Qualcomm annonce ses premières puces Wi-Fi 6E, pour les routeurs et smartphones



Le géant américain vient d’annoncer deux classes de produits compatibles, non pas seulement avec le Wi-Fi 6, qui commence à prendre de l’ampleur, mais aussi avec son évolution, le Wi-Fi 6E. Cette nouvelle mouture ajoute un champ de fréquences, 6 GHz, aux habituelles plages de 2,4 et 5 GHz.

Des puces pour les smartphones…

Quoi qu’il en soit la première famille de puces Qualcomm est destinée aux smartphones et ne devrait pas être accessible avant la deuxième moitié de l’année.
Elle est regroupée dans la gamme FastConnect, de Qualcomm, généralement intégrée dans les puces Snapdragon. Deux options seront proposées au lancement, le FastConnect 6700 et le FastConnect 6900, dont les débits théoriques maximaux sont respectivement de 3 et 3,6 Gbit/s.
Les deux solutions seront compatibles avec des canaux de 160 MHz, soit le maximum supporté, en 5 et 6 GHz.
Cela devrait permettre d’avoir des débits aussi rapides sur smartphones que sur les PC portables. Néanmoins, il faudra certainement attendre le début d’année prochaine pour voir les premiers modèles haut de gamme embarquer ces puces.

… et d’abord, les routeurs

La seconde famille est, quant à elle, pensée pour les routeurs. Elle est disponible d’ores et déjà pour les équipementiers intéressés. Réunies sous l’appellation Networking Pro, c’est un total de quatre puces qu’on trouve, les 610, 810, 1210 et 1610.
Les modèles d’entrée gamme proposent six flux Wi-Fi pour un débit maximum théorique de 5,4 Gbit/s, tandis que le haut de gamme aura droit à 16 flux et des débits allant jusqu’à 10,8 Gbit/s.

Actu à voir aussi ...  cette carte microSD SanDisk rapide de 128 Go ne coûte que 28 euros

Un grand mieux pour les réseaux maillés

Qualcomm imagine que cette troisième bande de fréquences pourraient grandement aider la montée en puissance des réseaux Wi-Fi maillés. Pour mémoire, un réseau maillé est constitué d’au moins deux routeurs qui forment une couverture la plus large possible avec un seul réseau Wi-Fi. Il permet à un utilisateur de se déplacer au sein de la zone couverte sans interruption de service ou changement de réseau.

En l’occurrence, Qualcomm pense que les 6 GHz pourraient servir de backhaul, à savoir de connexion entre les routeurs pour laisser les fréquences traditionnelles aux appareils à connecter.
Certains routeurs tri-bandes actuels utilisent une deuxième fréquence 5 GHz pour jouer ce rôle. Si cela permet de consacrer tout le reste de la bande de fréquences aux PC et autres consoles, cela réduit forcément les débits totaux proposés.

Le Wi-Fi 6E pourrait donc avoir un bel intérêt en matière de performances. La question de sa vitesse d’adoption est toujours posée et sans réponse, même si cette avancée de Qualcomm peut laisser espérer que les choses vont aller vite en Europe aussi désormais.

Source : The Verge





Source link