Orange et Withings rejoignent le projet gouvernemental d’application StopCovid



Après avoir posé sa propre application STOPC19 comme alternative à celle du gouvernement, Orange finit par rejoindre l’équipe-projet StopCovid pilotée par l’Inria (Institut national de recherche en sciences et techniques du numérique). C’est aussi le cas des acteurs privés Withings, Dassault Sysèmes, Capgemini et Lunabee studio. Côté partenaires publics, on compte l’Inserm, l’ANSSI et Santé publique France.

Orange est chargé de plancher sur la diffusion et l’interopérabilité de l’application. Withings, sur la possibilité de l’utiliser avec des objets connectés comme des bracelets. A côté de cette équipe, fonctionnera aussi un « écosystème de contributeurs » comprenant un certain nombre de start-up de la French Tech comme Enalees et C4Diagnostic, et des personnalités intervenant à titre individuel.

Le projet d’application StopCovid devait initialement être débattu cette semaine à l’Assemblée. Mais le gouvernement a décidé ce week-end de l’intégrer à celui sur le déconfinement. Une façon, peut-être, de noyer le poisson, alors que l’application suscite toujours des polémiques.

Voici la liste complète des contributeurs de StopCovid :

Les membres de l’équipe projet

L’Inria, l’ANSSI, Dassault Systèmes, l’Inserm, Lunabee Studio, Orange, Santé Publique France, Withings.

L’écosystème de contributeurs

A titre individuel :

Frédéric Arnoux, Sylvain Chaillou, Thomas Chappuis, Benjamin Duban, Gabriel Hubert, Jules Leclerc, Daniel Marhély.

En tant qu’organisation :

AADIS ACCENTURE/OCTO, ATOS, BERTIN, BforCure, Bloom, Coalition Networks, C4DIAGNOSTIC, Enalees, Intersec, LIFEN, NamR, SEMEIA, SIA PARTNERS, SOPRA STERIA, THALES





Source link

Actu à voir aussi ...  Comment les vélos Véligo font face à l'explosion de la demande avant le déconfinement