Rupture sentimentale, rupture amicale… même combat ? – Le modeste blog de Miss Bavarde


casual-facial-expression-fashion-919374

Qu’est ce qui est le plus douloureux ? La rupture sentimentale ou amicale ? Les deux mon capitaine ! Pour moi ça fait aussi mal, mais la douleur est différente et alors quand votre mec était aussi un super ami, là c’est double peine !

En terme de relations sociales, et de ruptures, je suis la fille qui a connu très souvent les 2 et parfois, amoureux et ami étaient réunis dans la même personne ! Qu’est ce qui est le pire dans ces pertes ? Perdre l’ami, le soutien ou l’amoureux et amant ? Pour moi, tout est naze ? Des ami.e.s et des amoureux j’en ai perdu des tas, je pense qu’ils n’étaient que de passage dans ma vie en fait, et n’étaient pas destinés à s’y installer ! Pour autant, je n’ai jamais versé une larmes pour ces gens là (appelez moi la fille sans coeur) alors que mon coeur d’artichaut a toujours pleuré pour un mec à qui je tenais !

Des ami.e.s j’en ai perdu beaucoup et c’est assez régulier ! Chaque année j’en perds, les ponts se coupent, des incompréhensions se créent et je pense que chacun a ses torts, moi mais les autres aussi ! Au début, c’était la distance après les études qui font que les relations se sont distendues et ont fini par disparaitre ! Et l’autre raison est souvent dûe parce que l’autre a trouvé une moitié, ne me dites pas que par jalousie on exclu les autres de notre vie non, c’est un constat ! Puis j’ai perdu mon amie d’enfance, ce fut douloureux et j’ai été très affectée, mais je m’en suis remise !

Actu à voir aussi ...  Samoussa de crêpes aux poires

C’est la vie, je me suis habituée à ce que les gens ne fassent que passer dans ma vie, même ceux qu’on appelle ami.e.s. Est ce triste ? Oui dans le fond, mais on ne contrôle pas le rôle des autres dans nos vies et je regrette pas les avoir connu.e.s Pour autant, les vrai.e.s ami.e.s sont toujours là, et je n’ai pas besoin qu’ils soient nombreux, la qualité prime sur la quantité ! Je suis une fille assez sociale mais je n’ai pas besoin d’avoir un tas d’ami.e.s pour être bien dans ma vie. Je suis une ourse sociale en gros ?

adventure-casual-cheerful-541518

Quant aux amoureux, j’en ai eu et j’ai été triste lors des ruptures ! Des mecs de passage j’en ai eu également, et je me fous de la plupart d’entre eux, et m’en rappelle à peine mais dans le lot, certains ont compté, et quelques rares ont beaucoup beaucoup compté. J’ai été peu de fois amoureuse mais à chaque fois, ce fut dans la minute qui a suivi la rencontre. Oui je suis comme ça, je tombe amoureuse dans la seconde. Je ne l’explique pas, je le ressens point. Et souvent je pense : et merde ? Ce qui est difficile dans la rupture, c’est qu’au début, j’ai été amie avant que tout commence. On était le confident, on se soutenait mutuellement et on pouvait compter sur l’autre. Et lorsque la rupture arrive, c’est cette partie qui me manquait le plus !

Et c’est ce que je recherche dans l’autre, ce soutien, cette compréhension et cette écoute que je n’ai jamais trouvé dans la plupart des mecs que j’ai fréquentés ! Parfois, on va rencontré une personne et se sentir connectée à lui sans trop comprendre d’où ça vient ! C’est là, c’est tout et vous le sentez au fond de vous. Je l’ai ressenti avec l’Australien, ce qui peut paraître étonnant voire limite du n’importe quoi ou de l’affabulation et pourtant ! 2 continents différents, des éducations forcément différentes, une langue différente, 2 fuseaux horaires différents et pourtant, on a réussi à se croiser et l’alchimie était là ! Ce genre de chose existe pour une raison, celle de nous prouver que ça existe toujours, même à l’autre bout du monde ! La séparation étant prévisible, elle n’est pas plus simple mais compréhensible et logique. Mais l’alchimie, ce petit truc qui vous fait dire que lui est différent c’est ce qui nous manque le plus.

Actu à voir aussi ...  Gâteau fondant chocolat noisette

Une rupture sentimentale ou amicale est aussi difficile l’une que l’autre. Je n’en préfère pas l’une plus que l’autre. Les sentiments sont certes différents mais ils comptent tout autant ! Admettre que ça n’existe plus est une étape à franchir. Et ami ou amoureux, ils ont beau être de passage dans nos vies, il n’en reste pas moins que durant une période, ils nous manquent. Puis comme la vie est bien faite, on sait avancer sans eux et passer à autre chose, et savoir faire de la place aux nouveaux. Suis-je une fille à rupture ? Parfois j’en suis persuadée, d’autres fois je me dis que j’ai pas de bol, mais je me fais à l’idée alors…

 



Source link