Fitbit Versa 2 : le test complet


Dans la droite lignée de feu Pebble, la gamme Versa est sans doute l’une des plus séduisantes du spécialiste américain de la santé connectée Fitbit. Moins polyvalente qu’une Apple Watch ou qu’une Samsung Galaxy Watch, mais infiniment plus riche de fonctions qu’un simple bracelet traqueur d’activités, la Versa avait su nous convaincre par son design élégant et son excellent rapport qualité-prix.
Lancée fin 2019, la Versa 2 comble-t-elle les lacunes de son aînée et apporte-t-elle un véritable renouveau ? Une chose est certaine et on ne peut que s’en féliciter, son prix – tout juste sous la barre des 200 euros – n’a pas augmenté.

Fitbit Versa 2

Un écran Amoled « Always On »

A première vue, rien ne ressemble plus à une Versa qu’une Versa 2 et nous ne nous en plaindrons pas ! La finesse du boîtier, sa légèreté, son design (très) inspiré de l’Apple Watch, son bracelet d’un port confortable (en silicone dans la version la plus sportive)… tout ce qui avait séduit dans la première mouture est conservé. A y regarder de plus près, on relève même quelques améliorations. Légèrement plus grand grâce à des bordures un peu moins épaisses, l’écran adopte la technologie Amoled. Il est ainsi bien lisible en extérieur, même par temps ensoleillé, et offre désormais la possibilité d’afficher l’heure en permanence.

Fitbit Versa 2

Versa 2 : étanche et robuste

Malgré sa légèreté, la Versa 2 ne manque pas de robustesse. Avec son boîtier en aluminium et son revêtement d’écran Corning Gorilla Glass, cette montre ne craint pas les chutes et ne résiste pas trop mal aux rayures. Après l’avoir malmenée pendant quelques mois, elle reste très présentable tout comme son bracelet qui semble inusable. Etanche, elle peut être conservée au poignet en toutes circonstances mais on vous conseillera de l’ôter après une séance de sport intensive pour l’essuyer. Cela permettra au capteur de fréquence cardiaque de conserver toute son efficacité et cela vous évitera d’éventuelles irritations de la peau (c’est du vécu !). Qu’il s’agisse de nager en piscine ou de prendre une douche, mieux vaut de toutes façons rincer la montre à l’eau douce et bien la sécher avant de la remettre.

Fitbit Versa 2

L’outil idéal pour une remise en forme

A l’instar des bracelets Charge, la Versa 2 vous permet de suivre un nombre important d’activités. On apprécie les rapports clairs et détaillés générés par l’application, qu’il s’agisse de suivre un exercice de type running ou tout simplement la qualité de son sommeil.

Actu à voir aussi ...  The best Pumpkin Cake Ever! ⋆ Anne's KitchenAnne's Kitchen

Appli Fitbit : le récap quotidien, le suivi du sommeil et les badges gagnés à la sueur de votre front.

Les principaux éléments du jour peuvent aussi être consultés directement depuis la montre. Grâce notamment à l’écran tactile bien réactif, la navigation dans les menus de la montre s’effectue rapidement et sans heurt, d’un simple balayage du doigt à la verticale ou à l’horizontale. 

Fitbit Versa 2

Sans atteindre le professionnalisme d’une montre Garmin ou Suunto, la Versa 2 qui dispense régulièrement de chauds encouragements (appelés badges) est un excellent moyen d’attaquer sereinement une période de remise en forme. On regrette bien sûr toujours l’absence de GPS intégré qui vous oblige  à vous munir du smartphone pendant une séance de sport en extérieur. La Versa 2 utilise en effet le GPS du smartphone pour enregistrer vos parcours, puis les restituer dans l’appli.

Appli Fitbit : enregistrement d’un parcours grâce au GPS du smartphone, suivi de la fréquence cardiaque et résumé de la semaine.

Fitbit offre donc à l’utilisateur une large palette de fonctionnalités, mais parfois au prix de quelques concessions. De la même façon, s’il est possible d’installer des applications comme Spotify ou Deezer et de les utiliser directement depuis la montre, il faudra au préalable penser à transférer ses playlists depuis le smartphone… Une opération qui n’est possible qu’à la condition de mettre à charger la montre. Voila qui ne laisse pas beaucoup de place à l’improvisation ! Précisons en passant qu’un support de chargement propriétaire est toujours de la partie. Mieux vaut ne pas l’oublier avant de partir en congé.

Appli Fitbit : menu général de la montre, galerie d’applications, ajout de produits de la marque

Une autonomie confortable 

Heureusement, la Versa 2 compte parmi les montres rechargeables douées d’une autonomie généreuse. A condition de ne pas régler la luminosité de l’écran au maximum (assez peu utile), de ne pas abuser de l’affichage permanent, voire de limiter ses notifications aux seuls appels et SMS, voire à un ou deux réseaux type Messenger et WhatsApp, il est possible de tenir une petite semaine à raison de deux séances de sport sous GPS. C’est dans ce cas de figure que la Versa 2 est la plus agréable d’emploi. Un fidèle compagnon qu’on peut porter 24h/24, grâce à son élégance et pour sa polyvalence. Bien sûr, elle peut faire beaucoup plus, notamment avec l’arrivée de nouvelles fonctions ou l’ajout de certains services. Mais au prix d’une endurance raccourcie et d’un certain temps passé à paramétrer sa montre. Pas sûr que le jeu en vaille la chandelle !

Actu à voir aussi ...  Cette astuce très simple permet de s’affranchir des pubs sur YouTube
Fitbit Versa 2

Alexa en renfort

Bonne nouvelle, on peut désormais répondre à ses SMS directement depuis sa montre autrement qu’au travers de messages préenregistrés comme « oui», « non » ou « très bien ! ». Pour cela, Fitbit a choisi d’intégrer à sa montre Alexa, l’assistant d’Amazon, ainsi qu’un micro. Cela fonctionne, pour peu que l’environnement ne soit pas trop bruyant. Les manipulations à effectuer du bout du doigt sur le petit écran de la montre ne sont tout de même pas la panacée. On se rate assez souvent ! L’assistant peut également être sollicité pour lancer un minuteur – plutôt pratique quand on fait la cuisine, à condition de ne pas avoir les doigts trop sales – ou même pour commander  l’éclairage de la maison. Les plus geeks adoreront, les autres finiront sans doute par passer leur chemin pour se rabattre sur les fonctions les plus basiques.

Fitbit Versa 2

Car si dans ses fonctions de base (très portées sur les activités), la Versa 2 est plutôt simple et pratique d’emploi, dès qu’on essaye d’accéder à des réglages plus poussés, la tâche se complique. L’appli est une véritable usine à gaz avec de nombreux point d’entrées.
Certains réglages sont aussi accessibles depuis la montre mais ne portent pas forcément le même intitulé que dans l’appli. Au moindre problème – rupture de liaison Bluetooth ou notifications bloquées -, on s’arrache vite les cheveux… A vouloir enrichir l’existant encore et toujours, Fitbit noie l’utilisateur dans un flot d’informations. Une refonte/simplification de l’appli serait peut-être à envisager. 

Fitbit Versa 2

Des ajouts réguliers de fonctions de santé

Au delà d’Alexa, Fitbit ajoute régulièrement des nouveautés, au travers de mises à jour, surtout tournées vers la santé. Depuis février dernier, le suivi du taux d’oxygène dans le sang – rendu possible grâce aux capteurs déjà présents sous la montre – est  disponible pour les utilisateurs français. Ce suivi, réalisé à partir de mesures automatiques pendant la nuit, est à consulter dans la partie sommeil de l’application pour détecter d’éventuels troubles respiratoires. 
Fitbit propose également depuis quelques semaines l’application (payante), FibriCheck, à destination de tous ceux qui ont besoin de détecter d’éventuels troubles cardiaques, comme une fibrillation auriculaire. Cette application permet d’effectuer des mesures régulières de son rythme cardiaque grâce au cardiofréquencemètre sous le boîtier de la montre. Simple à mettre en oeuvre, le suivi d’effectue depuis la montre en une ou deux minutes.

Actu à voir aussi ...  Le démontage du nouvel iPhone SE confirme qu'il s'agit d'un iPhone 8... amélioré
Fitbit Aria Air

Il est également possible de compléter son suivi de santé en indiquant à l’appli tous les aliments absorbés au quotidien pour déterminer ses apports et dépenses en calories ou bien en se pesant. Fitbit propose dans ce dernier cas ses propres balances connectées qu’il est possible d’associer à l’appli. La marque a d’ailleurs lancé un nouveau modèle à petit prix baptisé Aria Air.

​​​​​​​
D’un design discret et soigné en verre trempé, cette balance compacte présente l’avantage de ne coûter qu’une soixantaine d’euros. L’occasion rêvée pour celui ou celle qui souhaite perdre du poids d’intégrer des mesures quotidiennes à l’appli Fitbit. Seul bémol, Aria Air n’assure que le minimum syndical : afficher votre poids puis le synchroniser avec  l’appli… du moins quand la connexion, limitée au Bluetooth, veut bien s’établir. Ce qui n’est pas toujours le cas.
Un indice de masse grasse est parfois calculé dans l’appli, mais pas systématiquement. Un peu agaçant. Le prix est mini, mais le service aussi. 

Pour finir, sachez qu’il est possible de payer sans contact avec sa montre Versa 2. Peu de banques sont hélas compatibles avec Fitbit pay. Seul le Crédit Mutuel répond présent du côté des établissements traditionnels. les choses semblent toutefois un peu bouger avec l’arrivée de Fortuneo et surtout récemment de Boursorama. 

Le verdict du test

Fitbit Versa 2

Très agréable à porter au quotidien, suffisamment légère pour se faire oublier la nuit et d’un design adapté à toutes les situations de la vie, la Versa 2 est une montre connectée très réussie. Malgré l’absence de GPS intégré, ce modèle séduit particulièrement par ses fonctions de suivi d’activités et de sommeil. Le compagnon parfait pour une remise en forme en douceur.
La Versa 2 propose bien sûr bien d’autres fonctions : recevoir ses notifications, y répondre, écouter de la musique ou faire appel à un assistant intelligent… Mais au prix parfois de longues séances de recherche dans les menus foisonnants de l’application. Toutefois, pour le prix relativement abordable de cette montre, on lui pardonne. 





Source link