Plagié par un éditeur chinois, Ubisoft s’en prend… à Google et Apple



On ne s’inspire que des bonnes idées » dit l’adage. Surtout dans le jeu vidéo. C’est pour cela qu’il n’est pas étonnant de voir régulièrement apparaître des titres fortement inspirés de ceux qui ont trouvé un bon filon. Toutefois, il y a des limites à ne pas franchir.
C’est ce qu’entend rappeler Ubisoft à Google et Apple. Les deux sociétés américaines ont accepté de distribuer un jeu chinois, Area F2, sur leurs stores respectifs. Jusque là, pas de souci… sauf qu’il s’agit d’un plagiat du titre phare d’Ubi, Rainbow Six : Siege (R6S). L’éditeur de jeu vidéo français aurait donc lancé, selon Bloomberg, une procédure en justice contre les deux géants de la tech.

Couper les vannes et… les mannes

Ubisoft assure avoir prévenu en amont Google et Apple que s’ils publiaient le jeu dans leurs magasins en ligne, cela constituerait une violation des droits de propriétés intellectuelles (lois Copyright). Mais Cupertino comme Mountain View n’en ont pas tenu compte. Ubisoft fait donc le nécessaire pour défendre ses droits.

Pourquoi l’éditeur français préfère-t-il mettre Apple et Google devant leurs responsabilités plutôt les studios chinois ? C’est simple, les lois en Chine en matière de propriété intellectuelle, ne sont pas du tout les mêmes qu’en Europe ou aux Etats-Unis.

En attaquant Apple et Google, Ubisoft compte priver les studios de développement du jeu (propriétés du groupe Alibaba) des revenus que généreraient la vente de leur jeu et d’éventuels contenus in-app, sur les deux plus gros stores mobiles de la planète.

Source : Bloomberg





Source link

Actu à voir aussi ...  la mini console version borne d’arcade