le coronavirus repousse les enchères en France sine die

[ad_1]

Le gendarme des télécoms vient d’annoncer officiellement le report des enchères 5G de la bande de fréquence 3,4-3,8 GHz qui devaient avoir lieu ce mois d’avril. Il en profite pour informer également de la qualification pour la procédure des quatre gros opérateurs Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR.

La première étape est validée

Ils se sont engagés à respecter le cahier des charges imposé par le gouvernement et présentent des garanties financières jugées suffisantes. En conséquence, ils ont tous réussi virtuellement à remporter un bloc de 50 MHz  pour un montant de 350 millions d’euros à l’issue de cette première étape. Mais ils ne pourront en disposer que lorsque tout le processus sera achevé.

Reste le plus gros morceau : les enchères. Et de ce côté-là, c’est le flou le plus total. Car la nouvelle date sera fixée en fonction de la durée de la crise sanitaire. Un report de plusieurs semaines est donc probable.



[ad_2]

Source link