les éditeurs vont devoir inscrire leurs jeux au service de cloud gaming de Nvidia

[ad_1]

Faute de réponse de votre part, nous nous verrons dans l’obligation de prendre les mesures qui s’imposent. C’est ce qu’on pourrait lire en filigrane sur le message que les partenaires éditeurs de jeux vidéo de Nvidia ont sans doute reçu ces derniers jours.
Le concepteur de GPU a décidé de prendre le taureau par les cornes pour que son service GeForce NOW reste attractif et à l’abri de toute polémique. Ainsi, il est maintenant du ressort des développeurs et des éditeurs de décider si oui ou non ils participent à l’aventure dans le nuage avec tout ou partie de leurs jeux actuellement disponibles.

Les développeurs et éditeurs ont jusqu’au 31 mai pour se décider. Au-delà, leurs jeux ne seront plus accessibles, afin d’éviter toute mésentente future.

Inscription obligatoire !

Des jeux qui sont disponibles « par défaut » pour la plupart puisqu’ils faisaient partie des titres mis à disposition des testeurs lors de la longue phase bêta de GeForce NOW. Une période de test qui s’est achevée il y a quelques mois, lorsque Nvidia a lancé deux offres commerciales, dont une gratuite, pour accéder à sa passerelle de cloud gaming.

Phil Eisler, le vice président de la division GeForce NOW justifie ce changement :

« L’accueil de GFN a été bon auprès des éditeurs, avec plus de 200 intéressés ou qui prennent part à l’aventure. Pour assurer une bonne qualité de service à nos abonnés, et dès le mois de juin, seuls les jeux qui auront été proposés par leurs créateurs seront disponibles sur GeForce NOW. Cela a pour but de leur laisser le temps d’affiner leur stratégie vis-à-vis du cloud. Ceux qui ne nous auront pas donné de réponse d’ici le 31 mai verront leurs jeux retirer du service. »

Une liste de jeux voués à disparaître à la fin de la semaine est d’ores et déjà consultable sur le site de Nvidia. On y trouve notamment des licences éditées par SEGA.

À lire aussi – Prix, catalogue et limitations : trois offres majeures de cloud gaming passées au crible

2000 jeux disponibles et des liens qui vont se renforcer

On peut aisément imaginer que les futurs entrants au catalogue devront se soumettre à une procédure d’inscription et de validation des conditions d’utilisation du jeu pour éviter tout souci futur qui pourrait déboucher sur un retrait pur et simple d’un ou plusieurs titres de l’offre GeForce NOW.

Nvidia annonce, enfin, qu’actuellement plus de 2000 jeux de divers éditeurs historiques ou de développeurs indépendants sont accessibles au travers du GeForce NOW à condition qu’ils soient possédés par les utilisateurs sur des clients logiciels PC comme Steam, Epic, Uplay ou encore Origin. Et que la liste risque de s’étoffer très rapidement dans les semaines et mois qui viennent.

Source : Nvidia Blog



[ad_2]

Source link