un mot de passe sur 142 est « 123456 », décidément indétrônable et mal sécurisé


A des fins de statistique et de hacking, l’étudiant turc Ata Hakçıl a compilé un milliard d’identifiants qui traînaient sur le Web depuis des années, réalisant ainsi l’une des plus grandes études sur le sujet.
Concernant les mots de passe les plus fréquents, il n’y a pas tellement de surprises. Le fameux « 123456 » trône évidemment largement en tête de la liste générale. Globalement, ce mot de passe est utilisé une fois sur 142. Et il est cinq fois plus fréquent que les suivants dans la liste, à savoir son grand frère « 123456789 » et ses cousins éloignés « password » et « qwerty ». Leur point commun est qu’ils sont tous très faciles à retenir, mais c’est leur seul avantage.

Ata Hakçıl a également réalisé 29 listes par groupe linguistique, ce qui est plutôt intéressant. Dans la francophonie, les prénoms et les surnoms sont des mots de passe particulièrement populaires.
Ils constituent presque la moitié des 150 mots de passe les plus utilisés. L’autre moitié contient des mots assez banals : des villes (« marseille »), des noms de pays (« portugal »), des personnages (« tintin »), des denrées alimentaires (« chocolat »), des animaux (« papillon »).

Parmi les utilisateurs germanophones, outre les prénoms et les surnoms, on notera quelques spécificités locales comme les voitures (« mercedes », « porsche ») ou les clubs de foot (« schalke04 », « fcbayern », « borussia »).

Contrairement au groupe francophone, il y a également quelques mots grossiers (« ficken », « arschloch », « hurensohn »). Mais ce n’est pas spécifique aux germanophones. Les utilisateurs italophones comptent également « vaffanculo » parmi les 150 mots de passe les plus utilisés. Il faut croire que les Français sont un peu plus délicats.

Actu à voir aussi ...  Avec les Legion 5 et 7, Lenovo veut séduire les joueurs avec des PC portables sobres et efficaces

Source : GitHub





Source link