Masque obligatoire : où, à quel âge, amende, transports, magasins…


Pour limiter la propagation de la pandémie de coronavirus, casser la chaîne de transmission et éviter un rebond épidémique, le port du masque a été rendu obligatoire pour les adultes et les enfants de plus de 11 ans dans les lieux clos recevant du public depuis le lundi 20 juillet 2020, dès lors que les règles de distanciation physique ne peuvent être garanties. Le décret a été publié samedi 18 juillet au Journal officiel. Cette obligation a notamment été décidée car les scientifiques ont remarqué que les contaminations avaient lieu fréquemment en milieu clos, particulièrement en cas de brassage d'air, et même en l'absence de projection directe. Par ailleurs, des incertitudes demeurent sur la transmission du virus dans l'air. Porter un masque en complément de l'application des gestes barrières reste ainsi une solution indispensable pour limiter les contaminations.

Où le masque est-il obligatoire ?

Dans les lieux publics clos

Depuis le lundi 20 juillet, porter un masque est obligatoire dans tous les lieux publics clos, dès lors que les règles de distanciation physique ne peuvent être garanties. La liste officielle des lieux concernés par cette obligation a été publiée par le Ministère des Solidarités et de la Santé le 19 juillet 2020. Il s'agit des lieux suivants :

  • Restaurants et débits de boissons (sauf lorsqu'on est installé à table)
  • Salles d'auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple, y compris les salles de spectacle et les cinémas.
  • Hôtels et pensions de famille
  • Salles de jeux
  • Établissements d'éveil, d'enseignement, de formation, centres de vacances, centres de loisirs sans hébergement
  • Bibliothèques, centres de documentation
  • Établissements de culte
  • Établissements sportifs couverts (salles de sport, gymnases…)
  • Établissements de plein air (hippodromes, terrains de sport, stades, pistes de patinage, piscines en plein air, arènes…)
  • Chapiteaux, tentes et structures
  • Hôtels-restaurants d'altitude
  • Établissements flottants
  • Refuges de montagne
  • Gares routières, maritimes et les aéroports
  • Magasins de vente, centres commerciaux
  • Administrations (mairies, préfectures…), établissements de santé et banques
  • Marchés couverts
Actu à voir aussi ...  Les insectes de l’Atelier Noboru

Dans les transports en commun

Le port du masque est obligatoire dans les transports en commun publics et en gares, depuis le 11 mai, début du déconfinement. Cette obligation est valable pour tous les usagers de 11 ans et plus, ainsi que pour le personnel dans les gares et dans les transports (train, bus, tramways, métro, RER…), mais aussi dans les avions de certaines compagnies comme Air France. Son non-port dans les transports ou dans les gares entraîne une amende de 135 euros. De même, le port du masque est obligatoire dans les taxis et les VTC. L'accès au véhicule peut être refusé aux personnes refusant de porter un masque.

Dans les magasins de vêtements, alimentaires, grandes surfaces…

Depuis le 20 juillet, le port du masque est obligatoire dans tous les magasins, les centres commerciaux et les lieux de ventes. Cela concerne par exemple les librairies, maisons de la presse, tabac, pharmacies, boutiques de vêtements, jardineries, magasins de bricolage, boulangeries, poissonneries… Mais aussi tous les marchés couverts et toutes les grandes surfaces alimentaires comme  Auchan, Aldi, Carrefour, Colruyt, Cora, Groupe Casino, Intermarché, Leclerc, Lidl, Netto, Supermarché Match et Système U.

Dans les bars et restaurants

"Les clients des cafés, bars et restaurants doivent porter un masque, sauf lorsqu'ils sont à table", indique le syndicat professionnel GNI-HCR (Groupement National des Indépendants de l'Hôtellerie-Restauration) dans son protocole de mesures sanitaires. Autrement dit, les clients (à partir de 11 ans) de tous ces lieux doivent porter un masque lorsqu'ils se déplacent dans le bar ou le restaurant (par exemple pour aller aux toilettes, passer une commande ou payer l'addition). Le personnel quant à lui doit porter un masque en permanence, qu'il se trouve en salle ou en cuisine. 

Actu à voir aussi ...  remontées fermées, réouverture en février ?

Dans les aéroports et les avions

Le port du masque est obligatoire dans les aéroports en France et à bord des avions de nombreuses compagnies aériennes. A Paris-Charles-de-Gaulle, "le port du masque est obligatoire dès l'entrée dans nos terminaux et tout au long de votre vol".  Attention : les masques en tissu (appelés grand public) sont interdits à bord des avions et dans les aéroports. Un décret gouvernemental (décret 2020-860 datant du 11 juillet) préconise uniquement le port du masque chirurgical, et donc jetable pour des raisons d'hygiène. La compagnie aérienne Air Corsica a notamment indiqué dans un tweet publié vendredi 17 juillet que seuls les masques chirurgicaux, FFP1, FFP2 ou FFP3 étaient acceptés dans ses avions et devaient être portés par tous les passagers de plus de 11 ans. Air France préconise également le port du masque chirurgical en permanence à bord des avions, en dehors des temps de repas à bord. D'autres compagnies comme EasyJet ou Ryanair n'ont quant à elles pas émis de recommandations particulières. N'hésitez pas à consulter les sites web des aéroports de départ et d'arrivée, ainsi que ceux de la compagnie aérienne de votre choix pour savoir si le port du masque est obligatoire. 

• Exemples de compagnies aériennes où le masque est obligatoire : United Airlines, Air France, Air Corsica, JetBlue Airways, Lufthansa…

Le masque est-il obligatoire en entreprise ?

Les entreprises relevant des catégories listées ci-dessus comme les administrations sont concernées par cette obligation mais seulement pour l'accueil du public en leur sein (clientèle/usagers essentiellement). Les entreprises qui ne font pas partie des catégories citées précédemment ne sont pas considérées comme des lieux publics et "doivent gérer au cas par cas, en fonction des situations", précise le Premier ministre Jean Castex, le jeudi 16 juillet devant le Sénat. Toutefois, lorsque la distanciation physique ne peut être respectée dans un bureau ou une entreprise, le port du masque grand public est obligatoire.

Est-il obligatoire dans sa voiture ?

Une voiture (personnelle ou de fonction) n'est pas considérée comme un lieu public donc rien n'oblige le conducteur et les passagers à porter un masque. En revanche, son port reste conseillé puisque la distance d'un mètre ne peut pas être respectée. En revanche, dans un taxi ou un VTC (considérés alors comme des transports "en commun"), le masque est obligatoire.

Est-il obligatoire dans la rue ?

Actuellement, le masque n'est pas obligatoire dans la rue. Néanmoins, il est recommandé si la distanciation physique ne peut pas être assurée comme sur les marchés par exemple. En revanche, certaines villes obligent leurs visiteurs et habitants à porter un masque. 

  • A Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales), le masque est obligatoire dans les allées piétonnes et sur les marchés jusqu'au 31 août.
  • A La Rochelle (Charente-Maritime), le masque doit être porté dans les rues du Vieux-Port et de l'hypercentre, ainsi que sur les marchés jusqu'au 31 août. 
  • Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor), le masque est obligatoire dehors pour les regroupements de personnes, dans 31 rues spécifiques du centre-ville, dans les aires de jeux des parcs et des jardins municipaux, ainsi que sur les quais du port de Légué.
  • A Concarneau (Bretagne), il est obligatoire de 10 heures à 22 heures dans l'ensemble des rues de la ville-close, sur les remparts, le Petit Château, la place St-Guénolé et le Carré des Larrons.
  • Au Grau-du-Roi (Gard), le maire, Robert Crauste, a pris un arrêté pour rendre le masque obligatoire dans les rues piétonnes. Cette mesure est en vigueur depuis le 18 juillet. 
  • A Canet-en-Rousillon (Pyrénées-Orientales), le masque est obligatoire sur tous les marchés non-couverts.
  • A Cannes (Alpes-Maritimes), le masque est obligatoire sur tous les marchés communaux, couverts et extérieurs. 
  • A Nice (Alpes-Maritimes), le maire Christian Estrosi a pris un arrêté municipal pour imposer le masque dans tous les lieux où la distanciation physique d'un mètre ne peut pas être respectée et pour tous les événements organisés dans la commune.
  • Une trentaine de communes du Finistère dont Brest, Morlaix, Crozon, Cléder, Fouesnant, Névez ou encore Quimper et 70 communes des Côtes-d'Armor comme Langueux, Ploufragan, Trégueux, Plérin, ont décidé d'imposer le masque dans tous les marchés en plein air. 
Port du masque obligatoire Logo
Logo du port du masque obligatoire © Communauté de commune

Affiche ou logo du port du masque obligatoire

Pour savoir s'il faut un masque pour pénétrer dans un lieu, un logo (par exemple comme celui à droite) ou une affiche sont présents à l'entrée des lieux concernés. Un écriteau "Ici, le port du masque est obligatoire" est mis à disposition pour un téléchargement sur le site du Gouvernement et du ministère des Solidarités et de la Santé. Chaque responsable d'établissement doit le mettre sur la devanture de son établissement. Ce dernier aura pour but de conditionner l'accès à l'établissement, uniquement aux personnes portant un masque. 

A partir de quel âge le masque est-il obligatoire ?

Toute personne de 11 ans et plus doit porter un masque dans les lieux publics clos, en complément de l'application des gestes barrières.

Quelle amende si on ne porte pas de masque ?

Ne pas porter de masque dans un lieu où il est obligatoire peut être sanctionné d'une contravention de 4e classe qui est définie par une amende forfaitaire de 135 euros.

Source : Port du masque "grand public" obligatoire en lieux clos – FAQ du site du Ministère des Solidarités et de la Santé.



Source link