tout ce que vous devez savoir sur l’acteur



En 1988, il incarnait le suicidaire apnéiste Jacques Mayol dans un “Grand Bleu” magistral. Discret, l’acteur qui fête ses 60 ans ce dimanche 27 septembre, a construit sa vie loin des paillettes, entre films indépendants, famille, enfant et défense des océans.

Le Grand Bleu, son corps qui disparaît de l’écran, le dauphin qui semble lui tenir la main, la musique d’Eric Serra, et Jean-Marc Barr qui entre dans l’histoire du cinéma français. Un succès phénoménal, puis une vie loin du showbiz, mais jamais loin de sa passion.
Ce 27 septembre 2020, Jean-Marc Barr fête ses 60 ans. L’occasion de (re)découvrir 6 secrets et anecdotes de sa vie :

Fils de militaire 

Né dans le village de Bitburg en Allemagne de l’Ouest le 27 septembre 1960, Jean-Marc Barr est le fils d’un militaire américain membre de l’US Air Force stationné en République Fédérale d’Allemagne, et d’une mère française. Il a la double nationalité franco-américaine.

Le Grand Flou ! 

Pus de 9 millions d’entrées, véritable carton du box-office, deux César, mais Jean-Marc Barr “n’a jamais revu le Grand Bleu en entier”, a-t-il assuré au Parisien. “La première fois c’était au Festival de Cannes en 1988, j’étais complètement bourré. Le seul souvenir que j’ai c’est qu’il fallait absolument que je trouve des toilettes”, avait-il confié.
Depuis cette soirée alcoolisée, il a essayé de voir le film qui l’a rendu célèbre, mais n’a jamais réussi à aller jusqu’au bout : “Sept ou huit ans après, je l’ai revu mais je n’ai pas pu le finir. Le film me paraissait trop juvénile. Il parle avant tout aux ados”, avouait-il au quotidien. 

Actu à voir aussi ...  Les usagers de la RATP bénéficient de réductions sur la location de vélos et de trottinettes électriques

Mensonges…

Un film qui a changé sa vie, à côté duquel il aurait bien pu passer ! A l’époque, âgé de 28 ans, Jean-Marc Barr avait été appelé pour le Grand Bleu à la suite du désistement d’un autre grand acteur : Christophe Lambert. Un recrutement durant lequel il a (légèrement) exagéré son expérience en plongée. “En fait, j’en avais fait juste très peu”, reconnaît-il auprès du Parisien. 

Son combat pour les océans 

Un rôle qui l’a sensibilisé dans la cause des océans. En effet, Jean-Marc Barr est aujourd’hui parrain de l’association CETASEA, engagée pour la protection des mammifères marins et de leurs habitats naturels.

Son projet ultime ? La construction dʼun centre de protection de la vie marine. Situé dans le sud des Landes, il serait le seul en France et permettrait d’accueillir des mammifères marins blessés ou en besoin. Une belle initiative ! 

Sa famille

Après cet énorme succès, Jean-Marc Barr enchaine les rôles, de Dancer in the Dark de son copain Lars Van Trier jusqu’au casting des Clefs de Bagnole de Laurent Baffie.

Mais le plus beau rôle de sa vie, il le joue depuis le 9 août 2015, date de naissance de son fils Jude, fruit de son amour avec la réalisatrice Stella Di Tocco: “J’ai eu le grand bonheur de tenir mon père dans mes bras à sa mort, et il m’a donné un sourire très rassurant, apaisant. Mon fils me donne le même sourire, donc il y a une transmission”, a-t-il confié à Gala.

Souvenir marin

Son premier contact avec l’océan “C’était quand mon père devait aller au Vietnam en 1967, on est allés à Santa Monica. J’étais tellement excité de voir la mer que je suis rentré en courant. (…) J’ai senti la vague qui rentre et qui ressort. Cette première sensation m’a fait tomber !”, a révélé l’acteur dans un entretien pour le Musée Océanographique de Monaco.

Actu à voir aussi ...  la console Xbox One S avec trois jeux pour moins de 150 euros



Source link