L’Europe veut une loi pour le droit à la réparation des smartphones, tablettes et ordinateurs avant 2021

[ad_1]

Pour atteindre son objectif de neutralité climatique d’ici 2050, la Commission européenne vient de dévoiler son nouveau plan d’action en faveur de l’économie circulaire, qui s’inscrit directement au cœur du Pacte Vert.

D’ici à 2021, la Commission veut un « droit à la réparation » qui concernera tous les appareils électroniques, smartphones, tablettes et ordinateurs inclus. Les constructeurs devront adapter la conception de leurs produits de faciliter leur réparation et seront forcé de proposer des mises à jour logicielles sur les appareils les plus anciens afin d’augmenter leur durée de vie.

Revoir la conception des produits pour lutter contre l’obsolescence programmée

Le secteur des appareils électroniques sera prioritaire dans la mise en œuvre du droit à la réparabilité. Pour mener à bien son plan d’action, la Commission entend étendre la durée de vie des produits en améliorant leur réutilisabilité, leur réparabilité, ainsi que leur évolutivité aussi bien sur le plan matériel que logicielle.

Pour atteindre ces objectifs mis en place par l’Europe, les constructeurs n’auront donc pas d’autre choix que de revoir leur copie. Le design et la conception de leurs appareils devra être pensé pour faciliter leur réparation. Par ailleurs, pour limiter l’obsolescence logicielle, ils devront proposer des mises à jour pour les produits les plus anciens afin de maintenir ceux-ci fonctionnels plus longtemps.

Pour compléter son artillerie, la Commission européenne planche sur un système de reprise à l’échelle de l’UE qui permettrait aux consommateurs de retourner ou de revendre leurs anciens appareils.

Source : Commission européenne



[ad_2]

Source link