 jours et pratiquer un test de dépistage, ou bien présenter un test négatif datant de moins de 48 heures sauf s’ils passent moins de 24 heures en Allemagne (par exemple pour aller y faire des courses). Les frontières doivent rester ouvertes pour que les citoyens puissent continuer à vivre leur quotidien de transfrontaliers sans entraves, ont indiqué les ministres-présidents de Rhénanie-Palatinat, Malu Dreyer, de la Sarre, Tobias Hans, et du Bade-Wurtemberg,  Winfried Kretschmann dans un communiqué. 
  • Le masque est obligatoire en Allemagne dans les transports en commun et les commerces.

Evolution des nouveaux cas de Covid-19 en Allemagne, par mois au 13 novembre.

coronavirus-courbe-allemagne-cas
Evolution des nouveaux cas de Covid-19 en Allemagne, par mois. © Université Johns Hopkins

Les États-Unis sont le pays le plus lourdement affecté au monde par la pandémie de coronavirus en chiffres absolus (cas et décès). Au 14 novembre, plus de 10,5 millions de personnes ont été contaminées (10 755 754et 244 448 en sont mortes. C’est pourquoi le nouveau président, Joe Biden a annoncé la mise en place d’une cellule de crise sur le coronavirus, dès lundi 9 novembre. La cellule sera composée de scientifiques et d’experts chargés de bâtir “un plan qui entrera en vigueur dès le 20 janvier 2021“, le jour de son investiture.

Le nombre global de cas rapportés augmente. Il est donc préférable, dans toute la mesure du possible, de différer les déplacements prévus aux États-Unis (y compris les croisières). Les mesures adoptées par les autorités américaines sont évolutives et le plus souvent d’application immédiate, prévient le site France Diplomatie. En fonction de l’évolution de la situation sanitaire, les autorités américaines sont susceptibles de modifier, avec un très court préavis, la liste des pays et des voyageurs faisant l’objet de mesures spécifiques à l’arrivée aux États-Unis. Le premier cas de Covid-19 avait été rapporté le 22 janvier 2020.

  •  Les voyageurs âgés de 11 ans ou plus au départ des États-Unis doivent présenter, depuis le 1er août, le résultat d’un test PCR réalisé moins de 72 heures avant le vol ne concluant pas à une contamination par le Covid-19.
  • Toutes les personnes arrivant dans l’État de New York devront systématiquement s’isoler pendant trois jours avant d’effectuer un test de détection du coronavirus. Si celui-ci s’avère négatif, la personne pourra quitter son isolement. Il s’agit là d’une baisse drastique du temps d’isolement qui était de 14 jours jusqu’à présent et ce peu importe le résultat d’éventuels tests subis pendant ce laps de temps.

Evolution des nouveaux cas de Covid-19 aux Etats-Unis, par mois au 13 novembre.

coronavirus-courbe-usa-etats-unis-cas
Evolution des nouveaux cas de Covid-19 aux Etats-Unis, par mois. © Université Johns Hopkins

Les frontières extérieures à l’Union Européenne sont fermées. Les Français de l’étrangers restent libres de regagner le territoire national. Un test négatif de moins de 72h est obligatoire pour entrer sur le territoire français à compter du 28 octobre. Par ailleurs dans les ports et les aéroports des tests rapides antigéniques sont déployés pour toutes les arrivées.

DATES CLÉS DE L’ÉPIDÉMIE DANS LE MONDE
  • Le 31 décembre 2019, l’Organisation mondiale de la Santé en Chine est informée de plusieurs cas de pneumonies dans la ville de Wuhan. 44 personnes sont infectées entre cette date et le 3 janvier 2020.
  • Le 7 janvier 2020, les autorités chinoises identifient un “nouveau type de coronavirus”.
  • Le 13 janvier, un cas importé est recensé en Thaïlande.
  • Le 15 janvier, le virus cause la mort d’une première personne à Wuhan, un homme de 69 ans. 
  • Le 23 janvier, trois villes chinoises dont Wuhan sont placées en quarantaine.
  • Le 25 janvier, trois personnes contaminées sont recensées en France, deux à Paris et une Bordeaux. Ce sont les premiers cas enregistrés sur le continent européen.
  • Le 30 janvier, l’Organisation mondiale de la Santé décrète l’urgence de santé mondiale. Cette mesure n’avait été décrétée que 5 fois depuis sa création (pour Ebola (deux fois), la grippe H1N1, Zika et la poliomyélite). 
  • Le 11 mars, l’OMS classifie de pandémie la diffusion de la maladie à coronavirus Covid-19 dans le monde.
  • Le 13 mars, l’OMS désigne désormais l’Europe comme épicentre.
  • Le 16 mars, l’Europe ferme ses frontières ainsi que celles de l’espace Schengen. La France met en place un dispositif de confinement interdisant les déplacements.
  • Le 2 avril, le million de cas de coronavirus dans le monde est dépassé, et plus de 51.000 morts, selon le décompte de l’hôpital américain de référence Johns-Hopkins.
  • Le 28 juin, le cap des 10 millions de cas de coronavirus est franchi dans le monde, et les 500 000 décès ont été atteints dans la nuit du 28 au 29 juin 2020, selon les chiffres de l’hôpital américain de référence Johns-Hopkins.
  • Le 11 août, le cap des 20 millions de cas de coronavirus est franchi dans le monde, et les 730 000 décès ont été atteints, selon les chiffres de l’hôpital américain de référence Johns-Hopkins.
  • Le 30 août, le cap des 25 millions de cas de Covid-19 a été officiellement franchi à travers le monde dans la nuit de samedi à dimanche, dont plus de la moitié en Amérique, selon un comptage réalisé par l’AFP.
  • Le 18 septembre, le cap des 30 millions de cas de coronavirus est franchi dans le monde, et 947 000 décès sont déclarés, selon les chiffres de l’hôpital américain de référence Johns-Hopkins.
  • Au 1er octobre, le cap du million de morts du Covid-19 dans le monde est franchi.
  • Au 9 novembre, plus de 50 millions de personnes sont contaminées par la Covid-19 dans le monde. 
  • Au 10 novembre, les Etats-Unis ont dépassé les 10 millions de cas.

Sources :

– Université John Hopkins

– ECDC

– Flambée de maladie à coronavirus 2019 ( Covid-19), OMS 



Source link

Actu à voir aussi ...  Christopher Coutanceau : cuisinier-pêcheur