Twitter censure tous les messages contraires à la santé publique



La liberté d’expression a toujours été une valeur particulièrement chère à Twitter. Mais en ces temps de crise, la priorité est la lutte contre la désinformation. Le réseau social va désormais supprimer massivement les messages qui sont contraires à la santé publique. Histoire de préciser cette censure, il a publié une liste de 11 catégories visiblement inspirées de publications réelles. Seront notamment bannis les messages :

  • qui renient les recommandations des agences de santé (« la distanciation sociale ne sert à rien ») ou les faits scientifiques établis (« les enfants ne sont pas infectés ») ;
  • qui colportent des traitements ou des produits inefficaces, voire dangereux (« faites appel à l’aromathérapie », « buvez de l’eau de Javel ») ;
  • qui diffusent de fausses informations sur les symptômes et le diagnostic du Covid-19 (« si tu arrives à retenir ton souffle pendant 10 secondes, tu n’as pas le virus », « si tu as une toux grasse, tu n’as pas le virus ») ;
  • qui incitent à des actions contre-productives (« ne vous lavez pas les mains »), voire dommageables à l’ordre public (« achetez le plus de denrées alimentaires possible ») ;
  • qui propagent des idées de discrimination raciale, sociale ou religieuse (« les Noirs ne peuvent pas attraper le virus », « lire le Coran immunise le corps », « n’achetez pas chez des Chinois »).

Les auteurs de ce type de messages pourront voir leurs comptes suspendus. Pour parvenir à détecter ces textes nuisibles, Twitter continuera de s’appuyer sur les alertes des utilisateurs. Mais l’entreprise a également mis en place un logiciel de filtrage automatisé fondé sur des algorithmes d’apprentissage automatique, joliment appelés « système global de triage de la gravité du contenu ». Twitter avertit d’emblée qu’il y aura des erreurs dans le tri qui sera effectué. Les personnes impactées pourront, toutefois, contester la censure dont elles feront l’objet.

Actu à voir aussi ...  Facebook et Twitter censurent Donald Trump pour la diffusion d'un logo nazi et d'une vidéo mensongère

Source: Twitter





Source link