Sans touristes, les opérateurs perdent les bénéfices du roaming

[ad_1]

La France était la première destination touristique mondiale en 2018 avec 89 millions de visiteurs. Une aubaine pour nos opérateurs qui perçoivent des frais de roaming lorsque les voyageurs étrangers utilisent leur réseau. Mais les déplacements sont suspendus à cause de la pandémie et avec eux, cette source de revenus.

25 milliards de pertes à l’échelle mondiale

D’après le scénario le plus pessimiste du cabinet d’analyse Juniper Research, l’ensemble des opérateurs pourrait perdre 25 milliards de dollars dans les neuf prochains mois dans le monde. En France, ce sont les visiteurs extra-européens qui constituaient une rente, les frais d’itinérance ayant été supprimés entre membres de l’Union européenne.

Les Echos estiment toutefois que les opérateurs feront des économies sur les coûts d’interconnexion et qu’ils seront davantage impactés par les faillites à venir de certaines PME et TPE.

Source : Les Echos, Juniper Research



[ad_2]

Source link